Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

11 juin 2014 3 11 /06 /juin /2014 11:28

A notre chat, qui est à l'origine constitué de grumeaux de lait caillé, les Anglais, Allemands, Néerlandais et Espagnols ont substitué la grenouille, devenue crapaud en Italie.

Seraient-ce leurs voisins communs, ou peut-être certaines de leurs coutumes alimentaires, qui indisposent autant ces autres Européens?

Dans bien des cultures, y compris dans le berceau de la civilisation que constituent l'Egypte et la Grèce, cet animal, associé au pouvoir de l'eau dans lequel il vit, est sacré. Il est symbôle de fertilité, de rennaissance aussi, sa capacité de regénerescence concourrant à cette dernière image.

Un rien magicienne, tantôt prince ou princesse métamorphosé(e) par une puissance obscure, parfois vecteur de l'inconscient, la grenouille jouit globalement d'une image très positive.

Et tant pis si elle n'échappe pas à une certaine présomption, au risque d'en éclater parfois...

Une grenouille dans la gorge...

Partager cet article

Repost 0

commentaires