Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

23 août 2015 7 23 /08 /août /2015 17:59
Girouette impériale au Haut-Koenigsbourg
Girouette impériale au Haut-Koenigsbourg
Girouette impériale au Haut-Koenigsbourg

L'aigle impérial s'élève fièrement au dessus du donjon du Haut-Koenigsbourg, rappel de l'histoire de ce lieu.

Le château du Haut-Koenigsbourg, qui s'élève sur un éperon rocheux à 750 mètres d'altitude environ au dessus de la commune d'Orschwiller, est au croisement d'anciennes routes commerciales.

C'est une imposante fortification de grès rose, qui s'étend sur 1,5 ha et a été construit au XIIème siècle par Frédéric de Hohenstaufen, la légende attribuant parfois la paternité de cet édifice à l'empereur Barberousse, mort en croisade.

Le château servant, au début du XVème siècle, de repaire pour rançonner les voyageurs, il est assiégé par les troupes réunies des villes de Bâle et de Strasbourg. Suite à cet épisode, les Tiersten, vassaux des Habsbourg, le reconstruisent et l'adaptent pour résister à un assaut mené par une artillerie alors en pleine expansion.

Ces aménagement ne seront toutefois pas suffisants pour faire face aux Suédois qui, lors de la guerre de Trente ans, en 1633, l'assiègent, le pillent puis l'incendient.

Le lieu est déserté pendant plus de deux siècles avant d'être racheté par la ville de Sélestat, qui, en raison du caractère encore majestueux des ruines, les offre en 1899 à l'empereur de Prusse Guillaume II.

Commence alors une reconstruction qui aboutit au château tel qu'il se visite aujourd'hui. Un chantier similaire est conduit à Pierrefonds, suivant un intérêt nouveau pour l'histoire et tout particulièrement pour le Moyen-Age.

Après 1918, l'Alsace redevient française, et le Haut-Koenigsbourg passe dans le patrimoine national.

Les visiteurs y sont aujourd'hui nombreux, même si la reconstruction du château a pu susciter des polémiques, qui seront évoquées après quelques photos.

Girouette impériale au Haut-Koenigsbourg
Girouette impériale au Haut-KoenigsbourgGirouette impériale au Haut-Koenigsbourg
Girouette impériale au Haut-KoenigsbourgGirouette impériale au Haut-Koenigsbourg
Girouette impériale au Haut-KoenigsbourgGirouette impériale au Haut-Koenigsbourg

La reconstruction du château a été réalisée par Ehrard Bodo au regard des documents historiques dont il disposait et des indices fournis par les ruines du Haut-Koenigsbourg. On sait que la salle de garde (avec de nombreuses hallebardes) a été conçue comme une pièce de réception, sans lien avec le lieu d'origine. Des erreurs ont également pu être commises, notamment sur le chemin de ronde, la forme du donjon (qui aurait été rond) ou encore les toitures.

Ces éléments ont été particulièrement mis en avant par les pourfendeurs du pangermanisme, notamment Hansi, qui défendait une identité alsacienne rattachée à la France. Il nous permet de revenir à la girouette, qu'il représentait avec un point d'interrogation, au regard de la réalité historique des choix de l'architecte. Le contexte étant apaisé, ces débats n'ont plus la même acuité aujourd'hui...

Girouette impériale au Haut-Koenigsbourg

Partager cet article

Repost 0

commentaires