Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

12 janvier 2017 4 12 /01 /janvier /2017 21:41
Une vie sous le soleil de La Havane

Après l'Algérie, l'Afrique et le Proche Orient, Yasmina Khadra nous fait découvrir d'autres horizons. Destination : Cuba, son soleil et la rumba.

L'île de tous les paradoxes entre misère et corruption. Comme dans l'ensemble des romans de l'auteur, le délitement de la société n'est pas esquivé. Ce n'est toutefois qu'un élément de contexte, une toile de fond caractérisée aussi par la musique et la joie de vivre des habiitants.

Le personnage central est une sorte d'archétype des Cubains, du moins selon Yasmina Khadra. Et de fait, il est, par son optimisme, totalement différent des personnages habituels de l'auteur.

Juan, "Don fuego" pour reprendre son nom de scène, ne vit que pour la musique ou plus exactement la chanson. Quand la boîte où il se produit est rachetée et qu'il se retrouve à la porte, il redécouvre La Havane et Cuba, non seulement par le monde de la nuit, mais au quotidien.

C'est l'occasion pour le lecteur de découvrir des personnages souvent attachants, à l'exemple de Séréna, la soeur ainée de Juan, généreuse et dévouée, qui héberge une bonne partie de la famille, ou Panchito, un ancien roi de la trompette qui a renoncé à la gloire et dont la principale compagnie est la bouteille et son chien.

Une galerie de portraits hauts en couleurs, à commencer par Juan, sexagénaire qui découvre la passion amoureuse avant d'apprendre peu à peu une forme de sagesse.

Un roman lumineux, porté par le style de Yasmina Khadra.

Une vie sous le soleil de La Havane

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Gabray 31 16/01/2017 17:47

Il est très intéressant ton article. Je l'aime beaucoup ! Cordiales amitiés & à +