Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juin 2020 4 11 /06 /juin /2020 20:36
Photographie A. Attini

Photographie A. Attini

Le terme de "querelles" est sans doute léger compte tenu de la violence des conflits qui ont opposés les Guelfes et les Gibelins et qui sont à l'origine de cette place. conflits qui naissent au tout début du XIIème et prospèrent au siècle suivant.

Au XIème et XIIème siècle, Florence s'est progressivement émancipée de l'influence de l'empereur, jouant notamment le pape Grégoire VII contre l'empereur Henri IV, à qui l'entrée de la ville est interdite en 1097.

Elle se développe démographiquement (la ville compte 30 000 habitants à la fin du XIIème siècle) et économiquement, acquiert quelques privilèges et se dote d'un gouvernement qui associe noblesse et bourgeoisie dans un équilibre souvent précaire.

Mais il est difficile d'ignorer les puissances étrangères, notamment l'Empire germanique que revendiquent à la fois Othon de Brunswick (que soutiennent les Guelfes) et Frédéric II de Hohenstafen (dont les partisans sont les Gibelins).

Parmi les grandes familles de Florence, un relatif équilibre en nombre existe entre Guelfes et Gibelins.

En 1216, la guerre éclate, sous un prétexte sans lien apparent avec la succession impériale, avec le meurtre d'un jeune noble (Buondelmonte dei Buondelmonti) qui a refusé d'épouser la jeune fille qui lui était promise et lui en a préféré une autre, d'un clan rival.

Les deux camps s'opposent violemment et si les Guelfes finissent par l'emporter, les vainqueurs se succèdent au pouvoir, exilant ou tuant les vaincus et détruisant leurs somptueux palais.

En ces lieux, rien ne doit renaître.

C'est ainsi qu'est née la place de la Seigneurie.

 

Photographie panoramique Matthias Kabel

Photographie panoramique Matthias Kabel

Il est impossible de visiter Florence sans traverser cette place, autour de laquelle, ironie de l'histoire ou fruit de la situation géographique,  ont été construits de nombreux bâtiments qui incarnent le pouvoir, dont le palazzo Vecchio, au beffroi caractéristique, construit entre 1299 et 1314,qui a abrité le gouvernement de Florence.

Il a également été un temps la résidence de Cosme 1er de Médicis avant de retrouver sa fonction gouvernementale. Ce palais est encore pour partie l'hôtel de ville. 

Une belle alliance entre les arts et le pouvoir.

 

Une place née de vieilles querelles florentines

La place de la Seigneurie a été le témoin de l'histoire tumultueuse de Florence.

Elle est aujourd'hui beaucoup plus paisible, même si elle attire de nombreux visiteurs et accueille encore nombre de rassemblements.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Shana 17/06/2020 17:02

J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte et un blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers (lien sur pseudo) Au plaisir.