Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 12:44

Dali---marche-aux-esclaves.jpg

 

 

 

La peinture de Dali est un jeu permanent avec son public.

 

Jeu d'illusions d'abord car les images se limitent rarement à ce que le regard voit dans un premier coup d'oeil.

 

Le marché aux esclaves constitue un exemple de cette image cachée, avec l'apparition du buste de Voltaire (vers le centre), ce qui modifie aussi totalement le sens de l'oeuvre. Ce clin d'oeil à un philosophe des Lumières n'est-il pas déjà une condamnation de l'esclavagisme et donc une remise en cause du sujet du tableau? 

 

 

 

  Ces personnages qui se devinent dans d'autres ou dans un décor sont nombreux dans l'oeuvre de Dali.

 

 

  A l'image de ce vieux couple de musiciens Dali -vieux couple de musiciens

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 L'apparition peut aussi avoir un sens prémonitoire, à l'exemple de ce soldat perdu dans le spectacle de deux filles qui lui annonce peut-être une joie éphémère mais surtout un destin funeste...

  

Dali - l'avertissement au soldat

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

       

Ce jeu d'illusions interpelle la psychanalyse , ne serait-ce que dans les titres choisis , à l'exemple du grand paranoïaque (avec le visage de Lacan) ou tout simplement du visage paranoïaque qui se dessine derrière des personnages assis et une hutte.

 

Dali - le grand paranoïaque

 

Dali - visage paranoïaque

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Ce jeu d'illusions se prête aussi au monde animal, notamment lorsque les cygnes se reflètent dans l'eau sous la forme d'éléphants, passant d'une image gracieuse à une vison ... plus lourde...  

 

 

Dali - cygnes reflétant des éléphants

 

 

Dali brouille les pistes, se joue de nos repères, parfois seulement avec un détail qui remet en cause tout ce que nous avions cru comprendre du tableau. Il se joue des mythes de l'humanité, à l'exemple de Narcisse et de ses métamorphoses.

 

Il Dali - métamorphoses de narcissenous entraîne à la poursuite de chefs d'oeuvres de la peinture, réinterprétant les Ménimes de Velasquez ou l'Angélus de Millet, où les paysans se recueilleraient devant la dépouille de leur enfant mort.

 

 

 

  

 

 

 

 A l'image d'un de ses tableaux, Dali est une énigme sans fin, à savourer d'urgence avant la fin de la très belle exposition qui lui est consacré au musée Pompidou.

 

 Un grand illusionniste!

Partager cet article

Repost 0
Published by writings2 - dans Art et lumière
commenter cet article

commentaires

jesuisla 01/05/2014 18:47

ce sont vraiment de beaux tableaux...

nicolerey81 20/03/2013 23:58

Dali ! j'ai toujours été très attirée par ses oeuvres picturales il est seul ,unique .. si tu as l'occasion de visiter le Musée à Figuérès , la maison de Port lligat près de Cadaqués,déja tu as un
bon complément et ce qui me faisait mourir de rire, c'etaient ces conférences depuis l'hôtel Meurice à Paris : des morceaux d'anthologie: très fort :commercial ,outrancier ,du jamais vu et entendu
; un sens inné du commerce mais il faut voir ses dessins notamment un morceau de pain dans un panier et ces peintures en 3D
IL disait avoir pour maîtres :RAPHAEL (le mariage de la Vierge ) ; Velasquez ,( les Ménines) et Vermeer (le port de delft) je suis d'accord: il peut déranger mais j'aime tout ; le personnage,
l'oeuvre, son histoire :c'est un phénomène
à plus
nicole81

bruno 17/03/2013 15:17

Un vrai illusionniste, c'est vrai, mais perso, je n'aime pas

writings2 19/03/2013 08:59



Des goûts et des couleurs... Mais il est vrai que Dali suscite rarement l'indifférence. On aime ou on n'aime pas.



catiechris 17/03/2013 09:08

merveille de l'illusion d'optique,
bon dimanche !

Amicalement Votre Vincenzo 16/03/2013 18:50

Salut

j'aime beaucoup Dali et je trouve ton article très intéressant.

Bon WE

Amicalement Votre
Vincenzo