Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 11:36

 

jean_genet.jpg   Jean Genet : un personnage qui a suscité bien des polémiques. Jean Cocteau et Jean-Paul Sartre se sont mobilisés pour le sortir de prison car ils appréciaient l'auteur. mais l'homme était avant tout un homme libre, sans maison, sans lien (notamment de reconnaissance).

 

Tranchant, asocial, souvent critiqué, il est presque le contraire de Tahar Ben Jelloun qui lui consacre ce témoignage. Car le livre n'est pas une biographie à proprement parler. Il s'agit plutôt de bribes de souvenirs, quand les deux hommes se sont cotoyés, les dernières années de la vie de Jean Genet, alors qu'il se vouait tout entier à la cause palestinienne.

 

 On y retrouve le rebelle, excessif en tout et notamment dans ses engagements, que Tahar Ben Jelloun qualifie de mystiques tant ils conduisaient Jean Genet à ne plus voir ce qui n'entrait pas dans le cadre d'une image sublimée. Cela ne retire rien à la valeur de ces combats, pour les noirs américains ou pour les palestiniens. Mais cette explication donne un éclairage sur ce qui est souvent apparu comme des dérapages, encore que l'homme était aussi provocateur...

 

Jean Genet est un mythe. Tahar Ben Jelloun lui donne un côté humain, presque fragile parfois. A travers ses rencontres avec "l'enfant terrible des Lettres françaises", il livre aussi beaucoup sur son propre parcours, ses engagements en faveur notamment des travailleurs immigrés, ce que Jean Genet lui a appris, souvent sans le vouloir.

C'est un très bel hommage, mais c'est aussi un retour sur soi qui mérite d'être découvert.

TBJ.png

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

joelle.colomar.over-blog.com 04/05/2012 13:53

Les enfants terribles sont souvent très attachants. Ils ne suscitent pas l'indifférence en tous cas ! Belle journée. Joëlle
PS: merci pour tes mot au sujet de mon expo