Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 08:57

Persepolis entrée - Aneta Ribarska  

  Une porte, ou plus exactement les restes d'une porte (la porte de toutes les nations) qui donnait jadis accès à une fière cité, la capitale de l'empire Achéménide. 

 

   Bienvenue à Persépolis !

 

  Cette ville des Perses, devenue capitale au VIème siècle avant JC, a fait trembler ses puissants voisins, ce qui explique sans doute sa destruction partielle par Alexandre le Grand (qui épargna pourtant la plupart des cités conquises) trois cents ans plus tard.

 Persépolis est donc dès l'origine un symbôle. Elle le sera encore longtemps.

 

 Son architecture est originale. Elle mêle des monuments d'inspiration grecque (ionique), mésopotamienne, égyptienne et assyrienne. Persépolis095

 

 

La ville est la porte de l'Orient, aux confluents de plusieurs civilisations. C'est un lieu de pouvoir, comme en témoignent les divers palais qui y sont érigés, Les bas reliefs y montrent de riches processions, dont la fonction pourrait être aussi bien religieuse que destinée à magnifier la puissance de l'Empereur, si tant est que ces fonctions aient été distinctes.

 

 

Persépolis est un symbôle de l'identité perse et de la monarchie. Longtemps, les dynasties régnantes y ont organisé des cérémonies, comme le fit encore le dernier Shah d'Iran.

 

 La ville a échappé de peu à la destruction lors du changement de régime en 1979.Persépolis - Iran841

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elle est dès lors presque un symbôle de résistance ou du moins de la permanence d'une civilisation indépendamment du pouvoir qui s'exerce sur le pays.

C'est sans doute cette facette de Persépolis qui justifie que le nom de la ville soit repris, dans l'oeuvre de Marjane Satrapi notamment, où les protagonistes cherchent leur identité entre un Iran trop rigoriste et un Occident où ils ne se reconnaissent pas davantage.

Persépolis

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires