Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 17:24

Paragraphe175.jpg

 

En cherchant quelques idées pour ce casse tête de la semaine, je me suis souvenue des images d'un film, dont j'ai malheureusement oublié le nom, qui relatait l'existence des triangles roses dans un camp de concentration, le sadisme particulier des gardes à leur égard avec l'un des trianges roses brûlé vif, la révolte d'un jeune homme et son partage du sort peu enviable de cette catégorie de prisonniers.

 

Les triangles roses

Dans les camps de concentration, chaque catégorie de prisonniers était "marquée" par un signe distinctif. Le triangle rose désignait les homosexuels.

 

Le paragraphe 175 du Code pénal allemand définit alors, depuis déjà longtemps, l'homosexualité comme un délit. En 1935, ce délit devient un crime passible de déportation. Ce sera le sort subi par près de 10 000 personnes.

 

La vie dans les camps est très dure mais cette catégorie de prisonniers fait l'objet de sévices particuliers. Ce qui est considéré comme une déviance fait l'objet de punitions, allant jusqu'à la castration, sans parler d'expérimentations qui dénient toute dignité humaine.

 

Peu reviendront de cet enfer et parmi les rares survivants, très peu oseront prendre la parole.

 

 

Les oubliés de l'histoire

L'homophobie a perduré bien au delà du nazisme et la reconnaissance des crimes commis envers les triangles roses n'est en cours que depuis les années 1990. En France, Pierre Seel a été une des voix qui a permis la reconnaissance de ces oubliés de l'histoire, dont la presse s'est fait tardivement l'écho en août 2011 avec la mort du dernier triangle rose, Rudolf Brazda.

 

Une association existe aujourd'hui, qui oeuvre toujours pour que cet épisode soit connu, pour que la mémoire atténue une attitude vis-à-vis de ceux qui "sortent de la norme" qui reste souvent hostile ou ambigue. De nombreux documents et références sont disponibles sur son site : www.deportation-homosexuelle.blogspot.com . La réalité dévoilée est bouleversante.

 

En Allemagne, un mémorial a été inauguré en 2008, qui a également libéré la parole, pour que l'histoire resurgisse, pour qu'elle ne se renouvelle pas.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Frieda 12/11/2011 18:51


Le triangle rose, je découvre
Bonne soirée
Frieda


catiechris 12/11/2011 17:25


ça fait trop mal d'imaginer ce qu'ils ont pu endurer ! brrrr
bon week end !


writings2 12/11/2011 17:53



C'est même inimaginable. Merci de ta visite. Bon WE



bruno 12/11/2011 11:27


Quel triste épisode


Hanabel 11/11/2011 12:42


c'est un très bon choix de triangle, bravo d'y avoir pensé...pour que l'on ne les oublie jamais !! merci


nathie01300 10/11/2011 09:32


Une page de l'Histoire que je ne connaissais pas.