Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

19 mars 2014 3 19 /03 /mars /2014 18:03

  Changement de décor pour ce nouvel article sur les statues. Je vous invite à découvrir l'oeuvre de Constantion Brancusi, sculpteur d'origine roumaine, qui a bouleversé cet art au début du XXème siècle.

 A partir d'une de ses réalisations, effectuée vers 1906, le travail mené sera sans doute plus perceptible.

Brancusi--tete-d-enfant-endormi--bronze---19070001.jpg

 L'oeuvre de départ a pour nom tête d'enfant endormi. Elle est encore assez classique. il est facile d'y distinguer l'ovale du visage, arrondi du fait de l'enfance, la pointe du menton, l'arrête du nez, les yeux, les cheveux et un haut de crâne protubérant.

 Brancusi va retenir l'aspect général de cette tête, ses éléments les plus représentatifs, pour créer de nouvelles oeuvres, plus abstraites.

Brancusi---Promethee--bronze----19110001.jpg 

En 1911, Prométhée laisse deviner ce que seront les nouveaux nés de Brancusi. Il s'agit d'une tête pesante, massive, symbôle d'une lutte permanente entre fixité et liberté, symbôle de ce Titan, intermédiaire entre les dieux et les hommes, qui peut être aussi l'artiste pris entre ses rêves, sa puissance créative, et les limites terrestres qui sont également celles de la matière.

Cette sculpture, ici en bronze, existe également en marbre et même en ciment, chacun des matériaux modifiant la perception de masse et de poids de ce personnage, qui ne demande qu'à s'élever alors qu'il est ancré au sol.

Ce qui est intéressant, c'est la façon dont cette tête a été représentée, se déshumanisant à mesure qu'elle entre dans l'abstraction, tout en restant identifiable.

 

Les nouveaux nés procèdent d'une même logique, avec un lien vers l'enfance.

Brancusi---le-nouveau-ne--marbre--19150001.jpg

 Il en existe différentes versions, réalisées à diverses époques, en modulant aussi le choix des matières. L'enfant qui pleure est caractérisé par une large bouche. Le menton est une petite courbe sinueuse. Une arrête sépare le visage en deux.

 Brancusi---Le-nouveau-ne-II--marbre----19160001.jpg

 

En 1916, la même forme est reprise, avec quelques variantes, dans la taille de la sculpture, plus grande, l'arrête centrale décalée et le menton qui n'est plus décrit que par un arc large, en limitant l'effet volume. 

 

 

La même inspiration donne également lieu à une autre oeuvre en 1917, à la fois très différente et proche : le premier cri

 lci, les traits sont plus marqués, la bouche est creusée. Et l'impression étrange produite par cette sculpture en ciment est accentuée par son socle, un élément très important dans la scénographie de Brancusi, qui ajoute à l'ensemble comme une dimension primitive.

Brancusi---le-1er-cri--ciment----19170001.jpg

 

La série des nouveaux nés n'est toutefois pas close, même si Brancusi travaille beaucoup sur ses oiseaux.

Brancusi---Le-nouveau-ne-II--bronze----19230001.jpg

En 1923, il propose une nouvelle version du nouveau né en bronze poli. L'élément nouveau est la réverbération qu'offre le disque de métal sur lequel repose la sculpture, mais aussi et surtout son socle de bois qui pourrait symboliser la matrice dont est issu ce nouveau né.

 

L'année suivante, cette forme ovale devient oeuf, en marbre ou en bronze, toujours sur un socle lui-même fixé sur un socle de bois. Brancusi célèbre le commencement du monde.

 

Alors que ses oiseaux s'affinent en partant dans l'espace, il continue à travailler les matières, ce qui nous offre en 1927 une nouvelle version du nouveau né en acier inoxydable, un être de douceur et de fragilité sculpté dans un matériau industriel.

L'acier offre toutefois des spécificités telles que c'est la seule oeuvre  pour laquelle Brancusi  l'utilise.

Brancusi---le-nouveau-ne-II--acier----19270001.jpg

 Brancusi---le-nouveau-ne-II--acier----19270002.jpg 

L'oeuvre de Brancusi est foisonnante et ce n'était qu'une illustration, une réalisation autour d'un thème et  son évolution.

Je vous laisse poursuivre la découverte.

Partager cet article

Repost 0
Published by writings2 - dans Sculptures et statues
commenter cet article

commentaires

mansfield 23/03/2014 18:17

D'un abord difficile en ce qui me concerne, j'ai beaucoup de mal quand il faut expliquer afin que je comprenne. mais je salue la dextérité et le maniement de toutes sortes de matières.

philae 23/03/2014 11:46

étonnant j'apprécie