Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

2 mars 2014 7 02 /03 /mars /2014 18:04

Nous avons tous à l'esprit ces statues équestres telles qu'elles sont réalisées aux XVIIIème et XIXème, avec des animaux superbes, fougueux, souvent cabrés.

Avec Raymond Duchamp-Villon, vers 1914, le cheval prend une toute autre dimension.

le-cheval-majeur---Raymond-Duchamp-Villon0001.jpg

Il devient une synthèse entre l'animal, dont on peut deviner la forme, et la machine.

Peut-être qu'avant de mourir pendant la première guerre mondiale, cet artiste a compris l'importance de l'acier, dans lequel il voulait que sa sculpture soit fondue, ce qui sera fait bien plus tard, dans les années 1980.

La machine fascine, avec cette dualité que renforce le choix du cheval, devenu après la Révolution française, un symbole de l'absence de limite, voire de la folie...

La machine subjuque. Elle broie aussi les hommes.

Partager cet article

Repost 0
Published by writings2 - dans Sculptures et statues
commenter cet article

commentaires

philae 03/03/2014 19:00

surprenant