Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

30 octobre 2014 4 30 /10 /octobre /2014 22:58

Entre Blois et Cheverny, à une vingtaine de minutes de Chambord, se dresse, dans le village de Cellettes, le chateau de Beauregard.

Au XVIème siècle, ce lieu était un rendez-vous de chasse pour François 1er. Ses différents occupants lui donneront l'apparence qu'il a aujourd'hui.

L'un de ses propriétaires, Paul Radier, noble proche du roi et passionné d'histoire décide, à partir de 1619, d'y raconter son histoire de France. Le résultat ne sera toutefois pas un essai mais une galerie de portraits des rois de France et des personnages de leur règne ayant joué un rôle politique important, y compris dans les autres cours d'Europe, voire au-delà.

C'est ainsi qu'en partant de 1328, 327 portraits témoignent de 315 ans d'histoire et des bouleversements intervenus au cours de quinze règnes. On y retrouve Anne de Bretagne, Anne Boleyn, Henri XVIII, Thomas Moore ou encore Soliman le magnifique, pour ne citer que ces quelques exemples.

Trois générations de Radier se sont attelés à la réalisation de cette fresque colossale, qui repose comme dans un écrin entre un magnifique plafond en lapis lazuli et de superbes faiences.

327 portraits pour plus de trois siècles d'histoire
327 portraits pour plus de trois siècles d'histoire327 portraits pour plus de trois siècles d'histoire327 portraits pour plus de trois siècles d'histoire
327 portraits pour plus de trois siècles d'histoire327 portraits pour plus de trois siècles d'histoire
327 portraits pour plus de trois siècles d'histoire327 portraits pour plus de trois siècles d'histoire
Repost 0
25 octobre 2014 6 25 /10 /octobre /2014 10:46

Les coquillages évoquent pour beaucoup d'entre nous des souvenirs de vacances, la sensation du sable humide sous nos pieds, l'odeur de la mer, et ces petits objets que nous ramassions, comme des promesses d'un monde inconnu, des vestiges aussi d'une vie, de trésors ou de splendeurs englouties.

Ces splendeurs, nous les tenions dans nos mains, émerveillés.

Je vous propose de les redécouvrir avec les photographies de Gilles Mermet et les collections du muséum d'histoire naturelle. Loin des explications scientifiques, seulement pour le plaisir des yeux, voici des coquillages aux formes parfois évocatrices, celles d'un bonnet ou d'un coeur.. Pour d'autres, les yeux s'arrêteront sur le drapé d'une sculpture, des extravagances de reliefs ou de couleurs...

Coquillages : splendeurs sculptées par la nature
Coquillages : splendeurs sculptées par la nature
Coquillages : splendeurs sculptées par la nature
Coquillages : splendeurs sculptées par la nature
Coquillages : splendeurs sculptées par la nature
Coquillages : splendeurs sculptées par la nature
Coquillages : splendeurs sculptées par la nature
Coquillages : splendeurs sculptées par la nature
Coquillages : splendeurs sculptées par la nature
Coquillages : splendeurs sculptées par la nature
Coquillages : splendeurs sculptées par la nature
Repost 0
Published by writings2 - dans Entre faune et flore
commenter cet article
21 octobre 2014 2 21 /10 /octobre /2014 15:14

Elles font depuis des siècles la fierté des habitants d'un pays où l'eau a été maîtrisée.

Elles symbolisent les ablutions préalables à la prière dans la mosquée.

Elles sont aussi, pour les artisans marocains, un prétexte sans fin pour mettre en valeur le savoir-faire local en matière de céramique (les zellige).

Ce sont les fontaines du Maroc, installées souvent au cœur des riads, à l'entrée ou au centre d'une des salles de la mosquée.

Petit aperçu en images.

Fontaines du MarocFontaines du Maroc
Fontaines du MarocFontaines du Maroc
Fontaines du MarocFontaines du MarocFontaines du Maroc
Fontaines du MarocFontaines du Maroc
Repost 0
Published by writings2 - dans Histoires d'ô...
commenter cet article
15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 21:06

A quoi sert une chaise ou un fauteuil? En tant que siège, à s'asseoir. Sans doute, mais la façon de procéder peut être très différente d'une personne à une autre, d'un lieu à un autre. L'attitude des adolescents est révélatrice d'un usage multiple, entre perchoir et affalement, même s'ils ne sont pas seuls à faire vivre les innombrables variantes du mot assise.

Ces objets ou meubles n'ont-ils, par ailleurs, qu'un sens dans leur fonctionnalité? Peut-on envisager un siège sans assise, un objet sans utilité, une décoration, ou peut-être une oeuvre d'art? Un prétexte à la création, au jeu des formes, des textures et des couleurs?

Pour Ron Arad, architecte et designer, une chaise combine ces définitions et ces usages. Elle est sans doute même un peu plus, ne serait-ce que par son volume et sa place dans l'espace.

Dans ses chaises et ses fauteuils, on expose des couleurs vives, des matériaux composites. On peut aussi se dissumuler, s'allonger, se balancer façon rocking chair ou encore chercher un hypothétique équilibre, à l'exemple de cette chaise longue au nom évocateur : "At your own risks" (à vos risques et périls).

On peut aussi y sourire, l'humour étant au rendez-vous.

Enfin, l'objet s'expose, dans des dimensions nouvelles, à l'exemple de cette sculpture à Tokyo, un modèle "oh void" où s'invite la nature.

Quel sera votre usage?

L'art de l'assise selon Ron Arad
L'art de l'assise selon Ron Arad
L'art de l'assise selon Ron Arad
L'art de l'assise selon Ron Arad
L'art de l'assise selon Ron Arad
L'art de l'assise selon Ron Arad
L'art de l'assise selon Ron Arad
Repost 0
Published by writings2 - dans Art et lumière
commenter cet article
5 octobre 2014 7 05 /10 /octobre /2014 17:26

La nature offre bien des merveilles à qui sait les voir. Tel est le cas de Cédric Pollet, photographe fasciné par les arbres et tout particulièrement par leur écorce.

Cette dernière est un signe d'identité. Elle témoigne de la variété de l'arbre, de son vécu aussi.

Et sous l'oeil de Cédric Pollet, la diversité des espèces donne rapidement lieu à une symphonie de formes et de couleurs.

Je vous en propose un exemple avec l'érable. Une centaine de variétés est répertoriée et l'aperçu, loin d'être exhaustif, n'est qu'un bref hommage au talent de ce photographe.

Chants d'érables
Chants d'érables
Chants d'érables
Chants d'érables
Chants d'érables
Chants d'érables
Chants d'érables
Chants d'érables
Chants d'érables
Chants d'érables
Chants d'érables
Repost 0
25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 11:43

Bien que longue de 457 mètres et large de 4 mètres, cette spirale disparaît parfois, au gré des humeurs ou plutôt de la hauteur des eaux du grand lac salé (Utah).

Cet espace tournoyant évoque les tourbillons, peut-être également un immense courant qui aurait relié le lac à l'océan pacifique.

C'est le rêve d'un artiste (Robert Smithson), séduit par la beauté du site et par la couleur rouge du lac, due à des algues, et qui offre une toile de fond extraordinaire à cette composition de basalte noir.

Mais deux ans après sa conception, l'oeuvre a disparu dans le lac, pour resurgir quelques années plus tard, à la faveur d'une sécheresse, blanchie et sublimée par les cristaux de sel qui se sont mélés à la roche.

Le résultat est d'autant plus mystérieux, dans cet environnement désertique, minéral, qui semble défier le temps et se joue des reflets de lumière.

Une oeuvre sublimée par la nature : la "spiral jetty"
Une oeuvre sublimée par la nature : la "spiral jetty"
Repost 0
18 septembre 2014 4 18 /09 /septembre /2014 08:29

Pour ce sculpteur français du XXème siècle, la sculpture était "un poème en volumes dans l'espace, dans la lumière et dans le mouvement".

A partir de cette philosophie, Henri Delcambre a modelé des visages surprenants, fragmentés selon une inspiration cubiste, où la lumière joue aussi une importance capitale en soulignant chaque relief ou aspérité. Elle contribue aussi à animer ces masques d'une vie intérieure.

Les corps constituent pour l'artiste une source d'inspiration inépuisable. Femmes, hommes, couples, animaux lovés sur eux mêmes à l'exemple du chat enroulé dans sa fourrure, Les statues sont toutes voluptueuses, sensuelles.

La patine sublime les courbes, renforce l'impression de mouvement, ce dernier n'étant jamais brusque mais arrondi, parfois dans la forme même de la sculpture. Il est dans le mouvement de la femme qui se coiffe, dans la caresse des amants, dans la danse du couple, le mouvement des vagues qui semble aussi s'inscrire dans la volupté.

Petit aperçu en images de cette oeuvre remarquable. N'hésitez pas à cliquer sur les photographies pour mieux les voir et ainsi apprécier les oeuvres présentées.

La sculpture d'Henri Delcambre, "poème en volumes"
La sculpture d'Henri Delcambre, "poème en volumes"La sculpture d'Henri Delcambre, "poème en volumes"
La sculpture d'Henri Delcambre, "poème en volumes"La sculpture d'Henri Delcambre, "poème en volumes"La sculpture d'Henri Delcambre, "poème en volumes"
La sculpture d'Henri Delcambre, "poème en volumes"La sculpture d'Henri Delcambre, "poème en volumes"La sculpture d'Henri Delcambre, "poème en volumes"
Repost 0
Published by writings2 - dans Sculptures et statues
commenter cet article
12 septembre 2014 5 12 /09 /septembre /2014 20:05

Si l'expression désigne aujourd'hui le plaisir pris dans la réalisation d'activité(s), notamment lors d'ébats passionnés, elle désignait à l'origine la prise de butin par les corsaires, peut-être également par les pirates, à supposer que les règles de partage y soient similaires, si règles il y avait...

A l'inverse des pirates qui échappent à tout contrôle, les agissements des corsaires sont légaux et réglementés. Une lettre de marque leur donne l'autorisation, en temps de guerre, de capturer des vaisseaux ennemis pour les ramener dans un port de leur pays où les marchandises saisies sont placées sous scellés. Une décision de justice partage ensuite le produit de la vente entre l'armateur, l'équipage et, pour notre pays, l'amiral de France.

Lorsqu'un navire est capturé par deux vaisseaux corsaires, une pratique relativement courante, le partage est réalisé en ajoutant les pieds de quille (sa profondeur), le nombre de matelots et le calibre de l'artillerie. Ce calcul défini la part du butin, c'est-à-dire le pied pris notamment par l'équipage...

Comme les décisions de justice peuvent être longues et la tentation de pillage importante loin du roi et de toute autorité judiciaire, des règles limitent le montant du pillage par personne ou dans un laps de temps défini, avec des prérogatives particulières selon le rang du marin.

Prendre son pied : les origines
Repost 0
5 septembre 2014 5 05 /09 /septembre /2014 12:29

    Le nom évoque à lui seul la forêt, les fées Morgane et Viviane, Merlin ... Toute une époque où les croyances celtes sont peu à peu supplantées par le christianisme, sans toutefois s'effacer totalement des mémoires...

Broceliande20003.jpg

 

  Dans ces lieux règne la magie, ou peut-être simplement son souvenir.

 

  Le visiteur imaginera volontiers dans chaque pierre couchée quelque rite ancestral. Il verra dans les arbres aux formes étranges des malheureux subissant un terrible maléfice.

 

  Mais si toute forêt peut être inquiétante, elle est aussi lumière, odeurs, plaisir de fouler un sol souple ou de laisser l'imagination s'envoler.

 

 Le visiteur s'émerveillera devant les arbres aux formes étranges, les ruisseaux ou fontaines (dont la fontaine de jouvence...), les grottes, le miroir aux fées...

  Au délà des éléments naturels, des constructions humaines...

 

  Brocéliande est un endroit ouvert à tous, un espace de rêve et de liberté, avec ou sans les illustres personnages de légende qui en ont fait la notoriété.

 

Brocéliande : lieu de légendesBrocéliande : lieu de légendes
Brocéliande : lieu de légendesBrocéliande : lieu de légendesBrocéliande : lieu de légendes
Brocéliande : lieu de légendesBrocéliande : lieu de légendesBrocéliande : lieu de légendes
Repost 0
Published by writings2 - dans Légendes
commenter cet article
31 août 2014 7 31 /08 /août /2014 11:28

Lorsque l'Occident découvre le Japon au XXème siècle, c'est notamment à travers son art et plus particulièrement les estampes Ukiyo-e, ce terme signifiant littéralement images du monde flottant.

L'oeuvre est le résultat du travail d'un peintre, d'un graveur, d'un imprimeur et d'un éditeur, qui suivent chacun un long apprentissage. Comme l'estampe est produite en de multiples exemplaires, sa diffusion en est facilitée.

Parmi les peintres se sont illustrés dans cet art, les plus connus sont sans doute Katsushika Hokusai et Ando Hiroshige.

Tous deux se sont éloignés des sujets classiques de l'Ukiyo-e (courtisanes notamment). Ils sont célèbres pour leur représentation de paysages, facilement reconnaissables dans des styles différents, mais également empreints d'une poèsie liée au tracé de l'artiste, au choix des couleurs, à celui des saisons...

Le jeu des saisons est important chez Hiroshige, tout comme l'observation fidèle de la nature. Ils concourrent à une oeuvre à la fois réaliste et mystérieuse. Le dégradé des couleurs et le choix de l'angle, qui semble souvent aérien, issu du regard d'un oiseau, ajoutent à l'impression générale de finesse et d'émerveillement devant la beauté de la nature.

L'oeuvre d'Hiroshige est remarquable. Elle a d'ailleurs inspiré plusieurs peintres européens, à l'exemple de Monet ou de Van Gogh.

Je vous laisse la (re)découvrir en images.

Hiroshige ou l'art de l'estampe japonaise
Hiroshige ou l'art de l'estampe japonaise
Hiroshige ou l'art de l'estampe japonaise
Hiroshige ou l'art de l'estampe japonaise
Hiroshige ou l'art de l'estampe japonaise
Hiroshige ou l'art de l'estampe japonaise
Hiroshige ou l'art de l'estampe japonaise
Hiroshige ou l'art de l'estampe japonaise
Hiroshige ou l'art de l'estampe japonaise
Hiroshige ou l'art de l'estampe japonaise
Hiroshige ou l'art de l'estampe japonaise
Hiroshige ou l'art de l'estampe japonaise
Hiroshige ou l'art de l'estampe japonaise
Hiroshige ou l'art de l'estampe japonaise
Hiroshige ou l'art de l'estampe japonaise
Hiroshige ou l'art de l'estampe japonaise
Repost 0
Published by writings2 - dans Art et lumière Asie
commenter cet article