Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

26 janvier 2013 6 26 /01 /janvier /2013 08:00

Le vent a emporté son feuillage.  Il affronte le froid de l'hiver, la pluie...

    Frank Horvat - chêne - GB décembre0001 Mais il reste fier, indomptable...

 

... attendant que la neige le couvre d'un blanc manteauF Horvat - chênes massif central hiver0001

 

A l'exemple de quelques arbres voisins, créant parfois des ambiances très particulières.

    F Horvat - hêtres Suisse hiver0001 

Photographies de Frank Horvat

Repost 0
Published by writings2 - dans Entre faune et flore
commenter cet article
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 08:57

Persepolis entrée - Aneta Ribarska  

  Une porte, ou plus exactement les restes d'une porte (la porte de toutes les nations) qui donnait jadis accès à une fière cité, la capitale de l'empire Achéménide. 

 

   Bienvenue à Persépolis !

 

  Cette ville des Perses, devenue capitale au VIème siècle avant JC, a fait trembler ses puissants voisins, ce qui explique sans doute sa destruction partielle par Alexandre le Grand (qui épargna pourtant la plupart des cités conquises) trois cents ans plus tard.

 Persépolis est donc dès l'origine un symbôle. Elle le sera encore longtemps.

 

 Son architecture est originale. Elle mêle des monuments d'inspiration grecque (ionique), mésopotamienne, égyptienne et assyrienne. Persépolis095

 

 

La ville est la porte de l'Orient, aux confluents de plusieurs civilisations. C'est un lieu de pouvoir, comme en témoignent les divers palais qui y sont érigés, Les bas reliefs y montrent de riches processions, dont la fonction pourrait être aussi bien religieuse que destinée à magnifier la puissance de l'Empereur, si tant est que ces fonctions aient été distinctes.

 

 

Persépolis est un symbôle de l'identité perse et de la monarchie. Longtemps, les dynasties régnantes y ont organisé des cérémonies, comme le fit encore le dernier Shah d'Iran.

 

 La ville a échappé de peu à la destruction lors du changement de régime en 1979.Persépolis - Iran841

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elle est dès lors presque un symbôle de résistance ou du moins de la permanence d'une civilisation indépendamment du pouvoir qui s'exerce sur le pays.

C'est sans doute cette facette de Persépolis qui justifie que le nom de la ville soit repris, dans l'oeuvre de Marjane Satrapi notamment, où les protagonistes cherchent leur identité entre un Iran trop rigoriste et un Occident où ils ne se reconnaissent pas davantage.

Persépolis

 

 

 

 

Repost 0
19 janvier 2013 6 19 /01 /janvier /2013 22:17

  10001.jpg  1 + 1

    Deux individualités se rencontrent. Le résultat peut être multiple, du zéro (le flop) à l'infini, en passant par le 1 (la fusion) et le deux (résultat arithmétique, mais impossibilité sociale).

   Deux êtres, deux polarités, et toutes les lois de la physique se mettent en oeuvre, à commencer par l'attraction et la répulsion. D'emblée, le mystère apparaît, alors que naît l'interaction.

  Cette interaction est-elle concurrence, émulation? Alors tout devient possible, en art comme en science, chacun rivalisant d'ingéniosité. Il n'est pas rare, en effet, que plusieurs personnes travaillent sur des sujets proches. Les divers résultats et expérimentations n'en seront que plus profitables à tous. En peinture, un exemple peut être donné par les recherches parallèles de Braque et Picasso, qui ont su partager les mêmes quartiers de la créativité.

 L'émulation se transforme parfois en collaboration, donnant naissance à de pures merveilles, comme l'illustre cette lampe nénuphar réalisée conjointement par Daum et Majorelle.Daum-et-Majorelle---vase-nenuphar0001.jpg

 

Dans cette même periode, citons aussi Henri et Henry Gutton, oncle et neveu, à l'origine notamment d'un des premiers bâtiments d'habitation à structure métallique apparente. Egalement une petite merveille qui m'incite à penser que l'addition      1 + 1 n'est pas prêt de trouver une solution...

Gutton---graineterie-Genin-Louis---rue-Benit-Ncy0001.jpg

 

 
Repost 0
Published by writings2 - dans Casse tête
commenter cet article
18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 08:00

... Ou donne à ce saule pleureur une nouvelle magnifience... Blanche comme neige.

F Horvat - saules pleureurs Jura déc0001 Cette photographie, signée de Frank Horvat, a été prise dans le Jura.

Repost 0
Published by writings2 - dans Entre faune et flore
commenter cet article
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 15:38

Un simple Atlas sous les yeux et l'imagination commence à vagabonder vers des îles fantastiques, des paysages merveilleux, des peuples inconnus...fr243

 

Larguons les amarres et imaginons que la carte se transforme, que ce soit une carte ancienne, peut-être une carte au Trésor, pour lequel il faudra affronter de dangereux monstres des mers...carte-ancienne-cote-poitou-et-bordeaux.jpg

 

 

 

 

Cette vieille carte, où les légendes sont rédigées en hollandais, ne représente qu'une partie de la côte ouest de la France, au delà du Poitou... Mais l'illusion est là et l'imagination déjà à des milliers de  lieux ou de miles marins.

 

 

 

Pour certains artistes, le support de l'imagination n'est plus le papier, mais le corps humain, à moins que ce dernier soit aussi un peu le trésor... 

  Pour Ingrid Mwangi et Robert Hulter, l'Afrique exprime tout son mystère...

afr242 

 

 

 

 

 

  ... quand Glynnis Ritchie privilégie, dans un registre aussi sensuel, une inspiration plus romantique (au regard des lieux choisis et de la source de cette carte). Glynnis-Ritchie.png

 

 

Repost 0
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 12:25

Dans ce blanc immaculé, dans le calme du matin, ils sont sortis de la forêt.

Cahez - paradis blanc0001 

 

  Trois silhouettes graciles, trois curieux ou trois affamés?

 

 

Mais peut-être étaient-ils simplement à la recherche de Panpan...

panpan0001.jpg 

 

 

 

 

 

Photos de Fabrice Cahez.

 

Repost 0
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 19:03

Lorsqu'on donne à une ville des contours internes, lorsque l'on décrit la lune en quartier, que l'on découpe un fruit pour mieux le savourer, l'espace ou l'objet est fragmenté.

La multitude des fragments du réel peut donner lieu à une représentation, entre la réalité et l'abstrait.

C'est d'ailleurs cette idée qui est à l'origine du cubisme.

Braque - port en Normandie La perspective disparaît, les formes s'épurent. Les phares, les voiles et les mâts constituent toutefois autant de repères pour comprendre qu'il s'agit de la représentation d'un port.

 

Dans cet autre tableau, Georges Braque offre une nouvelle vision de l'usine Tinto à l'Estaque. Elle semble désincarnée, mais en même temps, les bâtiments perdent leur caractère fermé. Les formes communique, l'espace se distand, la composition transforme ce lieu de production.

Braque - les usines de Rio Tinto à l'Estaque Les couleurs sombres rapprochent les bâtiments, les endroits où les hommes se rassemblent.

Braque ira bien au-delà dans sa fragmentation du monde, parallèlement avec son ami Picasso, avant de dépasser le cubisme. Car chaque tableau est une expérience, "une révélation" selon les propos du peintre.

Repost 0
Published by writings2 - dans Art et lumière
commenter cet article
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 16:22

L'architecture de Santiago Calatrava est très souvent aérienne. Ce sont des tours torsadées, des complexes aéroportuaires qui semblent prêts à prendre leur envol, des ponts dont la légereté le dispute à la grâce, des opéras ou des centres spotifs qui appellent à l'élévation, au dépassement, à la perfection.

 

Dès lors, quand il décide de construire un bâtiment dédié l'élaboration, la conservation et la commercialisation d'un vin, produit de la terre par excellence, la curiosité s'impose.

 

Et la surprise est au rendez-vous.Calatrava---Bodegas0002.jpg

 

Devant les vignes et les montagnes, des vagues se dressent, surplombant un vaste bâtiment linéaire s'étendant sur 8 000 m2.

 

L'aluminium couvre le toit constitué de poutres de bois lamellés, alternant surfaces concaves et convexes.

Calatrava - Bodegas0001 

 

 

Les façades sont en bois, pour rappeller le matériau des bariques.

 

 

Le centre du bâtiment (où le toit est le plus haut) abrite un espace d'accueil pour les visiteurs. Le reste est dédié à la conservation des barriques d'un côté, à celle des bouteilles et à leur expédition de l'autre.

 

 

Calatrava - Bodegas0003

Un bel ensemble, qui associe originalité et fonctionnalité.

Calatrava - Bodegas0004

 

Repost 0
Published by writings2 - dans Archi
commenter cet article
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 09:09

Mucha---Sarah-Bernard---Gismonda.png  Des femmes aux longs cheveux ondoyants, vêtues de longues robes fluides, des élégantes de la fin du XIXème siècle et du début du XXème siècle : telle est l'image des oeuvres d'Alfons Mucha et tout particulièrement de ses affiches.

 

Né en 1860 en Moravie, cet artiste décorateur, qui a déjà exercé ses talents dans l'actuelle république tchèque, son pays d'origine (alors partie de l'Empire austro-hongrois), arrive en France en 1887. Sept ans plus tard, il rencontre Sarah Bernhard. Il réalise des affiches pour ses spectacles et le succès est au rendez-vous.

Mucha - la danse

Jusqu'en 1906, date de son départ aux Etats-Unis, les affiches se succèdent, toujours autant de cette sublime image de femme. Mucha est alors un des chantres de l'Art nouveau.

Il travaille pour le théatre, mais aussi pour de nombreuses marques, dont Moet et Chandon  Mucha - affiche Moet

 

comme pour des fabricants de cycles, de chocolat...

Mucha - chocolat ideal Le style Mucha s'impose, dans ses affiches comme dans les magasins qu'il décore : façade de restaurant, bijouterie...

Après son séjour aux Etats-Unis, où il poursuit son activité, il retourne à Prague. Il y réalise notamment des vitraux pour la cathédrale Saint Guy. Il y meurt en 1936.

Repost 0
Published by writings2 - dans Art nouveau
commenter cet article
1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 08:00

Doutreleau---Lumiere0002.jpg C'est avec les couleurs somptueuses des tableaux de Pierre Doutreleau (que les images ne rendent malheureusement pas), que je vous retrouve en ce début d'année.

 

Plaisir de quelques toiles au nom évocateur :

EnergieDoutreleau---Energie0001.jpg

 

SérénitéDoutreleau---Serenite0001.jpg

 

HarmonieDoutreleau---Harmonie0001.jpg

Volupté

Doutreleau---Volupte0001.jpg

 

Une très bonne année 2013 à toutes et tous!

 

 

Repost 0
Published by writings2 - dans Art et lumière
commenter cet article