Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 13:48

 

La nuit est un moment magique quand les villes s'éclairent, sublimant par mille lumières les détails de l'architecture de nombre de bâtiments, d'hier et d'aujourd'hui.

by-night0001.jpg  A l'exemple des ponts couverts de Strasbourg...

 

by-night0002.jpg 

 

 

 

 

De la Conciergerie à Paris...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ou encore du musée Pompidou à Metz. by night0003

 

 

 

Repost 0
Published by writings2 - dans Archi
commenter cet article
18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 12:01

gare-de-Metz0003.jpg 

 

 

 

 

 Inaugurée en 1908 où s'élèvaient jadis des remparts Vauban, la gare de Metz est un témoignage de l'histoire. Elle est créée alors que la ville est sous domination allemande pour pouvoir transporter rapidement des soldats vers la frontière, tout en affirmant la puissance de l'Empire et de la culture germanique.

 

Le résultat est un étrange bâtiment de grès gris, quelque part entre le monastère et le palais féodal. Il est toutefois également très fonctionnel et s'inscrit dans la réorganisation urbaine de la Metz. gare de Metz0005

 

 

 

 

 

C'est aussi le cas aujourd'hui avec le passage qui relie la ville avec le quartier du Sablon où se dresse le centre Pompidou. Cette dernière modification a toutefois moins de caractère...

 

 

 

 

La façade de la gare s'étend sur plus de 300 mètres. Le plus intéressant réside dans les détails, que le voyageur pressé ne voit plus ou auxquels il n'a pas pas habituellement accès.

 

 

Parmi les détails figure à l'extérieur la statue de Roland, qui selon les époques a été le maréchal Haeseler  puis le maréchal Foch.gare de Metz0001  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Les colones du bâtiment méritent aussi l'attention. Les chapiteaux sont autant d'indices sur les métiers qui s'exerçaient dans l'enceinte de la gare ou à proximité.

 

On y trouve ainsi le télégraphiste, ou l'indication du coiffeur, de la salle d'attente des premières classes, la caisse où le voyageur achetait son ticket...   

gare Metz0008  

gare Metz0007  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

  Ailleurs, les différents modes de transport sont mis à l'honneur, le train bien sûr, mais aussi l'automobile le zeppelin, le bateau, la diligence... L'Allemagne a voulu célébrer les moyens de son expansion.    gare Metz0010    

 

 

 

 

 

La curiosité de la gare réside aussi dans son salon de l'Empereur. Guillaume II, qui a, selon la légende, repris les plans du bâtiment, disposait d'un espace, avec un balcon d'où il pouvait saluer la foule. Il pouvait alors rejoindre par un escalier monumental la porte des Allemands.

 

gare Metz0005  gare Metz0006 

 

 

 

 

Cette porte est visible par tous, mais il est rare de se rendre à l'étage pour visiter le salon.

gare Metz0001

 

Repost 0
17 février 2013 7 17 /02 /février /2013 10:00

    "Une rencontre, c'est quelque chose de décisif, une porte, une fracture, un instant qui marque le temps et crée un avant et un après"               Eric-Emmanuel Schmitt 

 

Dans une société où on croise les autres, souvent sans les voir, la rencontre prend une nouvelle acuité. Elle est curiosité et s'inscrit dans le temps, par sa durée mais aussi par sa trace qui la prolonge.

J'ai mentionné sur ce blog quelques rencontres marquantes, dont celle de Raymond Aubrac ( Si la chance était une rencontre ). Il n'est plus là mais j'en garde le souvenir.

 

Le hasard a placé d'autres rencontres sur mon chemin. D'autres chances, qui perdurent parfois.

 

Il y a aussi les rencontres dont nous sommes les témoins, d'autant plus belles que l'humour y est présent...

rencontre-nains0001.jpg

 

 

 

 

Repost 0
15 février 2013 5 15 /02 /février /2013 15:47

  Le Shogun (征夷大将軍) est, entre le XIIème et le XIXème siècle, le dirigeant du Japon. Il incarne la puissance militaire alors que l'Empereur exerce une fonction plus symbolique, en tant que gardien de la tradition et de l'unité du peuple japonais.

 

  Nijo--jo0001.jpg    La puissance du personnage justifie l'importance de ses palais.

 

Le palais du Nijô à Kyoto, la capitale historique du Japon, en constitue un bel exemple.

Construit au début du XVIème siècle, il a été conçu comme un ensemble fortifié. Une porte somptueuse accueille le visiteur, dont les détails des motifs méritent de retenir l'attention.Nijô -jo0003

 

Nijô -jo0002  Ce portail franchi, plusieurs bâtiments se précisent.

Le Nijô - jo accueillait le Shogun, mais aussi des troupes.Nijo 2

Deux palais principaux se dressent dans cet espace : le Ninomaru et le palais Hinmaru.

Le premier est celui où le Shogun accueillait ses visiteurs. C'est aussi ici qu'a commencé symboliquement l'ère Meiji en 1868, quand l'Empereur a repris les rênes du pouvoir pour conduire le Japon vers la modernité. Le Shogun a renoncé alors à ses fonctions.

La fin du shogunat donne peut-être encore plus de relief à cette institution, à son histoire et à quelques caractéristiques de ce palais. Un exemple réside dans le plancher perroquet, conçu de telle façon que le moindre visiteur émettait un bruit en marchant, quelle que soit sa discrétion. Cela constituait une façon de déjouer les tentatives d'assassinat sur le général suprême.

Nijo - ninomaru0001

 

Repost 0
13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 12:00

chateau-Angers0001.jpg  Un surprenant chateau qui surplombait jadis la ville d'Angers, désormais intégré entre ses boulevards et directement en lien avec le centre ville.

Si le site est occupé depuis l'antiquité, c'est Saint Louis qui décide d'y construire un chateau entre 1230 et 1240. Les ducs d'Anjou le transformeront en demeure seigneuriale, avant que ses défenses soient réaménagées au XVIème.

Une des particularités de ce chateau, outre son architecture, est le trésor qu'il abrite : la tapisserie de l'Apocalypse.

tapisserie apocalype - Angers

 

Sur une centaine de mètres, cette tenture, qui date de la fin du XIVème siècle, illustre l'Apocalypse selon Saint Jean. Ce n'est malheureusement qu'un fragment de la tenture initiale, qui a souffert de mauvaises conditions de conservation pendant des siècles.

Repost 0
Published by writings2 - dans Chateaux et bastions
commenter cet article
11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 18:46

 La couleur de l'eau varie selon les lieux, l'heure, les conditions météorologiques...

Je vous invite aujourd'hui  à découvrir certaines de ses variations sur les eaux écossaises, avec les photographies de Philip Plisson.

    Ecosse - les orcades0001 

 

 

Le bleu vert sombre des Orcades sous un ciel bien lourd...

 

 

      Ecosse - plages d'argent0001 

 

 

 

 

 

 

 

 

    Les scintillantes plages d'argent...

 

 

 

 

     Ecosse - embouchure rivière Clyde0001

 Le bleu lumineux de l'embouchure de la rivière Clyde

 

 

 

 

  

    

 

 

   

 Le ton rosé de l'eau qui semble presque nuageuse à proximité de l'île d'Arran (à ne pas confondre avec ses homonymes irlandaises) Ecosse - Arran0001

 

   

Et bien sûr, l'ambiance mystérieuse et inquiétante des lochs...Ecosse - loch0001

 

 

Repost 0
Published by writings2 - dans Histoires d'ô...
commenter cet article
10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 15:02

    empreintes renard    Il a laissé quelques empreintes....

 

Aperçu entre chien et loup, il se hâtait vers le lieu du rendez-vous.    Goupil - F Cahez et Ph Moes0003 

 

 

Etait-ce pour le procès du loup?

 

Quand on a retrouvé sa trace,   Goupil - F Cahez et Ph Moes0001

 

 

 

 

il semblait bien contrarié.

Goupil - F Cahez et Ph Moes0002 

 

 

 

 

 

 

Du procès, nul mot (j'invite ceux qui souhaiteraient en savoir plus à lire le compte-rendu de Zarko Petan).

Mais il était évident que la nuit avait été bien longue.

 

 

 

 

Et Goupil s'en alla retrouver la douce chaleur de son terrier, en promettant de revenir au printemps.

Goupil - F Cahez et Ph Moes0004 

Photographies de Fabrice Cahez et Philippe Moes, pisteurs hors pair de chaque empreinte d'animaux, pour des captures d'images souvent extraordinaires.

Repost 0
Published by writings2 - dans Entre faune et flore
commenter cet article
9 février 2013 6 09 /02 /février /2013 17:54

sanctuaire-des-mains---Gargas---Y.-Rumeau.pngLes hommes laissaient l'empreinte de leurs mains sur les parois des grottes où ils vivaient, comme ici à Gargas (photographie de T. Rumeau).

 

 

Puis ils ont enterré leurs morts, créé des sépultures et des sanctuaires dédiés à leurs dieux (ici en Ecosse - photographie de Philip Plisson).

site druidique - Philip Plisson0001 Bientôt, avec le temps et le développement des outils, la pierre constituera un des matériaux de l'habitat, de l'édification des villes...

 

 Autant d'empreintes humaines qui permettent de remonter le temps à la recherche de nos ancêtres, d'une part de notre identité.

Repost 0
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 18:08

Les péripéties de l'histoire laissent des traces dans nos paysages, y compris dans l'architecture ferroviaire.

 

Tel est le cas en Moselle. En 1871, lors de l'annexion à l'Allemagne, certaines communes ont été scindées, séparées par une nouvelle frontière. Avricourt a vécu cette expérience et, à 800 mètres de la gare, les Allemands en ont construit une nouvelle Deutsche Avricourt, bientôt nommée Elfriden, avant de devenir Nouvel Avricourt en 1914.

 

 gare nouvel Avricourt0001

 

 

Tous les trains de Paris s'y arrêtaient. Les voyageurs qui souhaitaient poursuivre leur voyage sur Strasbourg notamment devaient remplir les formalités douanières et attendre le train allemand, celui de Paris repartant à l'ancienne gare d'Avricourt.

 

L'architecture est impressionnante, bien que peu accueillante. Elle marque une limite, une division. C'est un rempart.

 

Désormais désaffectée, elle sombre peu à peu dans l'oubli d'un passé révolu.

Repost 0
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 11:57

Zanzibar.JPG Dégradés de bleus, du presque blanc jusqu'au turquoise... Merveilleuses couleurs de l'eau au Zanzibar, archipel mythique de l'Océan Indien, à quelques miles marins de la Tanzanie.

Une photographie d'un ami globe trotter.

Repost 0
Published by writings2 - dans Histoires d'ô...
commenter cet article