Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 21:00

Ce titre étrange est celui d'un récit, tout aussi surprenant, écrit par Akira Yoshimura.

 

Une jeune fille, issue d'une famille pauvre, vient de mourir. Comme son corps a été vendu à l'hôpital voisin, une course contre le temps s'engage, qui s'achèvera quelques mois plus tard dans un colombarium, face à une éternité qui ne ressemble pas vraiment à un long repos.

 

L'histoire est remarquable, tout comme la façon dont elle est traitée. Certaines descriptions sont très loin du romanesque, d'autant qu'elles se déroulent dans une morgue, mas jamais Yoshimura ne sombre dans le morbide ou le misérabilisme.

A travers ces mots, c'est la jeune fille qui s'exprime, avec le détachement qui lui est désormais permis. Quelque chose survit à son corps, une conscience, un esprit, peu importe le nom qu'on lui donne. Il est le témoin de ce corps dont on prélève tout ce qui peut être utile aux vivants.

C'est un regard sur la mort, lucide, loin de tout sentiment, mais pas totalement dénué d'envie et peut-être d'une certaine attente. On ne sait d'ailleurs plus toujours si la prétexte ou le thème central.

 

L'écriture est limpide, avec des mots qui vont au-delà des apparences, qui prennent le temps d'explorer, de regarder, d'interroger le lecteur, de l'entraîner dans un récit intimiste et qui pourtant nous concerne tous.

La mort prend ici presque une dimension poétique, à la façon d'un haïku finement esquissé.

 

L' originalité de ce récit invite à découvrir cet écrivain, né en 1927 mais qui n'est traduit en France que depuis 1999. Parmi les titres à découvrir : Naufrages, Liberté conditionnelle, Le convoi de l'eau...

 

Fuji.png

 

 

 

Repost 0
22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 17:52

Telles ont quelques unes des questions qui viennent à l'esprit face à ce bâtiment situé sur la place Tian An Men... à Blois.

La nature y a pris place, avec des couleurs qui oscillent entre le vert et le rouge (sous l'arche).

Si un pan du mystère se lève, je reviendrai vous le conter.

 

P1010174.JPG

Repost 0
Published by writings2
commenter cet article
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 20:51

La nature nous réserve parfois bien des surprises. Elle adopte des formes qui empruntent à d'autres espèces animales ou végétales, parfois simplement à notre imagination ou nos craintes.

L'association de l'homme et de la nature est parfois tout aussi surprenante, vertigineuse, à l'image de ce pont en Allemagne qui s'élance au milieu de hautes roches. Ce pourrait être un mirage...Bastei---Allemagne---sur-Elbe284.jpg

 

Mais ce mirage se reproduit, quand les hommes colonisent des rochers escarpés pour en faire des chateaux, des monastères parfois, voire pour y construire des villes.

Une nature pas totalement naturelle mais ô combien insolite!

village de Ronda - au dessus du Guadalevin - Andalousie290

Repost 0
Published by writings2 - dans Casse tête
commenter cet article
15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 21:55

PICT0017-1-.JPG... la petite bête qui surveille le piéton flânant à proximité de Westminster (le Parlement, mais je ne sais plus trop quelle façade...).

 

Repost 0
Published by writings2 - dans Entre faune et flore
commenter cet article
9 septembre 2012 7 09 /09 /septembre /2012 09:26

Musee-Quai-Branly---Jean-Nouvel-et-Patrick-Blanc---Paris65.jpg  Une végétation qui s'intègre dans la ville, s'impose sur les façades et jusque dans le maisons de certains particuliers. Un contraste né de l'envie de nature et sur lequel travaille depuis longtemps Patrick Blanc.

Les couleurs varient au rythme des saisons.

Musée du quai Branly673Il s'agit toutefois de travailler avec des éléments vivants, ce qui impose des contraintes (pour arroser et entretenir les plantes), d'où de nombreuses astuces architecturales et la nécessité d'une grande connaissance des plantes, de leur choix...

Patrick Blanc en est un spécialiste. Passionné depuis l'enfance, il n' hésite pas à parcourir des milliers de kilomètres pour observer certaines variétés et leurs particularités (sens de la pousse, besoin en eau, etc.). Il n'est pas impossible que cette superbe cascade en Thaîlande l'ait inspiré.cascade-du-Doi-Inthanon---Thailande679.jpg

 

La magie naît aussi de la collaboration avec des architectes, notamment Jean Nouvel qui a contribué à la création de ces façades végétales, tout particlièrement celle du musée du quai Branly à Paris.

Musée Quai Branly Paris653

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by writings2 - dans Archi
commenter cet article
2 septembre 2012 7 02 /09 /septembre /2012 16:06

3515465343_e5f5e710a6.jpg A l'enterrement d'une feuille morte, alors que les escargots de Prévert cheminent, un vibrant hommage est rendu.

 

A partir d'une feuille blanche se dessine la nature luxuruante, la multiplicité des formes, les couleurs qui changent au grè des saisons.

 

Jamais les Hommes ne sont demeurés insensibles. Heurtoir zoomorphe - Viet Nam - 1ere periode chinoise - mus 

La feuille, au besoin associée à d'autres formes, est devenue symbole, protégeant des esprits, portant des valeurs telle que la loyauté (feuille de chêne), ornant parfois des drapeaux.

 

Accompagnée ou non de feuille d'or, elle a été sublimée dans l'art. Elle est, de pîerre, chapiteau des colonnes de nos monuments ou décors de façades.feuilles-marronnier---facade-atelier-Vallin.png Elle a inspirée des artistes de toutes les époques, dans de nombreuses matières (verre, métal, papier ou toiles de maîtres), été chantée par les poètes pour désigner le temps qui passe, peut-être une certaine nostalgie...

 

 

Peut-être, à l'heure de son enterrement, cette feuille morte pourra-t-elle trouver une nouvelle vie, un art éphèmère, à l'exemle des réalisations de Lorenzo Duran.

 

Lorenzo-Duran---sculpture-sur-feuille-1.png

 

Lorenzo Duran - sculpture sur feuille 4

Repost 0
Published by writings2 - dans Entre faune et flore
commenter cet article
31 août 2012 5 31 /08 /août /2012 16:46

    Un joli heurtoir aperçu cet été à Rochefort.

 

P1010117.JPG

 A quelques rues de là, un heurtoir semblable ornait la porte de la surprenante maison de Pierre Loti.

Repost 0
22 août 2012 3 22 /08 /août /2012 20:14

Victor-Horta---Hotel-Tassel---Hall-octogonal-et-mezzanine93.jpg Une porte Art nouveau, ici vue de l'intérieur.

Nous sommes à Bruxelles et ce style inimitable est celui de Victor Horta.

 

L'hotel Tassel (du nom du particulier qui lui a commandé) est une de ses premières réalisations. 

 Une merveille...Victor Horta - Hotel Tassel 939Victor Horta - Hotel Tassel - cage d'escalier940

Repost 0
Published by writings2 - dans Art nouveau
commenter cet article
19 août 2012 7 19 /08 /août /2012 08:56

ficus - tête Bouddha - Wat Mahathat à Ayathaya (anc Siam) Lorsque l'Homme délaisse un territoire, la nature reprend ses droits.

 

Ce ficus, qui enserre une tête de Bouddha en constitue un exemple.

Bien entendu, il lui a fallu quelques années, voire quelques centaines d'années pour parvenir à ce résultat.

Parfois, l'arbre est devenu un pilier essentiel qui soutient la construction, comme dans ce temple. Le retirer nécessiterait une rénovation d'urgence.ficus étrangleur - temple de Ta Phrom - Angkor675

 

Repost 0
Published by writings2 - dans Entre faune et flore
commenter cet article
17 août 2012 5 17 /08 /août /2012 07:13

ce pont qui fut un des premiers à se dresser sur le Rhône au XIIème siècle (même si un pont romain existait préalablement).

Pont-d-Avignon887.jpg Le pont d'Avignon ou pont Bénezet doit son nom au jeune berger qui sut insufler au peuple l'enthousiasme pour réaliser cette prouesse et sut collecter les fonds nécessaires. Une chapelle lui est dédié sur le pont, surmontée par une autre chapelle, celle de saint Nicolas (protecteurs des mariniers).

Le pont, qui reliait le palais despapes aux résidences d'Avignon et fut emprunté par de nombreux pélerins en route pour Compostelle, fut de nombreuses fois détruit et reconstruit. Il n'est plus ouvert à la circulation (il ne traverse d'ailleurs plus le Rhône, du moins en totalité), si ce n'est à celle des visiteurs, en conservant sa tradition du péage...

Symbôle de la ville d'Avignon, il est classé au patrimoine mondial de l'UNESCO.

L'origine de la chanson reste un mystère...

Repost 0