Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

21 juillet 2012 6 21 /07 /juillet /2012 08:36

Santiago Calatrava - gare de l'aéroport Lyon Satolas682

 

 

Une couverture d'acier en treillis, une base où le béton armé joue un rôle essentiel dans un bâtiment de 450 m de long sur 100 de large et 39 de haut.

 

S Calatrava - Gare TGV Lyon St Exupéry948 

 

Pourtant, c'est bien une impression de légereté qui se dégage de cette armature.

 

 

Santiago Calatrava, architecte mandaté pour la construction de cette gare TGV de l'aéroport de Lyon Saint Exupéry, l'a conçu comme un oiseau sur le point de prendre son envol.

 

 

 

gare TGV St Exupéry - Lyon - Santiago Calatrava779

La structure se fait aérienne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un résultat surprenant.

Repost 0
19 juillet 2012 4 19 /07 /juillet /2012 10:18

Des carreaux de céramique colorés, une structure métallique apparenteNoisiel---Ancienne-chocolaterie-Meunier--siege-Nestle-932.jpg

 

... autant d'éléments qui attirent le regard sur cet ancien bâtiment industriel, harmonieusement intégré dans l'architecture urbaine de Noisiel, en région parisienne.

 

Ce Moulin, puisque telle est son appellation, a été conçu par l'architecte Jules Saulnier et construit entre 1869 et 1872.

 

 

Il est indissociable d'une saga industrielle, celle du chocolat Menier.

 

Affiche menier 1892

 

 

 

Le chocolat Meunier, c'est ce personnage, créé par Firmin Bouisset, qui a symbolisé la marque pendant de longues années.

 

 

C'est aussi une aventure, qui débute dès 1816. L'entreprise s'installe 9 ans plus tard à Noisiel. Et c'est dans cette ville qu'est conçue la première tablette de chocolat en 1836.

 

 

 

Le Moulin ne saurait résumer seul l'importance du site, qui accueille jusqu'à 1500 ouvriers. Mais la concurrence est rude et le déclin commence dans les années 1950.

 

 

 

En 1959, la marque est achetée.

 

Elle sera plusieurs fois vendue avant d'arriver en 1988 dans l'escarcelle du groupe Nestlé, qui se porte également acquéreur du Moulin et en fait son siège social.

 

 

 

 

 

Si la marque Menier perdure (en chocolat patissier notamment), c'est dans l'ombre des produits concurrents de la maison Nestlé et la production est arrêtée sur le site en 1992, année qui correspond aussi à l'inscription du bâtiment au titre des monuments historiques.

 

 

 

Il y a  une longue histoire dans ces lieux, une symbolique forte et peut-être le souvenir de la petite Yvonne (le personnage emblématique de la marque).

  Noisiel - Ancienne chocolaterie Meunier (siège Nestlé)933

 

 

 

 

Le Moulin est habituellement fermé au public mais la ville de Noisiel propose régulièrement des visites, sur réservation, du site de production mais également de la cité ouvrière.

 

 

Repost 0
17 juillet 2012 2 17 /07 /juillet /2012 09:36

Heurtoir-zoomorphe---Viet-Nam---1ere-periode-chinoise---mus.jpg

 

S'agit-il d'un chat? D'un dragon?

 

Ce masque zoomorphe en bronze ornait à l'origine une porte de bois, de pierre ou de terre cuite, dans le Nord de l'actuel Viêt Nam.

 

Il avait pour mission de protéger des mauvais esprits, en protégeant le chemin que devait prendre l'âme des morts.

 

Le mur sur lequel il était fixé, était édifié à proximité d'une sépulture, dont le masque marquait, par son regard, l'accès symbolique.

 

 

Ce bel objet, à la symbolique forte, peut être admiré au musée Guimet à Paris. Il a été conçu entre le 1er siècle avant notre ère et le 3ème siècle de notre ère. Son aspect félin, sa forme en feuille dentelée et ses motifs évoquent l'influence de la civilisation du Dông Son.

 

 

Repost 0
15 juillet 2012 7 15 /07 /juillet /2012 14:41

Saint-Savin270.jpg

 

A une cinquantaine de kilomètres de Poitiers, il est un lieu magique...

 

Il s'agit d'une église ou plus précisément d'une abbaye, édifiée dans la commune de Saint Savin sur Gartempe.

 

 

Il y a bien longtemps, à l'époque carolingienne, des moines se sont installés sur les bords de la Gartempe et ont construit quelques édifices dont, à partir de 1023, ce superbe bâtiment de style roman. stsavin-chapiteau.jpg

 

 

 

La règle bénédictine y était appliquée et l'apogée de l'abbaye fut telle que des moines essaimèrent pour créer de nouvelles communautés.

 

 

L'histoire n'a toutefois pas épargné l'abaye, notamment au temps des guerres de religion, d'où la présence de bâtiments plus récents (flèche du XVème siècle, bâtiment monastique du XVIIème siècle). Ce n'est qu'au XIXème siècle, sous l'impulsion de Mérimée, que des efforts sont entrepris et l'abbaye est classée au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1983) .

 

 

 

 

L'architecture romane mérite la visite, mais le plus remarquable dans cette abbaye est l'ensemble de fresques qui recouvrent la nef. A 17 m de hauteur, ce sont 460 m2 de dessin qui racontent au visiteur l'histoire de la Bible.

 

 

On y retrouve quelques personnages et épisodes célèbres : Adam et Eve, Abel et Caïn, la tour de Babel, l'arche de Noé... La liste est loin d'être exhaustive...

 

11%20FRESQUE%20BABEL%20SAINT%20SAVIN%20SUR%20GARTEMP

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un livre d'images extraordinaire, conçu à une époque où bien peu de fidèles savaient lire mais où ils connaissaient parfaitement l'Ancien Testament.

 

 

La qualité picturale est remarquableSt-Savin0001.jpg

 

 

Des fresques d'un autre style peuvent aussi être admirées dans la crypte, en hommage aux deux martyrs à l'origine de l'installation de l'abbaye (du moins de son lieu d'implantation, souvent décidée au Moyen-Age selon les reliques découverts)

 

 

Saint-20Savin--20Peinture-20de-20la-20crypte.jpgSi vous passez près de Poitiers, n'hésitez pas à vous arrêter...

Repost 0
Published by writings2 - dans Eglises romanes
commenter cet article
13 juillet 2012 5 13 /07 /juillet /2012 11:08

 ... ou du rangement...

 

Geluck---rangement.jpg

 

 

Merci à P. Geluck pour son aide précieuse...

Repost 0
11 juillet 2012 3 11 /07 /juillet /2012 09:54

Voici une porte qui ouvre vers l'histoire... vestiges-de-Timgad--fondee-en-100-par-l-empereur-Trajan---.jpg 

La porte de Trajan marquait le début d'une large avenue de Thamugadi, ancien nom de Timgad, jadis une prospère colonie romaine, aujourd'hui une ville fantôme (si vous préférez un site archéologique...) à 480 km au sud est d'Alger, sur le versant nord des Aurès.

 

La porte, qui comprend une baie centrale de 6 mètres de haut pour les véhicules et deux baies latérales pour les piétons, devait être ornée de statues (les niches en sont clairement identifiables) et devait être surmontée d'une figure allégorique vantant la grandeur du bâtisseur de la ville (Trajan en l'an 100) et de Rome.

 

Elle ouvrait sur une ville qui a du abriter jusqu'à 20 000 personnes, probablement à partir d'un groupe de vétérans de l'armée romaine. Les plans de cette cité romain font apparaître un immense damier orthogonal où quelques bâtiments publics s'insèrent : 14 thermes, un théâtre... Le tout sur près de 50 ha (l'occupation d'origine étant de 12ha).

 

Timgad survit à la disparition de l'Empire romain. Elle abrite un évêché chrétien, sans doute actif dans le schisme donatien, avant d'être détruite au XVème par les montagnards des Aurès. La conquête byzantine lui redonne vie, du moins en qualité de place forte, avec l'édification d'une forteresse en 539 à partir des pierres des bâtiments romains.

 

Puis la vie s'éteint progressivement pour disparaître du site au VIIIème.

 

 

Classée au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1982, elle accueille de nouveaux visiteurs, avec toutefois de réelles difficultés de préservation et d'animation (un théâtre de béton a été construit à l'entrée du site ...).

 

Ce lieu reste impressionnant, vestige d'un temps révolu.

Repost 0
8 juillet 2012 7 08 /07 /juillet /2012 20:34

    J-Gruber---Vitrail-aux-paons-et-aux-colombes---1904459.jpg Jacques Grüber est un des représentants de l'Ecole de Nancy. L'annexion allemande de 1870 incite sa famille à quitter l'Alsace pour s'installer en Lorraine, à laquelle il apportera son talent quelques années plus tard, après une formation artistique à Paris, dans l'atelier de Gustave Moreau notamment.

Ses premières réalisations seront réalisées en qualité de chef décorateur chez Daum.Daum et Gruber - Voici l'épousée - 1897428 Il enseigne parallèlement à l'école des Beaux Arts de Nancy.

 

La fin du XIXème siècle marque un tournant dans l'architecture. La lumière y est davantage recherchée, avec une indispensable touche d'originalité qui permet le développement d'immenses verrières subtilement décorées, lien entre l'intérieur et l'extérieur.

 

J Gruber - La sidérurgie - 1909456 C'est donc tout naturellement que Jacques Grüber s'oriente vers le vitrail, un art renouvelé avec des techniques qui lui permettent de juxtaposer plusieurs variétés de verres (en relief, colorés, gravés...) et donnent un rendu si particulier. Il est vrai que la qualité graphique est impressionnante. Et Jacques Grüber compose de véritables tableaux.

Ses clients sont les chambres de commerce et d'industrie (avec une allégorie de différentes industries de l'époque, comme ici la sidérurgie), les grands magasins (il est notamment l'auteur de la coupole des galeries Lafayette à Paris, en lien avec Majorelle qui a réalisé les ferronneries), mais aussi beaucoup de particuliers, dont Corbin (dont la maison abrite désormais le musée de l'Ecole de Nancy).

 

Son inspiration est multiple, mais Jacques Grüber semble beaucoup apprécier les motifs naturalistes et symboliques, comme ses "collègues" de l'Ecole de Nancy.

Gruber - Nympheas385  Gruber - Clématites - 1907407 Les couleurs soulignent la finesse des dessins et contribuent à créer une ambiance agréable, relaxante.

 

L'art du vitrail ne devait toutefois pas suffire à cet artiste, dont le talent s'exprime dans bien d'autres domaines : la reliure d'ouvrage, les affiches et le mobilier.

Jacques Grüber a dessiné quelques meubles , parfois surprenants, qu'il faisait réaliser par un maître ébéniste.

J Gruber et L Schartz - Cheminée et vitrail - Le village a Cette cheminée monumentale, réalisée par L. Schwartz, en est un exemple, tout comme ce paravent où l'on retrouve le célèbre chardon lorrain. 

Le meuble classeur devait avoir un usage entre la vitrine et le meuble de bureau...

 

Gruber - Paravent à trois feuilles397Gruber - meuble classeur419

Repost 0
Published by writings2 - dans Art nouveau
commenter cet article
6 juillet 2012 5 06 /07 /juillet /2012 13:54

    Une tente improvisée, un peu de verdure ou un bord de rivière, du pain, quelques bouteilles... Il en fallait peu en 1936 pour se réjouir des premiers congés payés...

Henri-Cartier-Bresson---Premiers-conges-payes-1936--833.jpg

 

Peut-être simplement le talent d'Henri Cartier-Bresson, qui bouleversa par ailleurs l'art de la photographie, pour immortaliser cet instant complice...

Repost 0
Published by writings2 - dans Casse tête
commenter cet article
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 13:49

 

Avant que le Tour traverse les Vosges (le 7 juillet), il semble intéressant de mettre en valeur une initiative intéressante de ce département lors de cet évènement sportif majeur (le 3ème me semble-t-il après le football et les jeux olympiques).

 

 

 Pour la troisième année, le département met à la disposition des organisateurs un de ses camions (utilisé l'hiver notamment pour le déneigement).

 

 Le "Gros Léon" fait partie des véhicules techniques du Tour et prend sa place juste après la caravane publicitaire. Il est là pour balayer la route avant le passage des coureurs, éventuellement raflaîchir un bitume trop chaud.

 

 

 Une belle façon de contribuer à la sécurité de tous, avec des couleurs qui ne le font pas passer inaperçu...

 

 gros Léon

Repost 0
Published by writings2
commenter cet article
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 13:41

 

Cathedrale---Zamora---XIIe---coupole-byzantine-d-ecaille.jpg Un lien entre les thèmes des toitures et des églises : une coupole de pierre surprenante qui couvre une église, ou plus précisément une cathédrale qui ne l'est pas moins.

 

Bienvenue à Zamora!

 

Sa cathédrale, construite au XIIème siècle, est un superbe exemple de l'art roman espagnol. Elle est l'emblème de la ville.

 

Je vous laisse apprécier ses écailles de pierre, sa coupole d'inspiration byzantine et, bien sûr, son aspect général sur cette dernière photo de Spain Info.

 

 

zamora - photo Spain info

 

Repost 0
Published by writings2 - dans Eglises romanes
commenter cet article