Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 22:02

afr242.jpg Continent sombre et lumineux. Cette photographie d'Ingrid Mwangi et Robert Hulter intitulée "Static Drift" illustre bien l'image duale de l'Afrique.

 

C'est une thématique très proche que développe Yasmina Khadra dans son dernier roman "L'équation africaine". Deux Occidentaux partis aux Comores, dont un pour se remettre du suicide récent de son épouse, sont kidnappées par des pirates, puis retenus en otages quelque part au Darfour. Ils y découvrent la violence, la misère pour ne pas dire le dénuement le plus complet. Mais grâce à Bruno, compagnon d'infortune, l'Afrique apparaît également sous d'autres formes, belle et sublime, avec une vitalité qui rend possible toute renaissance.

 

Il faudra du temps à Kurt, le héros central, pour en comprendre l'essence et l'attrait, ce dernier étant sans doute renforcé par la présence d'un médecin femme dans un camp de la croix rouge au Darfour, endroit où il séjourne avant de rejoindre l'Allemagne et qu'il finira par retrouver.

 

Ce roman est un hymne à l'amour, un hymne à ce continent complexe et mystérieux qu'est l'Afrique. Il est porté par l'humanisme habituel de Yasmina Khadra avec toutefois  un espoir tout particulièrement puissant.  A découvrir!

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
24 février 2012 5 24 /02 /février /2012 20:07

"O Seigneur, donnez-moi mon Rêve quotidien" (G. Rodenbach). Nous sommes comblés cette semaine avec ce superbe thème proposé par Sherry...

La diversité des textes donne une idée du caractère multiforme du rêve : petit bonheur du quotidien, bien difficile à acquérir mais dont l'image ne lasse pas, projet de vie meilleure, création, rééquilibrage de nos fonctions neurologiques.... Et je n'entrerai pas dans les subtilités de la psychanalyse.

salvador-dali-reve-cause-par-le-vol-d-une-abeille-une-secon J'aime le rêve qui transcende la réalité, se joue de nos repères et créé parfois, comme ici à partir  du simple bruit d'une abeille, tout un univers extraordinaire, ou plutôt devrais-je dire surréaliste, avec cette toile de Salvator Dali.   Une rêveuse nue, une pomme qui symbolise l'interdit (Eve) et l'imagination se débride... 

 

L'origine est anodine. Elle peut aussi être une expérience personnelle, vécue à un moment de notre vie. L'enfance notamment peut beaucoup inspirer, comme regret d'une époque révolue ou comme possible réécriture d'une histoire. 

Kurosawa en offre un exemple plein de poèsie avec Rêves.    Reves.jpg

 

  Avec le rêve tout devient possible. Les projets politiques les plus fous deviennent réalisables ("I have a dream" de Martin Luther King). L'artiste crée des oeuvres surprenantes, dans tous les domaines, de la musique au cinéma, en passant par l'architecture. 

D'ailleurs, parfois, tout se mêle. Rêve et réalité se confondent, non sans danger. Mais qu'est-ce que le danger dans un rêve : ne pas se réveiller? 

Inception.jpg Le rêve efface la complexité, lève toutes les barrières. Il est pour tous, un formidable moteur qui nous pousse à avancer, développer de nouvelles idées, faire des projets,  à vivre tout simplement.

"J'aime celui qui rêve l'impossible" écrivait Goethe. J'aime simplement celui ou celle qui rêve et qui voit le monde comme un ensemble sans fin de possibilités, de combinaisons à assembler.

Repost 0
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 19:00

En prélude à mes rêves, retour au pays des cartes, ou plus exactement à une lecture quelque peu originale de nos cartes.

 

    fr243.jpg

 

Invitation au voyage...  Vous avez bien sûr reconnu notre beau pays, vu par un Anglais, dont le nom a été malheureusement oublié, en 1796 . Peut-être était-ce un clin d'oeil à l'exil des aristocrates après la Révolution? A chacun son interprétation...

 

     atl241.jpg     

Voici un autre exemple de carte, entre romantisme et poèsie, Dès 1915, C. De Lisle offrait un visage plutôt sympathique à la rencontre des océans Atlantique et Pacifique.

 

 

    carte-bellig239.jpg Cette même année, dans une Europe en conflit, la carte de l'Europe prenait, sous la plume de Louis Raemakers, les traits des belligérants, ou du moins d'un habitant symbolique de chaque pays puisque tous les Etats n'étaient pas en guerre. Une pratique courante à l'époque, entre humour et propagande.  La reproduction ne laisse apparaître que le pied du géant russe....

 

 

    Et voici déjà arrivée la fin de ce voyage au royaume des cartes.

Repost 0
Published by writings2 - dans Casse tête
commenter cet article
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 20:18

    Amboise237.jpg Une carte qui donne envie de goûter à la douceur de vivre des pays de la Loire, à l'image des rois de France qui ont doté cette région de somptueux châteaux.

 

Doté? Il serait sans doute préférable, notamment pour Amboise, de parler d'extension et de réaménagement. Il subsiste, en effet, qualques traces du château médiéval d'origine.

 

Mais Amboise évoque bien entendu la Rennaissance. Il constitue une première étape dans la découverte de cette période, tant dans son architecture que dans l'histoire des rois qui y ont élu domicile.  Quelques noms sont indissociables de ce château : Louis XI et Charlotte de Savoie, Anne de Bretagne, mariée successivement à Charles VIII et à Louis XII, François Ier surtout, qui est à l'origine de la venue de nombreux artistes italiens en France.

Parmi ces derniers, il est impossible de ne pas citer Léonard de Vinci, SANY0231dont la dépouille repose à Amboise et dont il est possible de visiter la dernière demeure à quelques kilomètres (le Clos Lucé), et les nombreuses inventions qu'elle abrite.

La visite de ce lieu est un émerveillement pour petits et grandsSANY0240.JPG

 

 

Amboise évoque aussi d'autres évenements de l'histoire de France, avec, par exemple la conjuration d'Amboise en 1560 quand Condé fit enlever le jeune François II. Quelques prisonniers célèbres y ont également séjourné, dont le surintendant des finances Fouquet, ou Abd el Kader après la conquête française de l'Algérie.

Un lieu magnifique, avec plusieurs clés pour le découvrir.

Repost 0
Published by writings2 - dans Chateaux et bastions
commenter cet article
18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 10:32

La tête qui tourne, les repères qui s'effacent. Serait-ce l'alcool ou l'effet de substances illicites?   Nul besoin de ces subterfuges pour que notre cerveau s'égare...

Des images qui défilent peuvent le perturber. Mais que dire de celles, statiques, auxquelles il donne du mouvement.

 

illusion_expans18f.gif

 

En voici quelques exemples, autour d'une impression circulaire...

 

illusion_akiyoshi5.gif

 

Un moyen comme un autre d'avoir la tête qui tourne...

 

Je vous invite à en découvrir d'autres exemples, ainsi que l'explication du phénomène, sur ophtasurf.free.fr. A consulter assis de préférence...

 

 

Repost 0
Published by writings2
commenter cet article
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 18:00

 Un week-end en Suisse et, sur le chemin, une silhouette imposante qui se dessine sur les hauteurs : le chateau de Joux

P1000737.JPG Aux confins du Jura, il surplombe une ancienne route commerciale et militaire. C'est d'ailleurs ce qui justifie sa création, avant l'an mille, ses suzerains pratiquant un droit de passage sur les marchandises qui transitaient.

La géographie explique aussi l'extension de ce chateau et les péripéties de son histoire. Par alliance, il entre dans le giron des Habsbourg au XVème siècle. La reconquête française n'interviendra que sous sous Louis XIV et le chateau rejoindra alors le système de défense de Vauban.

Au XVIIIème siècle, cette place forte devient une prison. Elle accueille quelques personnages célèbres dont Mirabeau, Von Kleist, Toussaint Louverture...

Napoléon lui rend sa vocation guerrière, notamment pendant les cents jours. Les Suisses, qui l'ont investi, tentent de garder la place mais la diplomatie de Talleyrand lui permet de rester française.

 

Ce site est intéressant à découvrir, pour son histoire, son architecture, les points de vue qu'il offre et l'originalité de la découverte proposée, notamment aux enfants (contes, jeux de piste.)

 

Il se situe peu après Pontarlier et le prix de la visite s'élève à 6.50 euros, avec de nombreuses réductions (étudiants, enfants...).

Une belle invitation à remonter le cours de l'Histoire.

 

Repost 0
Published by writings2 - dans Chateaux et bastions
commenter cet article
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 18:45

CV234.jpg

 

Ni endroit, ni envers, mais seulement le plaisir d'être emporté au grè du vent...

 

CV235.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Grâce à quelques photos superbes d'Hans Silvester....

 

 

 

 

 

 

 

 

Que vous regarderez dans le sens que vous voulez.....

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
4 février 2012 6 04 /02 /février /2012 21:58

TB170 02676-1

Une transparence intemporelle.

 

La devise de Daum est l'art est le luxe ultime. Ce pourrait être le luxe suprême, tout en finesse dans des nuances de coloris que la lumière fait varier.

 

Daum est une cristallerie unique. Dès 1891, Jacques Grüber y créé des oeuvres, dans l'esprit Art Nouveau qui caractérise l'Ecole de Nancy, reconnue officiellement en 1901 et à laquelle Daum, comme Gallé ou Majorelle, contribuent.

Daum est une industrie d'art, et rarement autant d'artistes auront été ainsi édités (même si depuis cette philosophie a été adoptée par d'autres marques de renom) : Dali, César, Paloma Picasso, Manolo Valdes... Plus de 350 artistes ont décliné leur talent aux côtés de la maison Daum.TB170_03097.jpg

 

Le résultat est somptueux, dans des formes très variées et avec des couleurs qui le sont tout autant. Les animaux et les vases ou coupelles, les lampes également font partie des classiques. Mais poussez la porte d'une boutique et vous serez surpris.

TB170 01612

Pour découvrir des pièces plus anciennes, pensez aussi à visiter le musée des beaux arts de Nancy, où vous pourrez également admirer de superbes Gallé.

 

Pour le plaisir des yeux.

Repost 0
Published by writings2 - dans Casse tête
commenter cet article
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 18:53

 

 

slide_sculpture-sur-glace.jpg

 

 

Bel effet de transparence pour cette sculpture sur glace (ou sur neige selon les appellations).

 

Si vous appréciez, un rendez-vous à retenir ou plus précisément deux dates à noter : le 2ème et le 3ème week-end de février à la Bresse .

 

Quelques sculpteurs de renommée y seront présents : Isabella Corni, Jean Bergeron, Cédric Courtois, Davide Galbiati et Henri-Patrick Stein.

 

Des initiations seront également proposées aux visiteurs, avec des ateliers particuliers pour les enfants.

 

 

 

Une autre façon de voir les Vosges...

 

 

 

Et comme le thème de la transparence m'inspire, RDV ce week-end pour un nouvel article...

Repost 0
Published by writings2 - dans Casse tête
commenter cet article
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 21:40

3897505706_c4d29d1560.jpg Pour le visiteur qui prend le temps de la découvrir, Nancy recèle bien des trésors de multiples époques. Dans cet ancien duché, longtemps disputé entre la France et ce qui deviendra la Prusse, puis l'Allemagne, les souvenirs des temps de lutte restent bien visibles (quand ils n'ont pas été emportés par des conflits plus récents...). En témoigne une porte médièvale, sans doute un des plus anciens monuments de la ville : la porte de la Craffe.

 

Cette porte, qui était intégrée à l'enceinte médièvale, se compose d'une partie centrale, haute de 7.5 m et large de 9 mètres. Cinq paliers donne accès aux deux tours qui l'entourent, d'un diamètre de 10 mètres.

 

Toitures et dôme datent des XVIème et XVIIème siècles, tout comme la "décoration" de la partie centrale de style grec avec des pilastres, remplacée au XIXème par ce qui reste visible aujourd'hui : clé de voûte avec une date (1336, alors que le bâtiment date du XIIème siècle...), voûte de style gothique, médaillons des ducs Raoul et Jean 1er.

Ces médaillons sont souvent mentionnés comme représentant René de Lorraine et Charles le Téméraire, dont les armées se sont opposées à Nancy en 1477, aux dépens du second qui y a trouvé la mort.

 

La niche centrale abrite une statue de Marie, à laquelle le Duc attribuait sa victoire.5044941465_66ae557d79.jpg

 

La porte de la Craffe fut utilisée dans les nouvelles fortifications du XVIIème siècle.

2172118141_1924ed4845.jpg Elle possède depuis le XIXème siècle un passage principal et deux passages piétonniers. Elle marque encore aujourd'hui le début d'une rue commerçante, agréable à la promenade (la grand'rue), qui vous menera au palais ducal et à la ville de Stanislas, avec un arrêt vivement recommandé à la chapelle des cordeliers, superbe.

Repost 0