Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

20 octobre 2016 4 20 /10 /octobre /2016 18:00
Une chapelle qui se fond dans son environnement

Dans l'Arkansas, plus précisément à Bella Vista, se dresse une chapelle commémorative peu ordinaire.

Elle a été construite en mémoire de Mildred B. Cooper, épouse d'un riche industriel, engagée dans diverses actions sociales dans ce pays cherokee où la nature revêt un sens particulier.

La chapelle érigée en sa mémoire par Euine Fray Jones, un élève de Frank Lloyd Wright, est au coeur de cette nature. Elle y est installée géographiquement, mais les baies vitrées de l'édifice ouvrent aussi en permanence sur le vert environnant et les heures de la journées lui offrent mille et une lumières.

Un bel exemple d'architecture organique, où le visiteur ne perçoit bientôt plus ni les voûtes d'inspiration gothique, ni le bois et l'acier, ni même le verre, mais se retrouve plongé dans un océean de verdure. Un bel avatar sans doute aussi de croyances plus anciennes...

Une chapelle qui se fond dans son environnement
Une chapelle qui se fond dans son environnement
Une chapelle qui se fond dans son environnement
Repost 0
Published by writings2 - dans Archi
commenter cet article
30 septembre 2016 5 30 /09 /septembre /2016 20:12
Vertige architectural

Alex Hogrefe est un architecte qui travaille sur la représentation visuelle de projets.

Cette "retraite" en verre et béton, accrochée au vertigineuses falaises islandaises en offre un exemple saisissant. Un projet virtuel qui permet de mieux explorer les relations entre l'homme, son habitat, et la nature.

ici, on se surprend à imaginer la vie dans cette construction, à imaginer le paysage vertigineux offert par les baies vitrées ou par l'immense terrasse de béton. Un projet hors norme qui est aussi un jolie rêve.

Repost 0
Published by writings2 - dans Archi
commenter cet article
8 septembre 2016 4 08 /09 /septembre /2016 14:26
Quand Buren sublime une oeuvre de Gehry...

La fondation Louis Vuitton abrite depuis quelques années ses collections d'art moderne dans une somptueuse nef, dont les douze voiles, aériennes et complexes, dessinent les circulations et les vues.

Ce bâtiment somptueux a été réalisé par l'architecte canadien Frank Gehry, ce créateur qui conçut, il y a déjà quelques dizaine d'années, le musée Guggenheim de Bilbao. D'autres réalisations ont fait l'objet de quelques lignes dans ce blog, à l'exemple de la maison dansante de Prague (http://writings2.over-blog.com/article-la-maison-dansante-107574822.html), de celle de Dusseldorf, de la tour de New York (http://writings2.over-blog.com/article-f-gehry-a-new-york-119840062.html) , ou du musée de la biodiversité à Panama (http://writings2.over-blog.com/2015/04/archi-couleurs.html).

Ce sont souvent des formes peu ordinaires, comme une feuille ondulante ou, au contraire comme si la matière s'était déformée en explosant, sans heurt toutefois, l'architecture de Franck Gehry se dessinant à partir de courbes.

La fondation Louis Vuitton revêt une forme originale, unique dans l'oeuvre de son créateur, tout en conservant une impression de légéreté, et ce vaisseau immense aux voiles gonflées semble prêt à s'envoler.

Quand Buren sublime une oeuvre de Gehry...

Daniel Buren a transfiguré cette oeuvre.Ce plasticien de la couleur, dont l'expérience s'est organisée à partir de la découverte d'un morceau de store coloré, motif détourné à l'infini, adapté à l'environnement, souvent extérieur, où l'artiste s'exprime.

Ses réalisations sont nées dans le monde entier, parfois pérennes, souvent temporaires : Paris, Pékin, Naples, Bruxelles, Bilbao aussi où le puente de la Salve qu'il a coloré de rouge fait déjà un joli cadre au musée conçu par Frank Gehry.

Il lui a sans doute été impossible de résister à la proposition qu'il lui a été faite, à l'idée de jouer avec cette immense nef de lumière. Il en a exploré les possibilités pour créer son observatoire de la lumière, appliquant des bandes de couleurs sur chacune des voiles. Un travail colossal pour un résultat surprenant, où la lumière joue en transparence comme en couleur, aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur du bâtiment.

Quand Buren sublime une oeuvre de Gehry...
Quand Buren sublime une oeuvre de Gehry...
Quand Buren sublime une oeuvre de Gehry...
Repost 0
Published by writings2 - dans Art et lumière Archi
commenter cet article
6 mai 2016 5 06 /05 /mai /2016 13:20
Un abribus peu ordinaire (la pieuvre de Brno)

Jan Kaplicky est un architecte tchèque, fondateur de la société Future system, à l'origine notamment du centre commercial Selfridges à Birmingham, qui s'est toujours distingué pour ses créations originales, inspirées en partie du monde animal (écailles...)

Il est décédé en 2009 après avoir suscité une vive polémique autour d'un de ses nouveaux projets pour la bibliothèque de Prague, dont la coque ressemblait à une pieuvre géante.

Ce projet n'a jamais été réalisé, mais en hommage à ce créateur, la ville de Brno, en Moravie, a repris cette idée de pieuvre et l'a transformé pour en faire un abribus. Une belle façon de faire vivre l'idée à un coût très raisonnable.

Un abribus peu ordinaire (la pieuvre de Brno)
Repost 0
12 décembre 2015 6 12 /12 /décembre /2015 21:46
Une étrange maison modulaire
Une étrange maison modulaire

A Ové Glas, dans le parc naturel de Glaskogen, en Suède, s 'élève une bien étrange maison.

En effet, grâce à un système de poulie et à un châssis en acier monté sur des roulettes, cet étrange bâtiment peut s'agrandir pour gagner environ 20 m2 de surface. Ainsi développée, il est possible d'admirer la grande fenêtre de la maison, et sans doute plus encore, en étant dans le bâtiment, en profitant de la vue offerte par le parc. Repliée, la maison évoque une sorte de gros reptile...

A l'origine, il s'agissait d'une petite maison de pêcheur. Deux architectes, Maartje Lammers et Boris Zeisser, jusqu'à peu dirigeants de 24 H architecture, ont eu l'idée de la transformer en une résidence d'été.

Recouverte de bardeaux de cèdre, la maison se fond dans son environnement. L'intérieur, revêtu de lattes de bouleau argenté et de tentures en peaux de renne est encore plus surprenant.

Je ne suis pas sûre d'aimer, mais il est impossible de ne pas reconnaître l'originalité de cette construction. Son nom est assez compliqué (dragspelhuset), mais néanmoins empreint d'une petite touche d'humour car il semblerait que cela signifie la maison accordéon.

Une étrange maison modulaire
Une étrange maison modulaire
Une étrange maison modulaire
Repost 0
Published by writings2 - dans Archi
commenter cet article
15 avril 2015 3 15 /04 /avril /2015 21:00
Archi couleurs
Archi couleurs
Archi couleurs

Les couleurs s'imposent en architecture, vives et présentes jusqu'au cœur des villes.

Unies à l'exemple de cet orange du cube conçu à Lyon par Jakob et Mac Farlane ou de la tour bleue de Bernard Tschumi, elles peuvent aussi se multiplier sur un même ensemble, comme l'illustre le bâtiment du musée de la biodiversité réalisé par Frank Gehry à Panama. L'originalité de cette création s'exprime également par l'amoncellement de formes diverses, résultant d'une sorte d'explosion tellurique, que les couleurs joyeuses mettent en relief.

Collèges, centres de loisirs, rien n'échappe à cette tentation de couleurs, plutôt réservée à l'origine aux musées ou à quelques bâtiments emblématiques... Une façon de renouveler notre regard sur la ville, au-delà d'un travail sur les formes qui n'en est pas moins oublié, à l'exemple de ces habitations au Japon, qui ressemblent à ces jeux que l'on confie aux jeunes enfants.

.

Archi couleurs
Archi couleurs
Archi couleurs
Archi couleurs
Archi couleurs
Repost 0
Published by writings2 - dans Archi
commenter cet article
1 février 2015 7 01 /02 /février /2015 16:26

Dans une des rues principales de Sopot, station balnéaire polonaise sur les bords de la Baltique, se dresse une étrange maison.

Elle est inspirée des dessins de Jan Marcin Szancer, illustrateur de contes pour enfants notamment, des formes colorées, sans aucun respect pour la géométrie...

Et pourtant... Ces dessins ont donné des idées à l'architecte Szcezepan Szotynski. Souvenirs d'enfance ou lectures faites à ses enfants? Qu'importe l'origine... Il avait pour commande un bâtiment susceptible d'interpeller le passant, de donner vie à cette rue et d'abriter un complexe regroupant restaurants, commerces et centre d'affaires, le tout sur 4000 m2.

Voilà le résultat, très spectaculaire à l'extérieur, l'intérieur étant plus "attendu" :

Une "maison tordue" sur la Baltique
Une "maison tordue" sur la Baltique
Une "maison tordue" sur la Baltique
Une "maison tordue" sur la Baltique
Repost 0
Published by writings2 - dans Archi
commenter cet article
16 juillet 2014 3 16 /07 /juillet /2014 15:08

Elles sont, pour ceux qui en disposent, la face inversée de la rue, c'est-à-dire un espace privé, même si ce dernier peut être collectif.

Parfois puits étroits sans lumière, elles sont rêvées comme des espaces d'intimité néanmoins aérés, lumineux, voire bordés de verdure.

Ces rêves existent, grâce à des architectes qui cassent la verticalité et font entrer la lumière (comme ici Daniel Aubert, rue Amelot), qui surélèvent les bâtiments dans ce même souci d'espace et d'aération, allant jusqu'à créer des espaces de méditation (comme au siège de l'UNESCO grâce à Tadao Ando).

Et la nature sait s'inviter, oubliant parfois cette frontière fragile entre l'intérieur et l'extérieur...

Cours parisiennes
Cours parisiennes
Cours parisiennes
Cours parisiennes
Cours parisiennes
Cours parisiennes
Cours parisiennes
Repost 0
Published by writings2 - dans Archi
commenter cet article
21 mai 2014 3 21 /05 /mai /2014 11:15

Almere est une ville nouvelle des Pays Bas, installée sur un ancien polder. La première maison y est construite en 1976, le statut de commune lui est attribuée en 1984 seulement et pourtant elle est aujourd'hui la septième ville la plus peuplée du pays.

Elle se distingue également par son architecture, caractérisée par l'usage de techniques modernes et d'une certaine originalité.

Le block 16, conçu par le cabinet d'architectes René Van Zuuk en constitue un exemple.

Inspiré de la façon de construiredes tunnels, tant dans l'aération que dans une certaine conception de l'aménagement de l'espace, il accueille 49 appartements, des lieux de stockage, un salle de gym...

Sa façade est en aluminium anodisé, sur lequel la lumière joue, tout comme elle souligne cette forme en vague que dessine les variations de volumes, et qui contribue à intégrer le bâtiment dans son environnement, face à la mer.

Le block 16 ou la vague d'Almere
Le block 16 ou la vague d'AlmereLe block 16 ou la vague d'Almere
Repost 0
Published by writings2 - dans Archi
commenter cet article
9 mars 2014 7 09 /03 /mars /2014 12:41

 

Ce thème des quartiers a donné naissance il y a quelques temps à une digression sur le cubisme, notamment sur l'oeuvre de Georges Braque : En quartiers ou en cubes?

 

Aujourd'hui, pour la communauté de Bric et de Broc, je souhaiterais revenir au quartier conçu comme un lieu de vie et vous présenter un exemple d'écoquartier construit sur un lieu emblématique : l'ancien site des chantiers navals de Dunkerque.

La mer a marqué l'histoire de la ville. On a pu dire d'elle il y a quelques siècles qu'elle était, selon les heures de la journée, anglaise ou hollandaise ou encore espagnole car nombreux étaient les navires qui y faisaient escale. Il y eu également Jean Bart, célèbre corsaire de la seconde moitié du XVIIème siècle, dont la statue occupe toujours une place de choix au centre ville.

 

Les chantiers navals font partie de cette histoire. Ils s'installent sur le littoral dunkerquois en 1898, vaudront à la ville d'être détruite à 80% pendant la seconde guerre mondiale, mais feront vivre de nombreux habitants jusqu'en 1987, date de sortie du dernier navire construit à Dunkerque.

DK-chantiers-navals.png

 

 

Une page s'est tournée. Que faire dès lors de ce lieu? Le site est devenu friche, mais dans une ville dont l'histoire s'inscrit face à la mer, cette blessure ne pouvait subsister.

 

Les projets ont émergés, lentement.

 

Et un écoquartier a finalement été conçu.

 

L'écoquartier est une façon de réaménager l'espace urbain. Il se construit dans la ville, se réappropriant des zones à reconvertir plutôt que de développer un habitat diffus dans des zones de lotissements périurbaines. Il intégre également un certain nombre de règles : la mixité sociale, le choix de matériaux écologiques et des bâtiment haute qualité environnementale, des espaces verts qui ponctuent le paysage, des lieux ouverts bien desservis par les transports publics, la consultation effective des habitants...

C'est une petite révolution dans la façon de penser la ville qui peu à peu fait son chemin et se développe partout en France, à l'exemple du quartier Confluences à Lyon, la Courrouze à Rennes, la Mérigotte à Poitiers, Bourtzwiller à Mulhouse...

 

grand-large.png

 

A Dunkerque, plus de 900 logements sont prévus, associant logements collectifs et individuels. Les premiers ont été livrés il y a quatre ou cinq ans et sont aujourd'hui habités. La construction des autres se poursuit, dans des styles variés, même si les gâbles, situés en bord de mer, constituent le symbôle de ce quartier rénové. Ce sont des bâtiments de cinq étages, les plus hauts du quartier, qui alignent leur pignon en forme de cheminée.

DK---les-gables0002.jpg

 Différents bâtiments publics se sont également installés : un lycée, des salles de sport... Le FRAC a déménagé en 2013 dans le quartier, qui comprend bien évidemment un port de plaisance.

 

La ville continue sa mue et pour relier le littoral au centre-ville, des transformations interviennent qui dépassent le seul cadre du quartier du grand large.

Une belle expérience, à suivre...

 

Repost 0
Published by writings2 - dans Archi
commenter cet article