Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mars 2021 5 26 /03 /mars /2021 12:55
Le porte-vue : un impressionnant belvédère à 30 m au-dessus du vide

Une construction étrange au-dessus de la Maine, réservée à celles et ceux qui n'ont pas le vertige et souhaitent s'avancer sur cet étroit passage d'une trentaine de mètres de long, dont 20 au dessus du vide, à la découverte du paysage et des vignobles de Château Thébaud. Un banc est prévu à mi parcours pour aider le curieux à mieux suspendre  le cours du temps , s'immerger encore davantage dans le paysage ou simplement se reposer, savourer une légère brise ou peut-être lutter contre une légère sensation de vertige.

Le nom de cette construction est adapté : le porte-vue. Il a été conçu et réalisé par l'architecte Emmanuel Ritz et inauguré en 2020, suite à un concours lancé 4 ans plus tôt par "Le voyage à Nantes", une société publique locale chargée de promouvoir l'image de la métropole et qui a imaginé un parcours de découverte au centre de Nantes et à l'extérieur (Château Thébaud est à une vingtaine de kilomètres), en utilisant des lieux particuliers (le marché, l'île aux machines) et en sollicitant des créateurs tels Buren ou Cornélia Konrads pour créer des œuvres pérennes, qui sont autant d'invitations à découvrir la métropole d'une façon originale.

 

Le porte-vue est une de ces œuvres, une sorte de flèche qui s'avance au dessus du vide, qui se rétrécie au fur et à mesure que l'on avance et qui s'avance brusquement, une simple vitre séparant le belvédère du spectacle qui se dessine sous les yeux du visiteur. La photographie suivante, signée David Gallard, souligne le caractère impressionnant de cet édifice. 

En revanche, rien ne précise si le muscadet qui vient des vignes en contrebas doit être goûté avant ou après la visite du porte-vue...

Le porte-vue : un impressionnant belvédère à 30 m au-dessus du vide
Partager cet article
Repost0
3 décembre 2020 4 03 /12 /décembre /2020 13:34

Et ce n'est pas une expression imagée pour souligner certaines des difficultés que peuvent rencontrer les architectes...

Depuis toujours la nature inspire les créateurs, et l'architecture ne fait pas exception, puisant dans le fonctionnement ou les formes des minéraux, plantes et animaux, bien des idées pour répondre aux enjeux climatiques et plus globalement environnementaux auxquels ils sont confrontés.

Et pour résister à de fortes chaleurs, pourquoi ne pas s'inspirer du cactus?

En architecture aussi il y a des cactus...

Ces plantes, dont il existe environ 1600 variétés, ont, en effet, la particularité de bien résister à la sécheresse en réduisant, par leur forme et leur structure, leur température interne.

Cette caractéristique a fortement intéressé et inspiré le cabinet d'architecte AIDIA studio qui a conçu pour l'agence de l'environnement d'Abu Dhabi, 25 structures (Oculus Rub al Khali). qui forment un luxueux complexe hôtelier, situé  en plein désert.

Le résultat est original.

En architecture aussi il y a des cactus...

Chaque structure comprend plusieurs couches de matériaux, amovibles, qui permettent , par leur juxtaposition et leur orientation, de profiter d'un certaine fraîcheur et de s'adapter aux différentes heures de la journée. 

Un schéma permettra sans doute de mieux en comprendre la logique. A tester sans doute...

En architecture aussi il y a des cactus...
Partager cet article
Repost0
22 novembre 2020 7 22 /11 /novembre /2020 18:56
Le 29 avenue Rapp à Paris ou l'exubérance de l'Art nouveau

Il y a quelques années, je vous avais déjà fait découvrir la porte de cet immeuble  (http://writings2.over-blog.com/article-l-exuberance-a-la-porte-104896110.html ).

Mais en la redécouvrant, je me suis dit que cette façade hors du commun méritait une présentation à la fois plus globale et plus détaillée.

Cette maison a été réalisée conjointement par Jules Lavirotte, architecte, et Alexandre Bigot, céramiste. Elle s'inspire de certains procédés architecturaux qui existaient déjà aux Etats-Unis et consistaient à remplacer la pierre de taille, très chère, par des parements de grès flammé, intégrés dans une ossature de béton.

Le 29 avenue Rapp à Paris ou l'exubérance de l'Art nouveau

Si ces parements, comme le jeu d'équilibre de la façade (une fenêtre est "avancée", ajout de colonnes et d'un balcon), contribuent à son aspect décoratif, ils ne sauraient le résumer, tant les éléments de décoration sont nombreux.

Cette exubérance, caractéristique de la collaboration Lavirotte/Bigot, a grandement contribué. à leur réputation, d'autant que la façade a été primée par la ville de Paris en 1901, qui trouvait que nombre de façades étaient alors un peu fades...

En voici quelques détails.

Le 29 avenue Rapp à Paris ou l'exubérance de l'Art nouveauLe 29 avenue Rapp à Paris ou l'exubérance de l'Art nouveauLe 29 avenue Rapp à Paris ou l'exubérance de l'Art nouveau
Le 29 avenue Rapp à Paris ou l'exubérance de l'Art nouveauLe 29 avenue Rapp à Paris ou l'exubérance de l'Art nouveau
Le 29 avenue Rapp à Paris ou l'exubérance de l'Art nouveauLe 29 avenue Rapp à Paris ou l'exubérance de l'Art nouveau
Partager cet article
Repost0
20 août 2020 4 20 /08 /août /2020 12:12
Cité nomade

Deux fauteuils qui attendent que d'hypothétiques géants les adoptent pour s'installer au-dessus de l'eau...

Ces objets, d'une superficie de 500 000 km2, sont inspirés de nénuphars, d'où le nom du projet (Lilypad) et résultent de  la créativité  de Vincent Callebaut. 

Avec les dérèglements climatiques (sécheresse, inondations, montée des eaux...), des centaines de milliers de personnes devront quitter leurs foyers, partir sur les routes. Pour répondre à ces nouvelles migrations, accueillir ces réfugiés, chaque "île" est conçue comme une ville géante flottante autosuffisante.  50 0000 personnes pourraient y vivre.

Cité nomade

Les trois versants seront dédiées à des fonctions particulières (commerce, travail, loisirs), les habitations recouvriront ces zones, avec des jardins suspendus. le lagon central a pour objet d'assainir l'eau de pluie et différentes sources d'énergie propre sont proposées (hydraulique, biomasse, éolien., photovoltaïque) pour garantir à l'îlot la satisfaction de ses besoins.

Ce n'est qu'un projet, dont vous pourrez découvrir plus de détails avec le lien suivant : https://photo.geo.fr/le-projet-lilypad-en-images-40503#-2e6dd

Il ne sera probablement jamais développé en tant que tel, mais la réflexion menée ouvre des perspectives intéressantes pour répondre à la question des réfugiés climatiques (sachant que si de telles îles existaient, se poserait sans doute le problème des eaux territoriales et du pays d'accueil...) mais également de façon plus large pour répondre aux  enjeux de l'habitat et de l'aménagement urbain.

Partager cet article
Repost0
29 mai 2020 5 29 /05 /mai /2020 16:03
L'immeuble Félix Potin rue de Rennes à Paris

Changer ses habitudes de déplacement permet de découvrir des bâtiments originaux dans les rues de Paris.

L'immeuble Félix Potin est une de ces curiosités, qui attire immanquablement l'oeil du passant, par la taille du bâtiment, par son style Art nouveau et par le campanile qui le surplombe et arbore le nom du premier occupant.

C'est toute une époque qui s'impose à cette évocation dans notre imagination, pas nécessairement vécue puisque la marque a disparue en 1995 après une longue période où la société a périclité.

Restent des publicités, des objets très "vintages" et l'image de cet épicier qui a bouleversé sa profession et contribué  au développement des grandes surfaces alimentaires et de la livraison à domicile.

L'immeuble Félix Potin rue de Rennes à ParisL'immeuble Félix Potin rue de Rennes à Paris
L'immeuble Félix Potin rue de Rennes à Paris

Félix Potin s'installe comme épicier en 1844. Il défend l'idée de produits accessibles à tous, développant même certaines filières, ce qui limite les marges des intermédiaires. En 1870, il refuse de profiter du siège de Paris pour augmenter ses tarifs et achète un des éléphants du zoo de Vincennes qu'il débite pour alimenter sa clientèle...

Son fils poursuit le développement de la marque, et multiplie le nombre de magasins dans Paris. Celui de la rue de Rennes est ouvert en 1904. Deux ans plus tard est construit à côté de lui le Grand Magasin (aujourd'hui la FNAC, avec un immeuble désormais vitré dans lequel se reflète celui de Félix Potin).

C'est le début des grands magasins, sur lesquels l'Art nouveau a laissé son empreinte (à l'exemple des galeries Lafayette en 1912 qui ont recours au talent de Majorelle et de Grüber pour sa coupole).

Le 140 rue de Rennes est confié à l'architecte Paul Auscher.

L'immeuble Félix Potin rue de Rennes à Paris
L'immeuble Félix Potin rue de Rennes à Paris

On retrouve dans cette façade les arrondis, la forme des fenêtres, les balcons si caractéristiques de l'Art nouveau.

A l'origine, dans ces étages se côtoyaient de multiples  catégories de produits, de l'alimentation à la parfumerie, un rayon traiteur, des espaces de restauration... 

Un lieu à découvrir, entre la tour Montparnasse et Saint Germain des Près.

Partager cet article
Repost0
9 avril 2020 4 09 /04 /avril /2020 21:05
Lever la tête et découvrir des merveilles...

... C'est ce à quoi nous invite Peter Li, architecte et photographe britannique.

Il s'est prêté à l'exercice dans de nombreuses églises et cathédrales, en différents lieux, à différentes heures et saisons. Le résultat est impressionnant.

Les édifices présentés sont Saint James , la cathédrale de Southpark, celle de Saint Paul (au centre), , All Saints Margaret, et enfin l'église Grundvigs à Copenhague .

Lever la tête et découvrir des merveilles...Lever la tête et découvrir des merveilles...
Lever la tête et découvrir des merveilles...Lever la tête et découvrir des merveilles...
Partager cet article
Repost0
22 mars 2019 5 22 /03 /mars /2019 09:22
Comment fragiliser un château fort?

Le site avait été soigneusement choisi par Richard Cœur de Lion pour que le château le surplombant soit imprenable. Le nom de la forteresse (Château-Gaillard) traduit cette ambition.

Sa construction s'inscrit dans le cadre des luttes qui opposent les Anglais (les souverains britanniques étant ducs de Normandie depuis Henri II Plantagenêt, le père de Richard) et la France (le roi Philippe Auguste).

La falaise sur laquelle s'élève le château est située dans l'actuel département de l'Eure, plus précisément dans la commune des Andelys, à une centaine de kilomètres de Paris.

Le château, terminé en 1198, se distingue par de nombreuses innovations défensives (muraille festonnée, système de mâchicoulis, courtines flanquées de tours circulaires). Richard Cœur de Lion meurt l'année suivante. Quatre ans plus tard, le roi de France assiège le château. La faim doit avoir raison des défenseurs et, de fait, c'est ainsi que mourront de nombreux villageois venus se réfugier dans l'enceinte du château.

Mais c'est une erreur de conception qui aura raison de la résistance de la place-forte. Jean Sans Terre y a en effet fait installer une chapelle, dont les fenêtres sont plus basses que l'ensemble de la construction et donc plus accessibles aux assaillants. Il n'est pas difficile d'imaginer la suite...

Les assaillants, pour éviter d'avouer leur sacrilège (entrer en armes dans une église) ou peut-être ridiculiser leurs ennemis, auraient annoncé être entrés par la montée des latrines. Le "mythe" demeure et la chute d'un site dit imprenable a finalement tenu à peu de choses...

 

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2019 5 25 /01 /janvier /2019 12:09

Certaines arrêtes de bâtiments évoquent la proue d'un navire, comme si la construction était appelé à surmonter toutes les vagues et les remous. Le Flatiron à New York en offre un exemple.

A Anvers, l'allusion est beaucoup directe et la forme de la proue s'inscrit directement dans le bâtiment.

Une proue dans la ville

Cette maison dite des cinq continents (huis De Vijf Werelddelen) a été construite en 1901 pour un armateur    P. Roels, rappelant la vocation maritime de la ville et de son propriétaire.

Elle a été conçue par l'architecte Frans Smet-Verhas, qui compte dans ses réalisations plusieurs autres villas de style Art nouveau.

 

Une proue dans la ville

La proue du navire supporte une loggia circulaire surmontée d'une terrasse métallique. Ce sont les motifs des vitraux qui ornent le haut de la loggia qui expliquent le nom donné à la maison.

D'autres éléments architecturaux méritent d'être soulignés, à l'exemple des décrochements successifs de la façade du bâtiment, qui ne passe pas inaperçu quand on se promène dans la ville et en constitue une des nombreuses richesses.

Partager cet article
Repost0
21 décembre 2018 5 21 /12 /décembre /2018 12:56
Pyramide de Khéops - photo Getty, Eihab Tahir, Eye Em

Pyramide de Khéops - photo Getty, Eihab Tahir, Eye Em

Quand on pense aux pyramides, la première image qui vient est souvent celle des pyramides de Gizeh, dont celle de Khéops. Mais parvenir à cette forme sur des bâtiments monumentaux n'a pas été simple.

La première pyramide connue est celle de Djoser à Saqqarah, conçue par Imhotep.

A la recherche de la pyramide parfaite

Cette pyramide est à degré pour en garantir la stabilité. Mais les pharaons ont rapidement souhaité que la pyramide ait une silhouette plus lisse, pour ressembler à celles que nous connaissons actuellement.

Le premier exemple est la pyramide de Meïdoum. Initialement conçue comme une pyramide à degré, elle a été dotée d'un parement extérieur, posé directement sur le sable, ce qui a rendu son assise instable. Le parement s'est effondré, sans qu'il soit possible de déterminer à quel moment cela s'est produit.

A la recherche de la pyramide parfaite
A la recherche de la pyramide parfaite

D'autres tentatives eurent lieu avant que les architectes ne maîtrisent la technique. La pyramide rhomboïdale, au sud de Saqqarah, en constitue un exemple. Les égyptologues ont d'abord pensé que sa forme était due à une construction hâtive en raison de la mort prématurée du pharaon. Désormais, l'hypothèse la plus vraisemblable est que l'angle de la pyramide menaçant la stabilité de l'ensemble, les architectes aient choisi de le "rogner". Le résultat est une pyramide à la silhouette tronquée.

A la recherche de la pyramide parfaite

Cette histoire est extraite du recueil Les erreurs dans l'architecture d'Antoine Vigné aux éditions courtes et longues. Pour tous les amateurs.

A la recherche de la pyramide parfaite
Partager cet article
Repost0
8 septembre 2018 6 08 /09 /septembre /2018 21:58
Une façade Métamorphosis

Metamorphosis est un cabinet d'architectes. C'est aux Etats-Unis que se trouvent la plupart de ses réalisations tels que l'Emenus college à Los Angeles, le San Francisco Federal building ou encore le Perot Museum of Nature and Science à Dallas. Mais la soixantaine de collaborateurs de Metamorphosis sont présents dans le monde entier.

 

Aujourd'hui, la destination sera la Corée du Sud et plus particulièrement Séoul. Metamorphosis y a conçu un bâtiment pour abriter la société Kolon, spécialisée dans le travail des fibres synthétiques innovantes utilisées dans de nombreuses industries, notamment pour sa branche textile dans la confection de gilets parre-balle.

La société souhaitait valoriser son savoir-faire dans l'architecture de son siège, sorte d'écrin bien visible de la technologie qui y est développée. Cela justifie la façade du bâtiment, qui rappelle et utilise cette matière "textile" particulièrement résistante.

Une façade Métamorphosis
Partager cet article
Repost0