Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

7 février 2015 6 07 /02 /février /2015 22:04
Tableau de pêche?

Ce pourrait être un idéogramme ou la première esquisse d'un motif dessiné sur un morceau de cuir ou un support pavé de petites pierres...

Ce fond est en réalité l'eau d'une lagune que les pales d'un hélicoptère animent, le mouvement ayant aussi un effet sur les reflets de lumière et donc sur la couleur de cette eau.

Le relief est celui de barrages flottants utilisés pour pêcher.

Cet étrange tableau de pêche est une photographie aérienne signée Alex Mac Lean.

Repost 0
24 janvier 2015 6 24 /01 /janvier /2015 13:00
Les jolies frimousses de Sabine Weiss

Je vous offre aujourd'hui un cocktail de spontanéité, d'espiéglerie, de secrets, de sourires... Tout cela grâce à quelques photographies de Sabine Weiss.

Elle a traité de très nombreux sujets entre mode et photo-reportage, immortalisé les gens célèbres comme les plus humbles, traqué dans son objectif des lieux ou des scènes de vie.

Son art est sobre, essentiel, un arrêt sur un moment presque magique, une attitude, un regard. Et notre attention est immédiatement captée par l'energie, la joie de vivre, de jouer, la fragilité et tous les autres sentiments ou les sensations que ces photographies nous renvoient.

J'aime tout particulièrement ces portraits d'enfants. Le noir et le blanc leur donne une force plus grande encore et bien que les époques semblent parfois lointaines (quelques décennies), il reste toujours ces rires qui retentissent à nos oreilles, ces regards amusés et on a l'impression que ces enfants vont surgir ...

Mais je vous laisse apprécier ce talent, qui a impressionné d'autres grands photographes, à l'exemple de Robert Doisneau, et qui donne régulièrement lieu à des expositions.

Les jolies frimousses de Sabine Weiss
Les jolies frimousses de Sabine Weiss
Les jolies frimousses de Sabine Weiss
Les jolies frimousses de Sabine Weiss
Les jolies frimousses de Sabine Weiss
Les jolies frimousses de Sabine Weiss
Les jolies frimousses de Sabine Weiss
Les jolies frimousses de Sabine Weiss
Les jolies frimousses de Sabine Weiss

Ces clichés font partie d'une centaine de photographies offertes par Sabine Weiss à Reporters sans frontière, pour la liberté de la presse.

Repost 0
4 décembre 2014 4 04 /12 /décembre /2014 11:50

... et de textures.

Car aucun arbre ne ressemble à un autre. Les photographies de Cédric Pollet ne cessent de souligner les subtiles variations ou les contrastes saisissants qui existent entre les écorces de variétés proches ou très éloignées.

Après les chants d'érables, qui soulignaient la richesse d'une même famille, je vous propose de poursuivre la découverte avec des espèces différentes : aux baisers du peuplier répondent la rugosité de l'olivier, le plissé coloré du cyprès, les ondulations du séquoia, la texture fibreuse du bananier, les écailles du sang dragon, les piquants du pachypode ou l'ovale du damier du dattier.

Pour continuer le voyage, n'hésitez pas à visiter le site de ce photographe au style original : http://www.cedric-pollet.com

Ecorces : une symphonie de couleurs
Ecorces : une symphonie de couleurs
Ecorces : une symphonie de couleurs
Ecorces : une symphonie de couleurs
Ecorces : une symphonie de couleurs
Ecorces : une symphonie de couleurs
Ecorces : une symphonie de couleurs
Ecorces : une symphonie de couleurs
Repost 0
21 novembre 2014 5 21 /11 /novembre /2014 13:29

Il y a 140 ans naissait l'impressionnisme. Quelques peintres s'étaient réunis pour exposer leurs oeuvres, et parmi eux Claude Monet et sa toile "Impression" (aujourd'hui "impression soleil levant"). L'accueil fut réservé et certains journalistes d'art, pour se moquer et en s'inspirant du nom de la toile de Claude Monet, qualifièrent les oeuvres exposées d'impressionnisme. L'expression et le mouvement qu'elle désigne sont passés à la postérité.

"Impression soleil levant" est désormais célèbre dans le monde entier et la toile, joyau du musée Marmottan, est le prétexte d'une exposition jusqu'au 15 janvier 2015, qui en retrace la genèse.

Les sources d'inspiration de Claude Monet y sont présentées, de Wiliam Turner pour la lumière à Johann Barthold Jongkind ou Eugène Boudin, qui ont initié Claude Monet à la peinture en plein air.

Et puis, il y a Le Havre et son port, détruits en grande partie lors de la seconde guerre mondiale.

Claude Monet a également forgé son style au fil des années, capturant les silhouettes du port et les jeux de lumière.

Il en résulte des chefs d'oeuvre et une expositon passionnante qui aboutit sur la collection Monet du musée.

N'oubliez pas, avant de partir, de faire un petit tour à l'étage pour admirer les toiles de Berthe Morisot, une autre impressionniste dont je vous parlerai bientôt.

Le soleil s'est levé sur Marmottan
Le soleil s'est levé sur MarmottanLe soleil s'est levé sur MarmottanLe soleil s'est levé sur Marmottan
Repost 0
Published by writings2 - dans Art et lumière
commenter cet article
6 novembre 2014 4 06 /11 /novembre /2014 10:05

Le grand palais célèbre le maître de l'estampe, mais aussi le peintre et l'illustrateur.

Seule la première facette de l'artiste sera présentée ici, avec quelques unes de ses plus célèbres œuvres à l'exemple de la grande vague ou du Mont Fuji.

Hokusai est le premier a avoir fait du paysage un thème d'inspiration. Hiroshige le reprendra, avec la même logique du périple illustré.

Leurs centres d'intérêt sont plus larges : personnages allant parfois jusqu'à la caricature, nature... Le fantastique est également présent chez Hokusai.

Artiste insatiable, Hokusai a multiplié les techniques autant que les sujets. Il en résulte une œuvre variée, avec toutefois un tracé caractéristique qui est la marque du maître et permet de distinguer ses réalisations.

Hokusai ou la célèbration d'un maître de l'estampe
Hokusai ou la célèbration d'un maître de l'estampe
Hokusai ou la célèbration d'un maître de l'estampe
Hokusai ou la célèbration d'un maître de l'estampe
Hokusai ou la célèbration d'un maître de l'estampe
Hokusai ou la célèbration d'un maître de l'estampe
Hokusai ou la célèbration d'un maître de l'estampe
Hokusai ou la célèbration d'un maître de l'estampe
Hokusai ou la célèbration d'un maître de l'estampe
Hokusai ou la célèbration d'un maître de l'estampe
Hokusai ou la célèbration d'un maître de l'estampe
Repost 0
Published by writings2 - dans Asie Art et lumière
commenter cet article
15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 21:06

A quoi sert une chaise ou un fauteuil? En tant que siège, à s'asseoir. Sans doute, mais la façon de procéder peut être très différente d'une personne à une autre, d'un lieu à un autre. L'attitude des adolescents est révélatrice d'un usage multiple, entre perchoir et affalement, même s'ils ne sont pas seuls à faire vivre les innombrables variantes du mot assise.

Ces objets ou meubles n'ont-ils, par ailleurs, qu'un sens dans leur fonctionnalité? Peut-on envisager un siège sans assise, un objet sans utilité, une décoration, ou peut-être une oeuvre d'art? Un prétexte à la création, au jeu des formes, des textures et des couleurs?

Pour Ron Arad, architecte et designer, une chaise combine ces définitions et ces usages. Elle est sans doute même un peu plus, ne serait-ce que par son volume et sa place dans l'espace.

Dans ses chaises et ses fauteuils, on expose des couleurs vives, des matériaux composites. On peut aussi se dissumuler, s'allonger, se balancer façon rocking chair ou encore chercher un hypothétique équilibre, à l'exemple de cette chaise longue au nom évocateur : "At your own risks" (à vos risques et périls).

On peut aussi y sourire, l'humour étant au rendez-vous.

Enfin, l'objet s'expose, dans des dimensions nouvelles, à l'exemple de cette sculpture à Tokyo, un modèle "oh void" où s'invite la nature.

Quel sera votre usage?

L'art de l'assise selon Ron Arad
L'art de l'assise selon Ron Arad
L'art de l'assise selon Ron Arad
L'art de l'assise selon Ron Arad
L'art de l'assise selon Ron Arad
L'art de l'assise selon Ron Arad
L'art de l'assise selon Ron Arad
Repost 0
Published by writings2 - dans Art et lumière
commenter cet article
5 octobre 2014 7 05 /10 /octobre /2014 17:26

La nature offre bien des merveilles à qui sait les voir. Tel est le cas de Cédric Pollet, photographe fasciné par les arbres et tout particulièrement par leur écorce.

Cette dernière est un signe d'identité. Elle témoigne de la variété de l'arbre, de son vécu aussi.

Et sous l'oeil de Cédric Pollet, la diversité des espèces donne rapidement lieu à une symphonie de formes et de couleurs.

Je vous en propose un exemple avec l'érable. Une centaine de variétés est répertoriée et l'aperçu, loin d'être exhaustif, n'est qu'un bref hommage au talent de ce photographe.

Chants d'érables
Chants d'érables
Chants d'érables
Chants d'érables
Chants d'érables
Chants d'érables
Chants d'érables
Chants d'érables
Chants d'érables
Chants d'érables
Chants d'érables
Repost 0
25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 11:43

Bien que longue de 457 mètres et large de 4 mètres, cette spirale disparaît parfois, au gré des humeurs ou plutôt de la hauteur des eaux du grand lac salé (Utah).

Cet espace tournoyant évoque les tourbillons, peut-être également un immense courant qui aurait relié le lac à l'océan pacifique.

C'est le rêve d'un artiste (Robert Smithson), séduit par la beauté du site et par la couleur rouge du lac, due à des algues, et qui offre une toile de fond extraordinaire à cette composition de basalte noir.

Mais deux ans après sa conception, l'oeuvre a disparu dans le lac, pour resurgir quelques années plus tard, à la faveur d'une sécheresse, blanchie et sublimée par les cristaux de sel qui se sont mélés à la roche.

Le résultat est d'autant plus mystérieux, dans cet environnement désertique, minéral, qui semble défier le temps et se joue des reflets de lumière.

Une oeuvre sublimée par la nature : la "spiral jetty"
Une oeuvre sublimée par la nature : la "spiral jetty"
Repost 0
31 août 2014 7 31 /08 /août /2014 11:28

Lorsque l'Occident découvre le Japon au XXème siècle, c'est notamment à travers son art et plus particulièrement les estampes Ukiyo-e, ce terme signifiant littéralement images du monde flottant.

L'oeuvre est le résultat du travail d'un peintre, d'un graveur, d'un imprimeur et d'un éditeur, qui suivent chacun un long apprentissage. Comme l'estampe est produite en de multiples exemplaires, sa diffusion en est facilitée.

Parmi les peintres se sont illustrés dans cet art, les plus connus sont sans doute Katsushika Hokusai et Ando Hiroshige.

Tous deux se sont éloignés des sujets classiques de l'Ukiyo-e (courtisanes notamment). Ils sont célèbres pour leur représentation de paysages, facilement reconnaissables dans des styles différents, mais également empreints d'une poèsie liée au tracé de l'artiste, au choix des couleurs, à celui des saisons...

Le jeu des saisons est important chez Hiroshige, tout comme l'observation fidèle de la nature. Ils concourrent à une oeuvre à la fois réaliste et mystérieuse. Le dégradé des couleurs et le choix de l'angle, qui semble souvent aérien, issu du regard d'un oiseau, ajoutent à l'impression générale de finesse et d'émerveillement devant la beauté de la nature.

L'oeuvre d'Hiroshige est remarquable. Elle a d'ailleurs inspiré plusieurs peintres européens, à l'exemple de Monet ou de Van Gogh.

Je vous laisse la (re)découvrir en images.

Hiroshige ou l'art de l'estampe japonaise
Hiroshige ou l'art de l'estampe japonaise
Hiroshige ou l'art de l'estampe japonaise
Hiroshige ou l'art de l'estampe japonaise
Hiroshige ou l'art de l'estampe japonaise
Hiroshige ou l'art de l'estampe japonaise
Hiroshige ou l'art de l'estampe japonaise
Hiroshige ou l'art de l'estampe japonaise
Hiroshige ou l'art de l'estampe japonaise
Hiroshige ou l'art de l'estampe japonaise
Hiroshige ou l'art de l'estampe japonaise
Hiroshige ou l'art de l'estampe japonaise
Hiroshige ou l'art de l'estampe japonaise
Hiroshige ou l'art de l'estampe japonaise
Hiroshige ou l'art de l'estampe japonaise
Hiroshige ou l'art de l'estampe japonaise
Repost 0
Published by writings2 - dans Art et lumière Asie
commenter cet article
14 août 2014 4 14 /08 /août /2014 18:10

Des vies ordinaires et des photographies extraordinaires, parfois drôles, toujours touchantes.

Des instants immortalisés par Robert Doisneau
Des instants immortalisés par Robert Doisneau
Des instants immortalisés par Robert Doisneau
Des instants immortalisés par Robert Doisneau
Des instants immortalisés par Robert Doisneau
Des instants immortalisés par Robert Doisneau
Repost 0