Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

28 mai 2012 1 28 /05 /mai /2012 20:35

PICT0364.JPG Comme chaque année au mois de mai depuis maintenant 8 ans, Epinal a accueilli les défis du bois.

Cette manifestation est organisée par l'ENSTIB (Ecole Nationale Supérieure des Techniques et Industries du Bois), qui forme des ingénieurs, et l'ENSA (Ecole Nationale Supérieure d'Architecture). Le principe est simple : pendant 7 jours, 10 équipes de 5 étudiants, fraîchement diplômés ou sur le point de l'être, venus de différents pays, réalisent une oeuvre à partir d'un sujet donné.

En 2010, le thème était galerie palimpeste (une sorte de pont pour traduire très schématiquement). En 2011, il s'agissait  d'hémi-spéos (un passage vers d'autres univers peut-être). P1000562

 Changement de lieu en 2012 avec, en place du chateau, une ancienne carrière de roches rouges,par ailleurs très prisée pour les entraînements à l'escalade...

Dans ce milieu plus confiné, le sujet paraît presque simple au regard des autres années : "chacun son rayon pour un soleil ensemble"

soleil.png Le soleil commence à se dessiner. 

Le chantier étant désormais achevé, place à quelqes unes des réalisations de ces nouveaux ingénieurs et architectes, qui devaient n'utiliser cette année que du bois de récupération.

PICT0366 Le premier prix, avec un titre qui ressemble à "un petit cerveau au bout du doigt", mais je ne sais plus quelle est exactement sa formulation.

Mais je vous laisse apprécier la créativité exprimée...

PICT0368PICT0363

PICT0362 Encore bravo aux concepteurs!

Repost 0
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 11:30

 

 

porte-de-France---Vaucouleurs304.jpg Vestige d'une porte dans le village de Vaucouleurs, ancien fief dont le seigneur, Robert de Baudricourt, est resté fidèle au dauphin de France lorsque les Armagnacs s'opposaient aux Bourguignons.

De cette porte partit une jeune fille et son escorte en 1429. Elle était venue demandée au seigneur de quoi remplir sa mission, un équipement et une escorte pour rejoindre le dauphin et lui redonner sa légitimité.

 

L'histoire commence dans le petit village vosgien de Domrémy, dix-sept ans plus tôt, mais cette porte marque le début de l'épopée de Jeanne d'Arc, d'un voyage à travers les territoires ennemis vers une légende qui marque encore l'histoire de France. Jeanne - Compiègne310

Repost 0
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 21:39

 

Les multiples facettes de la femme, le regard contradictoire porté sur elle, autant de raisons de choisir de n'en parler que d'une, emblématique, même si elle ne saurait incarner la mère et qu'elle n'a pas eu le temps d'être vieille un jour. Je pense à Jeanne, ou Jehanne, celle dont on fête cette année le 600ème anniversaire de la naissance, celle qui offre sans doute autant de lectures possibles qu'il y a de personnes pour interpréter son histoire, pour lui donner une actualité qui va bien au delà de notre hexagone. La légende de Jehanne s'étend aux confins de l'Asie où elle rejoint celle de Mulan.

 

Jeanne-277.jpg L'histoire de Jeanne est connue essentiellement à travers les minutes de ses procès, celui qui la conduit au bûcher en 1431 et celui qui la réhabilite en 1456. Mais avant déjà, cette femme suscite bien des images contradictoires. Pour les Armagnacs, elle est bergère et vierge, chacun de ces attributs (dont le premier est totalement fantaisite) renforçant sa pureté. Pour les Bourguignons, Jeanne apparaît plutôt comme une fille publique. Cette dichotomie est souvent encore appliquée, à toutes celles qui sortent de la norme...

 

220px-Henri Chapu - Jeanne d%27ArcJeanne écoutant ses voix - Rude Jeanne est pieuse mais elle entend aussi des voix. Voix divines, démoniaques, schizophrénie? Je ne sais pas quelle en serait l'interprétation... Notre héroïne nationale a été entendue par tant de religieux pour déterminer ce qu'il en était... Je préfère en rester à la piété, à l'audace, sans doute à une volonté d'avancer, qui passe volontiers pour de l'insconscience mais comment évoluerait le monde sans passion et un grain de folie qui fait rêver à des lendemains meilleurs. Domrémy, où grandit Jeanne, est, rappellons le, une enclave dans une zone dominée par les Bourguignons. Le village est d'ailleurs brûlé à la période où Jeanne part rejoindre le roi de France.

Cette femme, ou cette jeune fille, symbolise la foi en l'avenir, la force d'avancer malgrè l'adversité. Elle incarne un esprit de résistance, la volonté d'aller au bout de ses valeurs, même si c'est la mort qui est au rendez-vous.

 

Jeanne Milla Quand Jeanne est le chantre du nationalisme, sous la plume de Michelet, c'est cet esprit qui est évoqué (même si on peut en douter dans des "récupérations" plus récentes...). C'est la même chose quand elle devient l'icône d'une classe populaire qui se révolte.

Dans toutes les interprétations de Jeanne (théâtre, musique, cinéma...), j'apprécie particulièrement celle de Jean Anouilh. Jeanne, l'Alouette, n'est pas une simple héroïne guerrière. C'est une femme qui défend ce qu'elle pense être juste.

Ce peut être simplement un trait d'humanité, si inconvevable pour certains que de nouvelles théories se développent sur l'histoire de Jeanne, mettant en cause sa féminité... Qu'il est dur parfois d'être une femme et d'être acceptée en tant que telle...!

 

 

 

 

 

Repost 0
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 21:40

3897505706_c4d29d1560.jpg Pour le visiteur qui prend le temps de la découvrir, Nancy recèle bien des trésors de multiples époques. Dans cet ancien duché, longtemps disputé entre la France et ce qui deviendra la Prusse, puis l'Allemagne, les souvenirs des temps de lutte restent bien visibles (quand ils n'ont pas été emportés par des conflits plus récents...). En témoigne une porte médièvale, sans doute un des plus anciens monuments de la ville : la porte de la Craffe.

 

Cette porte, qui était intégrée à l'enceinte médièvale, se compose d'une partie centrale, haute de 7.5 m et large de 9 mètres. Cinq paliers donne accès aux deux tours qui l'entourent, d'un diamètre de 10 mètres.

 

Toitures et dôme datent des XVIème et XVIIème siècles, tout comme la "décoration" de la partie centrale de style grec avec des pilastres, remplacée au XIXème par ce qui reste visible aujourd'hui : clé de voûte avec une date (1336, alors que le bâtiment date du XIIème siècle...), voûte de style gothique, médaillons des ducs Raoul et Jean 1er.

Ces médaillons sont souvent mentionnés comme représentant René de Lorraine et Charles le Téméraire, dont les armées se sont opposées à Nancy en 1477, aux dépens du second qui y a trouvé la mort.

 

La niche centrale abrite une statue de Marie, à laquelle le Duc attribuait sa victoire.5044941465_66ae557d79.jpg

 

La porte de la Craffe fut utilisée dans les nouvelles fortifications du XVIIème siècle.

2172118141_1924ed4845.jpg Elle possède depuis le XIXème siècle un passage principal et deux passages piétonniers. Elle marque encore aujourd'hui le début d'une rue commerçante, agréable à la promenade (la grand'rue), qui vous menera au palais ducal et à la ville de Stanislas, avec un arrêt vivement recommandé à la chapelle des cordeliers, superbe.

Repost 0
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 12:00

Pompidou-Metz-1225.jpgA 1h20 de Paris, 40minutes de Luxembourg, se trouve un lieu dont l'architecture interpelle. Elle a été conçue par Shigeru Ban, Jean de Gastines et Philippe Gumuchdijian. Sa structure s'organise autour d'une flèche verticale qui culmine à 77 mètres et de trois galeries, dont les extrêmités vitrées offrent des perspectives nouvelles sur la ville, ces tubes parallépipédiques se superposant et se croisant. Mais ce qui attire immédiatement le regard est la forme du toit, avec une charpente de 8000 m2 en bois recouverte d'une membrane de fibre de verre et de teflon, qui évoque de façon très stylisée un chapeau chinois.

 

 

 

Cet écrin architectural abrite le centre Pompidou de Metz, qui, tout en offrant une programmation qui lui est propre, peut s'appuyer sur le réseau, la notoriété et la collection du Centre Pompidou de Paris.Pompidou-Metz-2226.jpg

 

Les deux établissements partagent les mêmes valeurs : ouvrir à tous les publics toutes les formes de la créations.

 

Ouvert depuis mai 2010, le centre Pompidou Metz attire un public important, français et étranger, autour de trois ou quatre grandes expositions annuelles. Il est accessible tous les jours sauf le mardi, au prix de 7 euros (gratuit pour les moins de 26 ans).

 

 

Bonne visite!

Repost 0
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 22:08

Les marmites évoquent les chaudrons, les sorcières qui dansent autour ou les druides qui préparent leur potion (magique ou non). Mais pour ce casse tête, même si l'idée était tentante, j'ai renoncé au monde des contes et légendes pour une histoire bien réelle, celle d'une petite chaudronnerie devenir une société dont les casseroles et les marmites occupent une place de choix dans les cuisines des gourmets et des restaurants gatronomiques de bien des pays :De Buyer.

 

De-Buyer.jpg

 

La société : une histoire familiale qui dure depuis bientôt deux siècles

  La société de Buyer est installée au Val d'Ajol, pas très loin de Plombières des Bains dans les Vosges. A l'origine, en 1830, il y a une association entre un petit atelier de chaudronnerie et un maître de forge. Ce dernier, de Buyer, devient propriétaire de l'usine une cinquantaine d'années plus tard et commence à y investir largement. Une nouvelle révolution industrielle est alors en cours.

 

 La marque de Buyer n'est véritablement utilisée qu'à partir de 1988 mais la société se distingue bien avant avec quelques produits phares : le Fay-vit (1er autocuiseur à haute pression) dès 1952, le conteneur isotherme, les cercles et moules de différentes formes en inox...

 

C'est en 1988 que le groupe adopte le positionnement qui est aujourd'hui le sien avec un recentrage sur le marché des hôtels restaurants, une diversification vers la pâtisserie, un développement international et, à partir de 2002, un élargissement au grand public, du moins aux gastronomes souhaitant utiliser du matériel de pro.

 

Les produits et services aujourd'hui

051125de-buyer.jpgLa qualité est le leitmotiv de cette entreprise, dont la devise est "la gastronomie est une trilogie : un bon chef, de bons ingrédients, de bons ustensiles" (Hervé de Buyer).

 

Les produits proposés sont du haut de gamme. Ils vont du conteneur isotherme à la girolle à chocolat et de nombreux matériels pour la patisserie, sans oublier une riche gamme de marmites et casseroles (en acier, inox, cuivre...). Chacun choisira selon ses préférences, mais pourra toujours profiter d'une cuisson homogène et rapide.

 

Les produits de Buyer sont disponibles chez tous les revendeurs de casseroles dignes de ce nom. Un magasin d'usine existe également au Val d'Ajol (lieu dit Faymont.Il est difficile de passer à côté sans le voir).

 

Par ailleurs, au Val d'Ajol, de Buyer propose depuis 2009 des ateliers culinaires, animés par quelques grands chefs de la région, qui permettent de connaître les ustensiles de cuisine et de les utiliser au mieux. Ces ateliers sont ouverts aux revendeurs de la marque, aux professionnels de la gastronomie, mais aussi au grand public.

 

Pour plus d'information, www.debuyer.com et pour les ateliers alexjacquin@debuyer.fr.

 

Allez y faire un tour. Vous en reviendrez avec une envie nouvelle de renouer avec casseroles et marmites pour le plus grand plaisir de vos papilles et de celles de vos invités.

 

 

 

Repost 0
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 21:26

Situé à mi-distance de Nancy et Metz, l'aéroport Metz-Nancy-Lorraine, malgré la concurrence des aéroports de Luxembourg, Strasbourg ou Bâle, offre aux Lorrains quelques opportunités de déplacement, en France et en Europe essentiellement. Après quelques explications sur l'histoire et l'accès à cet aéroport, une présentation sera faite sur les principales destinations desservies.

Les informations pratiques

%%% L'aéroport Metz-Nancy-Lorraine est entré en service en 1991, reprenant l'activité, alors réalisée d'une part, à Essey-Nancy et d'autre part, à Metz-Frescaty. Il est, en effet, situé entre les deux villes principales de Lorraine, à 6,5km de la gare régionale d'interconnexion TGV, qui permet aussi un accès direct, à Roissy Charles de Gaulle.

L'aéroport est accessible, depuis cette gare TGV et les gares TGV de Metz et de Nancy (arrêt face à la Tour Thiers), par des navettes routières Métrolor. Le billet aller, est à 4,60€, depuis Nancy ou Metz, 1,40€, à partir de la gare TGV de Vandières. Les horaires peuvent être obtenus, sur internet Metz-nancy-lorraine.aeroport.fr ou au 03 87 78 67 09.

Il est tout aussi simple de s'y rendre en voiture, éventuellement en taxi, mais aussi avec un véhicule personnel. L'aéroport est à proximité de l'autoroute A31 (sortie 28), et dispose d'un parking surveillé. Ce dernier coûte 34€ la semaine, mais il est généralement offert avec les forfaits vacances, par les agences de voyages.

Les destinations

%%% L'activité de l'aéroport est plus dense, en période de vacances, avec des destinations spécifiques.

En temps habituel, des vols réguliers sont proposés. Ils sont, soit directs soit, transitent par une autre v, illesouvent Lyon. Les vols réguliers sont utilisés par 123000 passagers annuels. Ils desservent, en direct, Lyon, Marseille, Toulouse, Nice, Ajaccio, Bastia, Alger et Constantine.

Chacune de ses destinations est assurée en semaine, au minimum une à deux fois par jour.

Certaines de ces liaisons peuvent aussi être proposées, via un autre aéroport. Tel est le cas d'Ajaccio par exemple, avec deux allers directs par jour et un aller, via Nice.

Il est possible aussi de poursuivre le vol, à partir de Lyon, vers Bruxelles, Amsterdam, Barcelone, Birmingham, Montpellier, Tunis, Prague, Rennes et Rome. Cette dernière destination étant également accessible, via Nice.

Des vols supplémentaires sont proposés pendant les vacances, dans le cadre de formule séjour. Il est ainsi possible d'aller à Marrakech, Djerba, à Madère, aux Canaries, en Égypte. L'hiver, des départs ponctuels (2 ou 3) sont organisés pour le Cap Vert. En été, la Turquie (Antalya), les Baléares, la Grèce (Héraklion et Rhodes), la Sicile, l'Algérie (Alger et Constantine) et de nombreuses villes marocaines sont aussi accessibles.

Les tarifs sont souvent attractifs (AR Antalya, 7 nuits tout compris en 5*, pour 479€ par exemple.

Aircraft
Repost 0
Published by Carole COLLINET - dans En passant par la Lorraine
commenter cet article