Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

18 avril 2013 4 18 /04 /avril /2013 11:32

globes-de-Coronelli0005.jpg Depuis 2006, elles trônent majestueuses dans le hall de la bibliothèque François Mitterand à Paris, ou si vous préférez à la Bibliothèque Nationale de France.

Ce sont deux immenses sphères de 4mètres de diamètre, qui pèsent plus de deux tonnes chacune. Difficile donc de ne pas les voir et de résister à l'envie d'admirer de plus près ces globes de Coronelli.

Vincenzo Coronelli est un cosmographe vénitien du XVIIème siècle. A la demande du cardinal d'Estrée, il a réalisé pour Louis XIV ces deux globes, l'un représentant la terre, l'autre le ciel.

P1010458-copie-1

globes de Coronelli0007

C'est un travail qui est réalisé sur une vingtaine d'années, avec la collaboration de nombreux scientifiques et de nombreux artistes.

Le globe terrestre surprend par la richesse de ses détails. De nombreux cartouches et des fresques, fabuleuses ou exotiques souvent, ornent chacun des grands territoires représentés. En mer, les scènes maritimes se succèdent, surplombant une dédicace au roi Soleil.

globes de Coronelli0008

Le globe céleste est tout aussi surprenant. Il représente la carte du ciel en plaçant les planètes dans le position qu'elles occupainet lors de la naissace du roi (5septembre 1638). Les étoiles y sont regroupées en constellations. A celles connues depuis l'Antiquité (notamment celles du zodiaque) s'ajoutent celles découvertes au XVIème siècle, à l'exemple de la Licorne ou de la Grue.globes de Coronelli0004 

globes de Coronelli0006 A défaut de compétences suffisantes en astronomie, on peut admirer ce bestiaire fabuleux.

Repost 0
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 23:00

Le style architectural est varié, mais toujours la même foi les fait se dresser vers le ciel.cathedrale-d-Amiens---facade0001.jpg 

Elles jouent avec les couleurs, les matières. La pierre répond au verre, la finesse d'une sculpture à la sobriété d'une autre construction.

cathedrale-Strasbourg0001.jpg

cathédrale Strasbourg0002 Elles ont accueilli bien des croyants, sédentaires ou voyageurs, parfois des évêques, des papes, des rois.

Abbatiale-St-Denis---tombeau-des-rois-de-France890.jpg

cathédrale Montpellier0002 Elles sont gloire, repos éternel, ou simple piété.

Reims--cathedrale-ND---revers-du-portail-central888.jpg 

La-madeleine---Paris0001.jpg

Elles sont aussi l'oeuvre d'artisans et d'artistes qui en ont fait de véritables joyaux de notre patrimoine. ND de Reims - Chagall - le sacre du jeune st louis078

Repost 0
23 février 2013 6 23 /02 /février /2013 20:25

Cour0001.jpg 

 

 

 

La Cour des Comptes est une vénérable vieille dame, créée en 1807 par Napoléon, mais de fait héritière des cours des comptes de l'Ancien Régime (celle de Paris et les 12 régionales, qui toutes connaissent leur apogée vers le XVIème siècle).

 

Sa mission consiste à contrôler le bon usage des deniers publics, et ses rapports font régulièrement la une de la presse.

 

Mais il est temps de franchir la porte et de découvrir le Palais Cambon où la Cour est installée depuis 1912. Le palais, conçu spécialement pour elle, était au début du XXème siècle considéré comme un exemple de modernité avec ses radiateurs, son accès à l'électricité...

 

Auparavant, la Cour avait été logée à divers endroits, notamment à Orsay avant que le bâtiment soit incendié par la commune et que la nouvelle gare, aujourd'hui musée, y soit construite.

 

 

 

La porte donne accès à des escaliers, aux rampes admirables, et à une cour centrale, dite Cour d'honneur.   photo0027

 

 

 

 

 

 

 photo0026

 

Des rangées de bureau s'ouvrent sur chaque aile, dont l'intérêt architectural ne justifie pas plus ample présentation.

 

 

Quelques pièces remarquables méritent toutefois qu'on s'y arrête.

 

 

La première est la grand'chambre. C'est ici que se matérialise le pouvoir de la Cour. Les magistrats financiers s'y réunissent, y prêtent serment, y jugent les comptes... Le premier Président y accueille ses visiteurs de marque et présente le rapport annuel de la Cour.

 

Ce document est le plus représentatif, mais au fil des années, les missions de la Cour se sont étoffées, ainsi que le nombre de ses publications.

Cour0002

 

Un autre lieu à découvrir est la galerie de la bibliothèque. Son plafond est décoré d'une fresque, dont je vous laisserai décider de la signification...Cour0003           

 

 

 

 

 

Il est également intéressant de regarder les documents accrochés aux murs. A titre d'exemple, cet état de la situation des comptes de l'Etat en 1788... Photo0067 On y trouve déjà l'état de la dette...

 

 

 

 

 

 

 

 

Bonne visite!

Repost 0
15 février 2013 5 15 /02 /février /2013 15:47

  Le Shogun (征夷大将軍) est, entre le XIIème et le XIXème siècle, le dirigeant du Japon. Il incarne la puissance militaire alors que l'Empereur exerce une fonction plus symbolique, en tant que gardien de la tradition et de l'unité du peuple japonais.

 

  Nijo--jo0001.jpg    La puissance du personnage justifie l'importance de ses palais.

 

Le palais du Nijô à Kyoto, la capitale historique du Japon, en constitue un bel exemple.

Construit au début du XVIème siècle, il a été conçu comme un ensemble fortifié. Une porte somptueuse accueille le visiteur, dont les détails des motifs méritent de retenir l'attention.Nijô -jo0003

 

Nijô -jo0002  Ce portail franchi, plusieurs bâtiments se précisent.

Le Nijô - jo accueillait le Shogun, mais aussi des troupes.Nijo 2

Deux palais principaux se dressent dans cet espace : le Ninomaru et le palais Hinmaru.

Le premier est celui où le Shogun accueillait ses visiteurs. C'est aussi ici qu'a commencé symboliquement l'ère Meiji en 1868, quand l'Empereur a repris les rênes du pouvoir pour conduire le Japon vers la modernité. Le Shogun a renoncé alors à ses fonctions.

La fin du shogunat donne peut-être encore plus de relief à cette institution, à son histoire et à quelques caractéristiques de ce palais. Un exemple réside dans le plancher perroquet, conçu de telle façon que le moindre visiteur émettait un bruit en marchant, quelle que soit sa discrétion. Cela constituait une façon de déjouer les tentatives d'assassinat sur le général suprême.

Nijo - ninomaru0001

 

Repost 0
9 février 2013 6 09 /02 /février /2013 17:54

sanctuaire-des-mains---Gargas---Y.-Rumeau.pngLes hommes laissaient l'empreinte de leurs mains sur les parois des grottes où ils vivaient, comme ici à Gargas (photographie de T. Rumeau).

 

 

Puis ils ont enterré leurs morts, créé des sépultures et des sanctuaires dédiés à leurs dieux (ici en Ecosse - photographie de Philip Plisson).

site druidique - Philip Plisson0001 Bientôt, avec le temps et le développement des outils, la pierre constituera un des matériaux de l'habitat, de l'édification des villes...

 

 Autant d'empreintes humaines qui permettent de remonter le temps à la recherche de nos ancêtres, d'une part de notre identité.

Repost 0
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 08:58

eglise-de-bois---Borgund---Norvege--1150--759.jpg Etranges constructions que ces églises de bois aussi appelées Stavkirke.

Edifiées à l'époque où le reste de l'Europe construisait de superbes églises de pierre, où la lumière allait bientôt devenir un élement essentiel, elles surprennent par le matériau dont elles sont constituées (du pin sylvestre), l'absence de clarté qui y règne (peut-être plus propice à une foi chrétienne plus intériorisée) et aussi par cette structure en étages.

Parmi les 28 églises de bois qui subsistent en Norvège, certaines sont toutes simples. D'autres cumulent les étages, à l'exemple de la stavkirke d'Heddal notamment.eglise de bois - Heddal - Norvège -1250 -758 

Cette prouesse est due au mode de construction choisi. L'église ne repose plus à même le sol, mais sur des fondations de pierre, ce qui lui permet de mieux résister à l'humidité mais aussi d'être constituée de développements architecturaux pour le moins originaux.

Ces églises sont désormais reconnues par l'UNESCO et protégées. Elles constituent un élément important du patrimoine norvégien, un rappel de cette époque où les Vikings semaient la terreur en Europe mais où ils ont aussi cédé au christianisme, construisant leurs églises sur d'anciens lieux de culte, en assurant ainsi une continuité entre la religion d'origine et le christianisme.

Les motifs qui ornent ces églises en constituent un témoignage.relief sous église bois Gol

 

Repost 0
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 08:57

Persepolis entrée - Aneta Ribarska  

  Une porte, ou plus exactement les restes d'une porte (la porte de toutes les nations) qui donnait jadis accès à une fière cité, la capitale de l'empire Achéménide. 

 

   Bienvenue à Persépolis !

 

  Cette ville des Perses, devenue capitale au VIème siècle avant JC, a fait trembler ses puissants voisins, ce qui explique sans doute sa destruction partielle par Alexandre le Grand (qui épargna pourtant la plupart des cités conquises) trois cents ans plus tard.

 Persépolis est donc dès l'origine un symbôle. Elle le sera encore longtemps.

 

 Son architecture est originale. Elle mêle des monuments d'inspiration grecque (ionique), mésopotamienne, égyptienne et assyrienne. Persépolis095

 

 

La ville est la porte de l'Orient, aux confluents de plusieurs civilisations. C'est un lieu de pouvoir, comme en témoignent les divers palais qui y sont érigés, Les bas reliefs y montrent de riches processions, dont la fonction pourrait être aussi bien religieuse que destinée à magnifier la puissance de l'Empereur, si tant est que ces fonctions aient été distinctes.

 

 

Persépolis est un symbôle de l'identité perse et de la monarchie. Longtemps, les dynasties régnantes y ont organisé des cérémonies, comme le fit encore le dernier Shah d'Iran.

 

 La ville a échappé de peu à la destruction lors du changement de régime en 1979.Persépolis - Iran841

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elle est dès lors presque un symbôle de résistance ou du moins de la permanence d'une civilisation indépendamment du pouvoir qui s'exerce sur le pays.

C'est sans doute cette facette de Persépolis qui justifie que le nom de la ville soit repris, dans l'oeuvre de Marjane Satrapi notamment, où les protagonistes cherchent leur identité entre un Iran trop rigoriste et un Occident où ils ne se reconnaissent pas davantage.

Persépolis

 

 

 

 

Repost 0
26 décembre 2012 3 26 /12 /décembre /2012 21:33

... Mais il ne s'agit pas d'un lit...

Le baldaquin est à l'origine une pièce de tissus (de soie, généralement de Bagdad). Il a vite désigné une tenture et par extension la structure qui la soutenait, d'où le lit à baldaquin, mais également un élément d'architecture religieuse avec des colonnes soutenant un dais. Dans certaines églises, cette structure surmonte un autel.

A Montpellier, le baldaquin de la cathédrale Saint Pierre vous accueille devant la porte.

St-Pierre---Montpellier---baldaquin0001.jpg Cette particularité serait due à un pape, né à Montpellier au XIVème siècle, qui souhaitait marquer son passage dans différentes villes sur un dais à l'entrée de sa cathédrale.

Ce même pape serait à l'origine de la construction du monastère bénédictin qui prolonge la cathédrale et abrite aujourd'hui la faculté de médecine.St-Pierre---Montpellier---baldaquin-lateral0001.jpg

Ce lieu de culte, qui a beaucoup souffert lors des guerres de religion, puis de la Révolution française, abrite des trésors, dont des tableaux et un superbe trône épiscopal.

L'architecture extérieure est originale, avec le baldaquin et les pinacles sculptés de la tour Saint Benoît (sorte de dents crénelées). Le portail du transept, sculpté par Bausson vers 1870, mérite aussi de s'y arrêter.P1010320.JPG P1010322.JPG

 

 

Repost 0
22 décembre 2012 6 22 /12 /décembre /2012 12:41

Il habille joliment nos villes et villages, de multiples façons.

grille---Emile-Robert.png Le fer forgé peut-être grille, comme ici celle d'Emile Robert, une pièce de musée.  

 

La grille peut aussi être toujours en usage.P1010400 

 

 

Eloignée de la porte, elle peut aussi la constituer.

maison Dr Paul Jacques - Nancy - ferronneries Majorelle - p 

Le fer forgé est chef d'oeuvre. Il est aussi et surtout protection contre les intrusions et orne portes et fenêtres, parfois simplement sur une partie.

Il s'affiche en balcon ou en marquise, jouant avec l'architecture pour mieux la sublimer.P1010399

marquise CCI Nancy Il est parfois heurtoir.PICT0364

 

Une fois à l'intérieur, le charme opère toujours...

Majorelle - Rampe d'escalier pour la maison Bergeret406 dans les rampes d'escalier au motif subtil (ici signée Louis Majorelle pour la maison Bergeret à Nancy)

dans les luminaires ou autres objets remarquables...

Majorelle et Daum - lampe Pissenlit373   De parure, il devient écrin.pied de lampe - Prouvé - Gallé 

 

Parfois même, il structure de superbes ensembles verriers.

P1010386.JPG

Repost 0
15 août 2012 3 15 /08 /août /2012 17:51

Porte-St-Jacques---St-Jean-Pied-de-Port024.jpg La porte Saint Jacques, qui ouvre des remparts du XVème, accueille le visiteur qui veut accéder à la ville haute, et tout particulièrement le pélerin de Compostelle sur la route de Pampelune.

Cette porte fait découvrir une ville qui doit son nom à sa position géographique, en contrebas du port ou col de Roncevaux. L'histoire (ou la légende) est au rendez-vous, ce qui n'empêche pas d'admirer une cité pittoresque, et d'y flâner un peu.

Saint Jean Pied de Port577

Repost 0