Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

18 janvier 2014 6 18 /01 /janvier /2014 21:56

Dans plusieurs bourgs alsaciens ou allemands, à l'exemple de Pfaffenheim, Rouffach ou Rosheim en Alsace, d'étranges griffures apparaissent sur les murs de l'église.

griffures-Pfaffenheim0002.jpg

Ce sont des entailles profondes, qui pourraient facilement être imputées à des créatures du mal, venues torturer de pauvres âmes qui auraient trouvé refuge dans l'église...

 

La réalité est plus simple, même si plusieurs hypothèses peuvent être avancées.

 

La première remonte à la guerre de 30 ans. Ce conflit (1618-1648) oppose catholiques et protestants mais ses enjeux vont au-delà de la querelle religieuse car la puissance de la maison des Habsbourg (catholique) est mise en cause. C'est cette dernière raison qui justifie l'engagement de la France aux côtés des protestants, alors qu'elle les combat sur son territoire...

La France est, dans ce conflit, alliée à différentes puissances, dont la Suède. Soldats et mercenaires suédois sont donc présents en Alsace et ce seraient eux qui auraient eu l'audace d'affuter leurs sabres sur les murs des églises.

 

La seconde hypothèse rend les artisans locaux responsables de ces entailles, eux aussi affûtant leurs outils, la serpette des vignerons par exemple.

 

Enfin, les habitants eux-même pourraient avoir creusé la pierre à la recherche d'un remède contre certaines maladies dont l'épilepsie.

 

A vous de choisir votre version, voire d'en retenir plusieurs...

 

Repost 0
Published by writings2 - dans Légendes
commenter cet article
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 19:59

Nul n'en connait la cause, mais vers 1300 après JC, toute une communauté du Colorado disparu soudain, ne laissant derrière elle que des habitations troglodytes originales, dont le palais de la falaise qui devait abriter près de 250 personnes.

  Cliff Palace - Mesa Verde - Colorado - XIIIè s0001

 

Constituée de descendants des Indiens Anasazi, cette communauté était installée dans ces lieux depuis le VIème siècle, créant une architecture de terre sur plusieurs étages dans ce qui est aujourd'hui un parc naturel.  

Sa disparition n'est peut-être qu'un départ vers d'autres peuples mais les archéologues en ignorent la cause : sécheresse, guerres ou dissensions? Le mystère reste entier.

 

Repost 0
Published by writings2 - dans Légendes
commenter cet article
14 mai 2013 2 14 /05 /mai /2013 13:30

 Leur silhouette inquiète et leurs membres torturés semblent une supplique au Ciel. Ce sont les faux de Verzy, des hêtres nains, aux formes biscornues.

 

Ce sont des fous, des lutins diaboliques, nés de l'union pécheresse d'un moine et d'un démon femelle, abandonnés à la forêt. La nuit, ils guettent le voyageur égaré et malheur à lui...

 

Certains de ces faux auraient une autre origine. Car sur la colline de Reims vivait un riche commerçant, peu attentif aux autres, en particulier à ses animaux. Découvrant un nain un soir dans l'écurie, il voulu le frapper de son fouet. Mal lui en pris. Le lendemain, le commerçant avait disparu mais un nouvel âne était attaché près de la mangeoire. Mis à la tâche, il pleurait chaque fois que ses pas lui faisait traverser la forêt pour chercher du bois. De chaque larme naissait un petit arbre biscornu, un nouveau fau.

faux de Verzy - S. Fautré0001 L'explication scientifique serait une mutation génétique... Dans tous les cas, la montagne de Reims et les faux de Verzy offrent un cadre de promenade agréable,  étrange...

 

La malédiction des faux de Verzy, près de Reims
Repost 0
Published by writings2 - dans Légendes
commenter cet article
4 mai 2013 6 04 /05 /mai /2013 20:38

orgues-volcaniques--basalte--Chilhac---Allier0001.jpg Dans l'Allier se dressent d'étranges tuyaux de pierre, appelés parfois des orgues volcaniques ou basaltiques sur lesquels joueraient quelques musiciens extraordinaires.

A Chilhac, le terme de cheminées correspond mieux à une des histoires qui en expliquent l'origine.

 

Le village était alors occupé par des charbonniers, dont le travail était rude car il pénible de fabriquer du charbon de bois. Un jeune garçon eut toutefois l'idée d'employer à ce labeur les démons de la forêt. Il se rendit dans une clairière avec tous les enfants du village et promit aux diables les âmes de tous ces innocents en échange de leur travail. orgues volcaniques (basalte) Chilhac - Allier0002

Le marché fut rapidement conclu et de longs dômes de bois, munis d'une cheminée étroite pour favoriser leur combustion, se dressèrent bientôt dans la clairière. Mais quand les diables demandèrent leur "salaire", les enfants se glissèrent dans les étroites cheminées dont ils ressortirent alors que leurs poursuivants y restèrent coincés.

 

Le feu fut mis au tas de bois et les démons se transformèrent en pierres durant la combustion, adoptant la forme de ces longs tuyaux dans lesquels ils étaient prisonniers. Lorsque le charbon fut récupéré, quelques jours plus tard, il ne restait plus que ces cheminées de pierre dressées les unes contre les autres.

Repost 0
Published by writings2 - dans Légendes
commenter cet article
25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 08:36

Auvergne---chaine-des-puys0002.jpg Si toutes les régions ont leurs légendes, l'Auvergne se singularise par le récit de sa création.

Cette terre volcanique trouverait son origine dans la damnation des anges qui sont révoltés contre Dieu. Ce dernier, furieux, aurait ouvert une brèche dans la terre, y aurait allumé de terribles feux et y aurait précipité les insoumis, avec Lucifer à leur tête. puis il les aurait enfermés dans les profondeurs de l'Enfer.Auvergne - chaîne des puys0001

Plus tard, quand les hommes sont apparus, il se serait montré plus clément et aurait permis à ceux qui étaient désormais démons (les anges déchus), de creuser quelques trous dans l'écorce terrestre pour mieux respirer et échapper ponctuellement à la terrible fournaise.

Ainsi seraient nés les volcans d'Auvergne...

 

Dieu aurait toléré que les démons rencontrent parfois les hommes, voire que quelques âmes soient corrompues...Auvergne - chaîne des puys0004 Ces dommages collatéraux auraient toutefois semblés bien légers à Lucifer qui ne rêvait que de brûler le Ciel avec le feu issu des volcans.

Ces derniers auraient donc été brusquement éteints par une divine pluie torrentielle. De l'eau ruisselle encore mais le feu est redevenu souterrain...

Il subsiste de merveilleux paysages, notamment autour de la chaîne des puys, avec ici les photographies de Stanislas Fautré .

Auvergne - chaîne des puys0003 

Repost 0
Published by writings2 - dans Légendes
commenter cet article
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 16:24

pont-des-fees279.jpg Un vieux pont en pierres sur une rivière au milieu des bois. C'est un lieu de promenade apprécié mais, comme souvent dans les Vosges, ce qui se dégage du lieu a donné lieu à une interprétation fantastique ou plutôt féérique, à moins que ce ne soit le contraire...

On ne trouve pas de trace écrite de cette histoire antérieure à 1925 mais il y a longtemps, bien longtemps, quand l'imaginaire peuplait les forêts, que les jeunes gens rentraient vite chez eux de crainte de n'être détournés de leur chemin par le Diable en personne, que les preux chevaliers se battaient contre les dragons, vivait à proximité de la Vologne un seigneur très apprécié de ses sujets pour sa bonté.

Pour retrouver sa jeune épouse, enlevée par un seigneur voisin, il devait franchir un cours d'eau, défendu par un dragon (avec sans doute une petite touche asiatique s'il vivait dans l'eau...) ou un monstre... Après maintes tentatives désespérées, il fut aidé par les fées qui construisirent en une nuit ce joli pont bucolique.

La légende ne dit pas ce que devint la bête. Peut-être, telle Nessie, sillonne-t-elle encore la Vologne? Personne n'a jamais signalé sa présence, d'autant que le paysage se prête plutôt à un certain romantisme, à apprécier au détour d'une randonnée...

L'imagination est toujours sollicitée ici, entre bois et rivières peuplés de légendes et de petits personnages facétieux (les Sotrès). Une belle façon de découvrir le massif.

 

 

Repost 0
Published by writings2 - dans Légendes
commenter cet article
15 novembre 2011 2 15 /11 /novembre /2011 21:56

Balade automnale : ce thème aurait pu être le prétexte à un voyage poètique avec Verlaine, à certaines déclinaisons de ses vers. Il aurait pu être également le point de départ d'itinéraires agréables au milieu de forêts flamboyantes, dans les Vosges ou ailleurs.

 

Mais le brouillard ambiant a pesé de toute la force de son mystère. La balade aura bien lieu mais au milieu de forêts qui peuvent être inquiétantes parfois, en elles-mêmes ou en raison des êtres qui y rodent, mais aussi magiques et toujours fantastiques.

 

foret Ce n'est pas cet arbre difforme qui nous contredira, alors qu'on ne sait ce qu'il est vraiment : un être menaçant qui reprendra vie quand la nuit tombera, un damné purgeant ses pêchés? Cette dernière croyance a longtemps été celle de nos bûcherons, qui évitaient soigneusement ces arbres, attendant que la foudre les frappe, les libérant ainsi de leur long supplice.

 

 Le Diable qui se joue des villageois est présent dans toutes les légendes. Au lac de la Maix, il a joué du violon pour les faire danser, les détournant de l'Eglise dont les cloches sonnaient les vêpres, les entraînant dans l'ivresse de la musique pour mieux les noyer ensuite.

 

D'autres personnages menaçants habitent les lieux : des sorcières, des hommes de feu, des bêtes sauvages...

 

Mais ce sont pas les seuls occupants des lieux : de douces fées prodiguent leurs soins aux villageois, des lutins facétieux animent le quotidien, à l'exemple des Sotrès qui savent s'occuper des enfants mais aussi laisser s'envoler les draps de la brave lavandière, quand ils ne dévalisent pas les garde-manger.

 

Ces forêts sont aussi celles des géants, notamment de Kertoff près de Gérardmer. Peut-être y croiserez-vous aussi ces Dames de Lumière qui peuplaient les environs de Grand, des princes peut-être aussi? Charlemagne a laissé beaucoup de souvenirs, tout comme les Templiers qui auraient enseveli leur formidable Trésor (histoire qui doit se retrouver partout où s'est élevée la moindre commanderie...).

 

Nos forêts sont multiples, accueillantes parfois, redoutables aussi. Venez les visiter. Elles ont beaucoup à raconter. Mais évitez les beaux parleurs (souvent le Diable) ou de vous y perdre les jours de brouillard... Qui sait qui vous y rencontreriez...?

 

Repost 0
Published by writings2 - dans Légendes
commenter cet article