Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

25 octobre 2016 2 25 /10 /octobre /2016 20:15
Les jardins d'automne de Jo Whitworth
Les jardins d'automne de Jo Whitworth

Jo Whitworth est photographe. Et les plantes doivent adorer qu'elle s'intéresse à elles....

Elle sait exprimer leur grâce, leur fragilité et leur caractère éphémère tout en soulignant la beauté des formes et des couleurs.

En voici quelques exemples, avec des clichés sublimes et délicats de jardins d'automne.

Les jardins d'automne de Jo Whitworth
Les jardins d'automne de Jo Whitworth
Les jardins d'automne de Jo Whitworth
Les jardins d'automne de Jo Whitworth
Les jardins d'automne de Jo Whitworth
Repost 0
13 octobre 2016 4 13 /10 /octobre /2016 20:44
La mer selon Mickael Kenna

Photographe britannique, installé aux Etats-Unis, Mickael Kenna parcourt depuis plusieurs décennies le monde entier.

Le résultat de son travail, toujours en noir et blanc, est impressionnant. Il nous offre en effet un regard particulier des paysages qu'il immortalise, une puissance, un soupçon de mystère.

La mer en est un exemple, tant quand les rochers se cachent derrière un brouillard qui a un côté parfois presque surnaturel, que quand tout est calme et que seuls restent quelques transats repliés. La mer peut être aussi en colère et les vagues se fracasser sur la côte...

Quelques instants de grâce, que vous pourrez prolonger en visitant le site de l'intéressé : http://michaelkenna.net

La mer selon Mickael KennaLa mer selon Mickael Kenna
La mer selon Mickael KennaLa mer selon Mickael Kenna
La mer selon Mickael KennaLa mer selon Mickael KennaLa mer selon Mickael Kenna
Repost 0
Published by writings2 - dans Photographes
commenter cet article
26 août 2016 5 26 /08 /août /2016 16:54
Brassaï et la célébration de la vie

Avec "un costume pour deux", Brassaï nous offre une photographie superbe, mais également troublante.

Prise à la fin des années 1920, elle met en lumière la liberté d'aimer, de choisir son partenaire... A l'époque, cela n'allait pas de soi, à supposer que ce soit le cas aujourd'hui...

Ces amoureux sont beaux, image d'un bonheur et d'une certaine insouciance, de la fragilité d'un instant de grâce.

Je vous laisse apprécier ce cliché en noir et blanc, et tous les dégadés et nuances que ces couleurs extrêmes peuvent offrir.

Repost 0
Published by writings2 - dans Photographes
commenter cet article
17 juin 2016 5 17 /06 /juin /2016 15:05
The speaker - Cristobal Serrano

The speaker - Cristobal Serrano

Une petite touche d'humour et de poèsie après la pluie et les inondations.

Une photographie incroyable, un instant de grâce offert par la nature, sublimé par Cristobal Serrano.

Elle a été récompensée par un prix international. Il n'est pas difficile de comprendre pourquoi tant elle dégage de force et de naturel, avec une très belle composition.

Du grand art dont est coutumier ce photographe espagnol. Pour poursuivre la découverte, voire le rêve, quelques réalisations sont proposées sur son site, aux couleurs remarquables :

http:///www.cristobalserrano.com/en/artshots/untamed-views/

Repost 0
28 mai 2016 6 28 /05 /mai /2016 11:02

Ce photographe est un véritable artiste des paysages, avec une sorte de prédilection pour les arbres auxquels il rend poèsie et grâce d'une façon si particulière.

Ce paysage écossais en constitue un exemple, avec un rendu d'une subtilité qui renvoie aux estampes japonaises. Un bien surprenant bonsaï au pays des Lochs.

Un paysage iréel, la couleur et les reflets sur l'eau contribuant à cette impression, autant que le choix du sujet et le cadrage, qui oppose cet arbre, en premier plan, avec le reste du paysage.

L'Ecosse japonisante d'Emmanuel Boitier
Repost 0
Published by writings2 - dans Photographes
commenter cet article
29 avril 2016 5 29 /04 /avril /2016 20:01
Photographie Art Wolfe

Photographie Art Wolfe

Dans la nature, savoir se cacher peut être une condition de survie, pour échapper aux prédateurs ou, au contraire, pour mieux approcher sa proie.

Il faut un regard attentif, exercé pour les repérer.

Art Wolfe possède cette qualité, doublé sans doute d'une grande patience et également de la maîtrise de l'art du camouflage pour ne pas être lui-même repéré.

Depuis 40 ans, il sillone la planète pour partager ce que lui offre son regard, des chefs d'oeuvre somptueux nés de la nature, des portraits d'hommes et de femmes... Il est l'auteur de plus d'une centaine de livres de photographies, parmi lesquels l'art du camouflage dont sont extraits les exemples proposés.

Je vous propose en effet un petit voyage aux quatre coins du monde à la recherche de ces maîtres du camouflage, tout en appréciant la composition de photographies qui sont de véritables oeuvres à elles-seules.

Le site de l'artiste en propose d'autres exemples parfois bien surprenants (http://artwolfe.com/showcase/).

A la recherche de quelques maîtres du camouflage
A la recherche de quelques maîtres du camouflage
A la recherche de quelques maîtres du camouflage
A la recherche de quelques maîtres du camouflage
A la recherche de quelques maîtres du camouflage
A la recherche de quelques maîtres du camouflage
Repost 0
4 mars 2016 5 04 /03 /mars /2016 09:02
Les masques d'écorces de JD Burton

Quand dans les forêts, les arbres deviennent fantomatiques, leurs silhouettes donnent lieu à d'étranges histoires. Dans ces jeux, l'écorce de ces êtres, qui semblent prêts à s'animer, devient masque. Elle se transforme en animal ou en monstre fantastique.

Des portraits se dessinent que le photographe Jean-Dominique Burton a su saisir, le temps d'un souffle du masque.

Le résultat est surprenant, parfois inquiétant. En voici quelques exemples.

Les masques d'écorces de JD Burton
Les masques d'écorces de JD Burton
Les masques d'écorces de JD Burton
Les masques d'écorces de JD Burton
Les masques d'écorces de JD Burton
Les masques d'écorces de JD Burton
Les masques d'écorces de JD Burton
Repost 0
19 février 2016 5 19 /02 /février /2016 21:48
Un tatouage d'ombre et de lumière (Man Ray)

Sur cette photographie étonnante de Man Ray, un buste dénudé de femme s'offre à la lumière ou plus exactement à un jeu d'ombres. Ce sont ainsi des lignes, des courbes qui se dessinent et comme autant de tatouages sur les lignes et les courbes originelles de ce corps.

Le résultat est sensuel, troublant. Faut-il y voir une recherche esthétique ou y lire un message, une peau tatouée pouvant avoir bien des significations?

Le mystère s'épaissit au titre de l'oeuvre : Retour à la raison.

La raison est-elle dans ce corps dénudé, libéré tant de ses oripeaux que d'une certaine convention sociale? Doit-elle au contraire se lire dans ces ombres qui habillent ce buste, qui le subliment sans doute? Dans la capacité du photographe de prendre du recul face au désir que le sujet peut susciter et de réaliser ce cliché?

Quelle sera votre lecture?

Repost 0
3 janvier 2016 7 03 /01 /janvier /2016 12:21
Les hivers d'Emmanuel Boitier
Les hivers d'Emmanuel Boitier
Les hivers d'Emmanuel Boitier

Merveilleuse neige qui, lorsqu'elle recouvre les paysages, semble suspendre le cours du temps. Un blanc immaculé, des flocons féériques, un froid vif qui revigore mais qui peut aussi endormir à jamais. Qu'elle soit pureté ou rigueur, la neige ne peut laisser indifférent.

Et elle ne laisse pas de glace Emmanuel Boitier, qui sait en restituer la poèsie et les multiples facettes de ce blanc manteau qui sublime les lieux autant qu'il les isole.

L'Auvergne est une source d'inspiration majeure de ce photographe paysagiste, mais elle ne saurait à elle seule résumer un travail remarquable. il en est de même pour la neige, même si cette dernière est à l'origine d'une publication (livre photo), dont des photographies ont été reprises dans le cadre de la collaboration entre ce photographe et des magazines nature (Terre sauvage par exemple).

Je vous offre ces quelques photographies pour bien commencer l'année et vous invite à poursuivre la découverte en cliquant sur le lien suivant : http://www.emmari.net/

Les hivers d'Emmanuel Boitier
Les hivers d'Emmanuel Boitier
Les hivers d'Emmanuel Boitier
Repost 0
Published by writings2 - dans Photographes
commenter cet article
1 novembre 2015 7 01 /11 /novembre /2015 18:53
Surprenante baie de Somme

L'estuaire de la Baie de Somme, qui s'étend sur plus de 70 km2, abrite une importante réserve naturelle. C'est un lieu de villégiature pour de nombreux oiseaux migrateurs.

Ses reliefs et ses couleurs ont aussi un fort pouvoir d'attraction sur les humains. De nombreux artistes y ont trouvé l'inspiration, à l'exemple de Colette ou de Delacroix.

Le charme agit également sur les photographes, à l'exemple ici de Frédéric Larrey, qui nous offre ici une vision surprenante de l'estran au large de la réserve.

Un pur régal pour les yeux que je vous laisse savourer.

Repost 0