Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

27 janvier 2017 5 27 /01 /janvier /2017 12:13
Les bestioles métalliques de Mylinh

Diplômée des métiers d'art, à la fois pour le travail du métal et pour la broderie, Mylinh Nguyen est une jeune artiste française pour le moins singulière.

Passionnée d'usinage, elle sait travailler les métaux avec une rare finesse qui restitue la structure ou le squelette de ses réalisations de façon surprenante.

Ses organismes métalliques en constituent un exemple et lui ont valu de nombreuses récompenses.

Les bestioles métalliques de Mylinh
Les bestioles métalliques de Mylinh

Cette maîtrise ne l'empêche pas de développer un certain humour et, entre deux créatures parfois inquiétantes, à l'exemple de cette anguille, de travailler sur des petits objets du quotidien (coquetiers, boutons) plutôt amusants.

Les bestioles métalliques de MylinhLes bestioles métalliques de Mylinh
Les bestioles métalliques de MylinhLes bestioles métalliques de Mylinh

Je vous laisse le soin de découvrir d'autres bestioles, et de les ranger dans la catégorie que vous souhaitez, sur le site de l'artiste (http://www.mylinh-nguyen.fr). 

Repost 0
Published by writings2 - dans Sculptures et statues
commenter cet article
21 juillet 2016 4 21 /07 /juillet /2016 20:20
Les sculptures de bois flotté de James Doran Webb

Le bois flotté, comme son nom l'indique, est un bois qui est resté de longues semaines (ou plus) dans de la mer, grumes échappés de cargo, arbres ou parties d'habitations emportées par les tempêtes... Il a été creusé, attaqué par le sel et par l'eau, avant d'être rejeté sur les rivages.

Ce bois qui a déjà tant vécu connait grâce à James Doran Webb une nouvelle vie.

Séché, nettoyé, l'essence du bois se révèle, retrouve ses odeurs et ses qualités d'antan. Et sous la main de l'artiste, il est modelé, façonné et adopte la silhouette d'autres créatures, dragons, chevaux, rapaces, éléphants...

Une vie sauvage reprend ses droits.

Les sculptures de bois flotté de James Doran Webb
Les sculptures de bois flotté de James Doran Webb
Les sculptures de bois flotté de James Doran Webb
Repost 0
Published by writings2 - dans Sculptures et statues
commenter cet article
14 juillet 2016 4 14 /07 /juillet /2016 07:59

Tony Cragg est sans doute un des sculpteurs actuels les plus connus. Il a développé de multiples approches de la sculpture, travaillant avec des matériaux variés et sur certains thèmes très personnels. Par exemple, dans les années 1970, il récupérait les objet de la vie courante, souvent du plastique, pour les transformer en compositions souvent surprenantes.

Son oeuvre mériterait bien plus qu'un simple article. Il y a déjà quelques mois, je vous ai présenté des travaux qu'il a mené à partir des années 2000, en jouant sur la signification de visages, étirés jusqu'à l'abstraction, sans perdre toutefois une symbilique très forte.

http://writings2.over-blog.com/article-le-monde-etrange-de-tony-cragg-122033198.html

L'oeuvre présentée lors de la FIAC 2015 (foire internationale d'art contemporain), achetée par un collectionneur privé, relève de ce travail, avec toutefois une plus grande simplicité. Un visage esquissé, orienté au centre de la statue vers la droite, semble l'axe retenu par l'artiste. Un regard, une orientation, un point de vue pour reprendre le nom de la statue, qui est toutefois au pluriel. Car Tony Cragg exprime, par d'autre visages, beaucoup plus abstraits et caricaturaux, d'autres visions, d'autres orientations, à diverses hauteurs.

Une ode à la relativité ou à tolérance? C'est ainsi que j'aime voir cet étrange assemblage, mais à chacun sa lecture...

Une histoire de points de vue (Tony Cragg)
Repost 0
Published by writings2 - dans Sculptures et statues
commenter cet article
28 novembre 2015 6 28 /11 /novembre /2015 11:00
Statuaire médiévale : Maître Gislebert
Statuaire médiévale : Maître Gislebert
Statuaire médiévale : Maître Gislebert

Son nom figure sur le fronton de l'église Saint Lazare d'Autun. La formulation est toutefois telle que les historiens s'interrogent pour savoir s'il s'agit de l'artiste ou du commanditaire.

Il est indéniable qu'un sculpteur de grand talent a œuvré dans ce lieu de culte au XIIème siècle, en pleine apogée de l'art roman en Bourgogne. Sans entrer dans des discussions de spécialistes, il semble plus simple d'utiliser pour le désigner le nom inscrit sur le fronton.

Le parcours de cet artiste est empli de mystères, le seul lien pour guider le visiteur étant le style des sculptures, sachant toutefois que le sculpteur a sans doute enseigné son art à des disciples, et que, dès lors, une certaine similitude entre différentes œuvres est possible alors même que l'auteur est différent.

Gislebert ou Gislebertus aurait été formé à Vézelay, avant de rejoindre le chantier de l'église Saint Lazare à Autun. Peut-être est-il également passé à Cluny.

Certaines des statues d'Autun lui sont formellement attribuées. tel est le cas du tympan de l'église, mais également des rois mages, d'Eve, de la fuite d'Egypte ou du suicide de Judas, ces dernières ornant des chapiteaux.

Selon les scènes décrites, le style change. Le jugement dernier du tympan ou le suicide de Judas sont sombres et dépouillées, supposées inspirer la peur face au mal, avec des démons comme témoins. Pour les autres scènes, les personnages semblent comme protégés par un cocon, la femme veillant sur l'enfant, l'ange sur les rois mages. Dans les gestes protecteurs, dans le regard de la mère, il y a une grande douceur, pour symboliser sans doute une part du meilleur en l'homme.

Ce sont, au-delà de la symbolique, très importante à une époque où la bible se raconte en images, ce sont de très belles sculptures, admirables par leur finesse.

Statuaire médiévale : Maître Gislebert
Statuaire médiévale : Maître Gislebert
Repost 0
18 octobre 2015 7 18 /10 /octobre /2015 15:03
De subtiles sculptures de bois (Alain Mailland)
De subtiles sculptures de bois (Alain Mailland)De subtiles sculptures de bois (Alain Mailland)

Matériau noble et naturel, le bois se prête à merveille à cet hommage que les œuvres d'Alain Mailland rendent à la nature et à ces créations terrestres ou marines.

Les essences utilisées sont souvent locales. Le résultat est toujours surprenant qu'il s'agisse de rendre hommage aux arbres, à des fleurs délicates, à des créatures des abysses, ou peut-être d'adresser un clin d'œil à tout un monde, entre histoire et imaginaire, à l'exemple des drakkars (objet de la seconde photographie).

Un monde poétique voit le jour, tout en finesse.

Je vous laisse apprécier.

Et pour les plus doués ou les amoureux du bois, Alain Mailland propose des formations dans son atelier du Gard. Sans atteindre sa dextérité, ce doit être une façon très intéressante de découvrir le bois, les caractéristiques des essences et ce que chacune permet en créativité.

De subtiles sculptures de bois (Alain Mailland)De subtiles sculptures de bois (Alain Mailland)
De subtiles sculptures de bois (Alain Mailland)De subtiles sculptures de bois (Alain Mailland)De subtiles sculptures de bois (Alain Mailland)
De subtiles sculptures de bois (Alain Mailland)De subtiles sculptures de bois (Alain Mailland)
Repost 0
18 décembre 2014 4 18 /12 /décembre /2014 21:47

Si Camille n'a pas pu avoir d'enfants, elle n'en était pas moins sensible à leur grâce.

En témoignent ces trois sculptures, ébauches d'une vie en devenir, caractérisées par les traits de l'enfance, des visages encore ronds, une spontanéité et une curiosité qui se manifeste dans les regards.

Celui de la petite chatelaine a d'ailleurs été qualifié d'extatique par certains critiques qui y voyaient un portrait de Jeanne d'Arc. Cette hypothèse a depuis été mise en cause, mais la présence de la fillette surprend. Il en existe trois exemplaires, qui se distinguent notamment par la coiffure, mais la magie opère indifféremment.

Ces enfants semblent prêts à s'animer, un peu rêveurs ou espiègles, peut-être les deux tour à tour. Et l'artiste, qui leur donne cette force incroyable, s'efface devant tant de vie. Elle leur a donné la sienne et plus encore, avec un talent et une passion qui se jouent du temps.

Les enfants de Camille Claudel
Les enfants de Camille Claudel
Les enfants de Camille Claudel
Les enfants de Camille Claudel
Les enfants de Camille Claudel
Les enfants de Camille Claudel
Les enfants de Camille Claudel
Repost 0
Published by writings2 - dans Sculptures et statues
commenter cet article
18 septembre 2014 4 18 /09 /septembre /2014 08:29

Pour ce sculpteur français du XXème siècle, la sculpture était "un poème en volumes dans l'espace, dans la lumière et dans le mouvement".

A partir de cette philosophie, Henri Delcambre a modelé des visages surprenants, fragmentés selon une inspiration cubiste, où la lumière joue aussi une importance capitale en soulignant chaque relief ou aspérité. Elle contribue aussi à animer ces masques d'une vie intérieure.

Les corps constituent pour l'artiste une source d'inspiration inépuisable. Femmes, hommes, couples, animaux lovés sur eux mêmes à l'exemple du chat enroulé dans sa fourrure, Les statues sont toutes voluptueuses, sensuelles.

La patine sublime les courbes, renforce l'impression de mouvement, ce dernier n'étant jamais brusque mais arrondi, parfois dans la forme même de la sculpture. Il est dans le mouvement de la femme qui se coiffe, dans la caresse des amants, dans la danse du couple, le mouvement des vagues qui semble aussi s'inscrire dans la volupté.

Petit aperçu en images de cette oeuvre remarquable. N'hésitez pas à cliquer sur les photographies pour mieux les voir et ainsi apprécier les oeuvres présentées.

La sculpture d'Henri Delcambre, "poème en volumes"
La sculpture d'Henri Delcambre, "poème en volumes"La sculpture d'Henri Delcambre, "poème en volumes"
La sculpture d'Henri Delcambre, "poème en volumes"La sculpture d'Henri Delcambre, "poème en volumes"La sculpture d'Henri Delcambre, "poème en volumes"
La sculpture d'Henri Delcambre, "poème en volumes"La sculpture d'Henri Delcambre, "poème en volumes"La sculpture d'Henri Delcambre, "poème en volumes"
Repost 0
Published by writings2 - dans Sculptures et statues
commenter cet article
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 19:28

L'oeuvre d'Alberto Giacometti est importante et a évolué au fil des années. On en retient surtout des silhouettes filiformes, aux contours torturés qui donnent vie à la matière, et, notamment pour les dernières années du travai de l'artiste, où le corps devient une masse d'où émerge le visage, le regard de ses scupltures.

Les yeux sont le miroir de l'âme. Ce sont eux qui concentrent la présence de l'individu par le regard. Le regard du modèle devient aussi important que celui de l'artiste et il n'est bientôt plus possible de savoir celui qui apporte le plus de transformations. La série Annette en constitue un exemple. Le modèle est la même personne mais le résultat est une longue variation qui peut sembler sans fin.

La force de ce regard transparaît également dans les bustes d'hommes et dans les oeuvres peintes ou dessinées de Giacometti, à l'exemple de James Lord, où le visage est paradoxalement l'élément le plus sombre du tableau, qui est ainsi le mieux mis en valeur et celui qui lui donne vie.

Une oeuvre fascinante...

Les regards de Giacometti
Les regards de Giacometti
Les regards de Giacometti
Les regards de Giacometti
Les regards de Giacometti
Les regards de Giacometti
Les regards de Giacometti
Repost 0
Published by writings2 - dans Sculptures et statues
commenter cet article
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 20:57

La poèsie naît parfois d'une rencontre inattendue, à l'exemple de cette chevelure de lierre qui encadre un visage endormi, soulignant la pureté de ses lignes.

Cette rencontre n'est pas fortuite. Elle résulte du travail de François-Xavier Lalanne, sculpture français, décédé en 2008, qui a réalisé de nombreuses oeuvres, seul ou avec son épouse Claude, dont un bestiaire varié, le surprenant choupatte ou le tout aussi étrange homme à tête de chou.

Quelques lignes ne sauraient résumer toute la créativité de cet artiste.

Laissons nous simplement guider par la sérénité qui se dégage de ce visage endormi, qu'on respire également et dont on a envie d'effleurer la douce chevelure...

Chevelure végétale d'une pierre endormie
Repost 0
Published by writings2 - dans Sculptures et statues
commenter cet article
1 juin 2014 7 01 /06 /juin /2014 20:19

Dans la cacophonie contemporaine, l'écoute est un art, une qualité précieuse. Elle suspend le temps, prête attention à autrui, réduit les distances.

Elle est empathie, incite à la confiance et à la confidence.

Pour la symboliser, Henri de Miller (1953-1999) a conçu une tête énorme en grès, reposant près d'une main. L'ensemble est imposant, près de 60 tonnes, tout en rondeur. La forme rassure, la main protège le murmure, cette parole chuchotée à l'oreille.

Cette sculpture, installée devant l'église Saint Eustache à Paris, à côté des Halles où la foule se presse, interpelle le passant, l'invite à ralentir, à sortir de ses préoccupations, à écouter les bruits de la place, à s'arrêter peut-être un instant face à la poèsie qui naît de la sculpture, de son symbolisme, d'une rencontre ou d'un instant de grâce...

L'écoute est un art
Repost 0
Published by writings2 - dans Sculptures et statues
commenter cet article