Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 avril 2020 4 16 /04 /avril /2020 16:43
Place Tiananmen

La place de la porte de la Paix céleste doit son nom à l'immense porte qui la borde au nord et qui commandait l'entrée de la Cité interdite. Elle est le lien entre la Chine impériale et la Chine communiste, puisque c'est du balcon de cette porte que Mao Zedong a proclamé la République populaire de Chine le 1er octobre 1949. Le mausolée de ce dernier se dresse au centre de la place, non loin du monument aux héros du peuple.

Cette place est un symbole, un lieu témoin de nombreux  événements . L'un d'eux a eu lieu entre le 16 avril et le 4 juin 1989.

La Chine s'ouvre alors depuis quelques années à l'économie de marché. Elle souhaite également se réconcilier, après des années de brouille, avec la Russie. Une visite de M. Gorbatchev est prévue en mai, qui justifiera l'arrivée de 600 journalistes du monde entier et la couverture médiatique sans précédant d'un "printemps" très vite réprimé.

Place Tiananmen

Les années 1980 voient, au sein du Parti communiste chinois, s'affronter régulièrement conservateurs et réformateurs. Hu Yaobang est un de ces derniers. Ancien secrétaire général, il est notamment connu pour avoir réhabilité de nombreuses victimes de la Révolution culturelle, et pour avoir été le premier à présenter des excuses au Tibet pour les actions que la Chine y a menées.

Il est limogé en janvier 1987, suite à une manifestation étudiante. Ces dernières sont relativement nombreuses. Elles dénoncent notamment la corruption qui gangrène le pays dans ce contexte d'ouverture économique et demandent un peu de libertés.

Hu Yaobang décède le 15 avril 1989. Dès le lendemain, étudiants et intellectuels réclament des funérailles nationales et présentent sept revendications, dont la réhabilitation de Hu Yaobang et des victimes du régime. Il est également demandé à ce dernier de reconnaître ses erreurs. Parmi les revendication figurent aussi la liberté de la presse et celle de manifester.

Des funérailles nationales sont organisées mais la délégation étudiante qui souhaitait lui rendre hommage est refoulée.

 

Place Tiananmen

Le 27 avril, un million d'étudiants se retrouvent sur la place Tiananmen. Le 13 mai, la place est occupée et une grève de la faim débute. Ailleurs en Chine, de nombreuses manifestations se développent.

Dans le gouvernement, le camp des réformateurs, mené par Zhao Ziyang s'oppose à celui des conservateurs, conduit par Li Peng.  Le premier est arrêté le 18 mai et dès le 20 mai une loi martiale interdit tout rassemblement.

Dans un premier temps, alors que les intellectuels demandent aux étudiants d'évacuer la place, la population bloque l'avancée de l'armée et tente de fraterniser.

Mais dans la nuit du 3 juin commence une terrible répression. L'armée ouvre le feu, faisant des centaines ou plus vraisemblablement des milliers de morts dans Pékin. Des milliers de personnes sont aussi arrêtées et condamnées...

Partager cet article
Repost0

commentaires