Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 octobre 2021 6 02 /10 /octobre /2021 20:48

Jusqu'au 3 octobre, l'Arc de Triomphe est métamorphosé, couvert de plus de 25000 m2 de toile.

C'est l'aboutissement d'un projet de Christo, cet artiste, décédé le 31 mai 2020, qui avait emballé le pont neuf en 1985 et le Parlement allemand dix ans plus tard.

Un rêve partagé et prolongé par sa compagne Jeanne Claude, pour une réalisation éphémère qui attire des milliers de personnes.

Un emballage éphémère (Christo et l'Arc de triomphe)
Un emballage éphémère (Christo et l'Arc de triomphe)
Un emballage éphémère (Christo et l'Arc de triomphe)
Partager cet article
Repost0
23 juillet 2021 5 23 /07 /juillet /2021 07:12
L'étrange escalier de Léon Spillaert

Serait-ce une tour, un escalier qui ne mène nulle part mais comporte des marches à la hauteur démesurée?

Est-ce la nuit, le jour, un entre deux où la lumière projette en partie l'ombre de la femme qui monte? Et qui est cette dernière, seule, les longs cheveux au vent, toute de noir vêtue? Où va-t-elle? 

Est-elle une des femmes de pêcheurs que Léon Spillaert représentait souvent, dans l'attente des maris partis en mer? Est-elle une forme de cette attente, qui s'étend démesurément, une de ces âmes inquiètes venues scruter sur un point haut l'horizon, en quête de l'apparition d'une voile?

Est-elle simplement le temps qui se distant aux dernières heures de la nuit, à ces heures où noctambule , Léon Spillaert aimait se promener, pour en rendre l'étrangeté dans ses toiles et ses dessins?

Beaucoup de mystères pour cette œuvre dont le nom "Vertige" est parfaitement choisi, tant pour ce qu'elle représente, les questions et les sensations qu'elle provoque.

Partager cet article
Repost0
28 juin 2021 1 28 /06 /juin /2021 20:34
Les couleurs vibrantes de Sonia Delaunay

La couleur est au cœur de l'œuvre de Sonia Delaunay et de son mari Robert, la lumière, la couleur et surtout la façon dont les couleurs agissent l'une avec l'autre ou plutôt l'une sur l'autre, le mouvement simultané de ces couleurs, l'effet de l'éclairage électrique sur ces associations aussi.

Née en Ukraine, élevée en Russie, étudiante à Berlin puis à Paris où elle s'installe en 1907, Sonia est une Européenne avant l'heure. Toute sa vie, elle s'est effacée pour célébrer le génie de Robert, mais c'est une créatrice à part entière, qui dépasse le cadre de la seule peinture.

Car Sonia créé pour tous les objets du quotidien, au début pour son fils (couverture en patchwork, coffre à jouet), puis, la rente russe que lui avait légué son oncle ayant disparue en raison de la révolution russe, par nécessité et par défi, elle se lance dans la mode et la décoration intérieure, en Espagne dont les couleurs la ravissent, puis à Paris.

Les couleurs vibrantes de Sonia Delaunay
Les couleurs vibrantes de Sonia DelaunayLes couleurs vibrantes de Sonia Delaunay
Les couleurs vibrantes de Sonia DelaunayLes couleurs vibrantes de Sonia Delaunay

Sonia, c'est une énergie extraordinaire, un besoin impétueux de créer, d'utiliser de nouveaux matériaux. C'est aussi une ode à la modernité, et plus largement au mouvement dont la danse qui la fascine et qui inspire quelques tableaux et séries, dont le bal Bullier et les flamencos.

Les couleurs vibrantes de Sonia Delaunay
Les couleurs vibrantes de Sonia Delaunay

Si les Delaunay défendent l'abstraction (Sonia se battra pour faire reconnaître Robert comme le père de ce mouvement, et non son ami Kandinsky), elle plonge parfois avec délice dans le figuratif ou du moins une sorte de semi-abstraction.

Elle aime s'entourer d'artistes, de poètes notamment, dont Blaise Cendrars avec qui elle réalise le projet coloré de la prose du transsibérien.

Que la couleur soit! Et Sonia Delaunay fut! 

Les couleurs vibrantes de Sonia Delaunay
Les couleurs vibrantes de Sonia Delaunay
Les couleurs vibrantes de Sonia Delaunay
Partager cet article
Repost0
3 juin 2021 4 03 /06 /juin /2021 12:02

Comment esquisser le visage d'enfants avec des feuilles d'eucalyptus? Telle est la question à laquelle répond Markus Raetz, peintre, sculpteur, poète. 

Au regard de son œuvre, cette réalisation semble simple. Contrairement à la plupart de ses sculptures ou installations, elle ne change pas de sens selon l'angle de vue du spectateur, l'anamorphose ayant été une des spécialités de l'artiste. La perception est multiple, et ainsi les réalités.

Elle reste en cohérence avec l'art conceptuel de Markus Raetz, par son caractère minimaliste. Et l'usage du végétal et plus précisément de feuille entre en résonance avec un autre de ses tableaux, constitué d'un dessin au fusain et orné d'une feuille de magnolia en guise de bouche, cette feuille donnant à l'ensemble une vie particulière, une touche coloré et sans doute de multiples possibilités d'interprétation.

Simplissime : un usage inhabituel des feuilles d'eucalyptus
Simplissime : un usage inhabituel des feuilles d'eucalyptus
Partager cet article
Repost0
26 avril 2021 1 26 /04 /avril /2021 12:10
Les entrelacs végétaux de Marinette Cueco

Marinette Cueco s'est prise de passion il y a plus de 40 ans pour le végétal. Depuis, elle coud, crochète, tisse différents végétaux tels que le jonc.

Si son matériau de prédilection a la particularité d'être particulièrement fragile, chaque herbe a ses caractéristiques : souplesse, aspect, nuance de couleur, dont l'artiste se joue pour composer des tableaux surprenants.  

Partager cet article
Repost0
19 mars 2021 5 19 /03 /mars /2021 12:53
Albert Brenet

Albert Brenet

Les peintres de la Marine constitue un corps artistique ancien, fortement encouragé par Richelieu (peut-être en est-il l'instigateur) parce qu'il fallait alors représenter les escadres et les arsenaux lointains à Paris et Versailles.

Puis avec les début du XIXème siècle se sont développées les expéditions scientifiques, avec le même besoin d'illustrations. Toutes ne sont pas militaires, mais voyager pour faire connaître devient une pratique  plus habituelle, sans être tout à fait anodine.

Le XXème siècle aurait pu avoir raison de cette tradition, mais une vingtaine d'artistes  (peintres, sculpteurs, photographes), des passionnés de la mer bien sûr même si ce sujet ne recouvre pas nécessairement l'ensemble de leur œuvre, continuent à intégrer ce corps prestigieux, avec le privilège exceptionnel d'être admis à bord des bâtiments de guerre.

Parmi ces artistes, Albert Brenet est à la fois peintre, sculpteur, illustrateur et affichiste et affichiste. Je vous invite à feuilleter un carnet de voyage, composé de ses peintures et illustrations, moins de ses trajets en mer que de ses escales au Maghreb, au Proche-Orient, en Asie et aux Etats-Unis.

Carnet de voyage d'un peintre de la MarineCarnet de voyage d'un peintre de la MarineCarnet de voyage d'un peintre de la Marine
Carnet de voyage d'un peintre de la MarineCarnet de voyage d'un peintre de la Marine

Ce sont, autant que des paysages ou des monuments, des scènes de vie dans lesquelles le spectateur entre, même si les visages sont brouillés, mais pas certains détails, selon le mouvement notamment.

Carnet de voyage d'un peintre de la MarineCarnet de voyage d'un peintre de la Marine
Carnet de voyage d'un peintre de la MarineCarnet de voyage d'un peintre de la Marine
Carnet de voyage d'un peintre de la MarineCarnet de voyage d'un peintre de la Marine
Carnet de voyage d'un peintre de la MarineCarnet de voyage d'un peintre de la MarineCarnet de voyage d'un peintre de la Marine

C'est coloré, vivant, et sans doute une belle illustration de la richesse de la vie de ce peintre, mort en 2005 à plus de 100 ans.

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2021 2 12 /01 /janvier /2021 13:17
Matisse - La blouse roumaine.

Matisse - La blouse roumaine.

"Matisse comme un roman" , en référence au livre éponyme de Louis Aragon, devait être l'évènement de la fin d'année au centre Pompidou, à l'occasion du 150ème anniversaire de la naissance du peintre.

Un évènement, comme tant d'autres, contrarié par le COVID et la fermeture des musées, et dont il est difficile de savoir aujourd'hui s'il sera prolongé.

230 œuvres ont été réunies, organisées en 9 séquences pour découvrir le parcours artistique de cet homme à la fois peintre et sculpteur. Comme il est impossible de résumer une telle exposition en quelques lignes, j'occulterai cette dernière facette pour ne retenir que le peintre du bonheur et des couleurs.

Le roman coloré de l'œuvre de Matisse
Le roman coloré de l'œuvre de Matisse
Le roman coloré de l'œuvre de Matisse

Le pointillisme des débuts, sous l'influence de Signac, cède rapidement la place à des couleurs, parfois surprenantes, mais qui s'amalgament,se complètent, se renforcent parfois, et donnent une impression très particulière de lumière. Le fauvisme est ainsi né, à partir de toiles peintes, en compagnie de Derain, dans le sud de la France.

Mais Matisse ne saurait se contenter d'une étiquette. Il travaille beaucoup, voyage, et rapporte de ses périples des tableaux, des couleurs et des motifs.

Car la décoration joue un rôle important dans les peintures de Matisse, parfois plus que le sujet lui-même, à l'exemple du tableau Intérieur-les aubergines. Et ce qui est vrai pour les natures mortes est à peine différent quand un personnage entre dans le décor., ou devrait constituer l'objet de toutes les attentions.

Le roman coloré de l'œuvre de Matisse
Le roman coloré de l'œuvre de MatisseLe roman coloré de l'œuvre de Matisse

Matisse se joue des styles et des modes (illustré ici par une brève incursion dans le cubisme), des techniques (il adopte tant la peinture que les collages), des matériaux (de la peinture aux vitraux de Vence, en passant par la mosaïque et la sculpture.)

Le roman coloré de l'œuvre de MatisseLe roman coloré de l'œuvre de Matisse
Le roman coloré de l'œuvre de Matisse
Le roman coloré de l'œuvre de MatisseLe roman coloré de l'œuvre de Matisse

Une œuvre multiple, que le centre Pompidou avait prévu de présenter entre octobre 2020 et février 2021.

Le musée, en raison de sa fermeture dans le cadre de la crise sanitaire liée au COVID, a réalisé de nombreuses vidéos sur cette exposition. Donc, à défaut de pouvoir s'y rendre, n'hésitez pas à les consulter, depuis une courte synthèse de l'exposition, de quelques minutes, aux visites commentées beaucoup plus longue.. A vous de voir ce qui vous convient le mieux .

Je vous propose le lien pour une présentation en un peu moins de 13 minutes :https://www.centrepompidou.fr/fr/videos/video/matisse-visite-dexposition-le-21-novembre-a-18h

Partager cet article
Repost0
8 mars 2020 7 08 /03 /mars /2020 12:16
Loïe Fuller : artiste et égérie

Comme elle aimait à la souligner, si elle est née aux Etats-Unis, c'est en France qu'elle a pu révéler son talent. Loïe Fuller est une parfaite inconnue quand elle arrive à Paris en 1892. Mais très tôt, elle s'impose comme une danseuse de la Belle Epoque, notamment dans les cabarets de Montmartre.

Loin du french cancan, elle créé et incarne un style  nouveau, qui sera vite imité.

Elle se distingue notamment en utilisant des voiles dans ses danses, qu'elle allonge grâce à des baguettes de bambou et dont elle souligne le mouvement par des jeux de lumière. C'est assez inhabituel à l'époque.

Loïe bouleverse les codes, libère un certain art de la danse, créé des effets de scène. Elle règne sur une équipe de régisseurs avant de créer une école de danse, loin des carcans... Elle s'intéresse à toutes les technologies de son époque, y compris le radium dont elle utilisera les qualités fluorescentes. Tout est mis au service du spectacle, et le résultat est fascinant.

L'exposition consacrée en fin d'année 2019 à Toulouse Lautrec évoquait cette personnalité, notamment la danse serpentine.

Ce n'est pas l'oeuvre retenue ici, extraite d'un film de 2017, où Soko, sous la direction de Jodie Sperling, danse à la façon de Loïe Fuller.

https://youtu.be/eAEurE4Mgo4

 

Loïe Fuller n'est pas une femme ordinaire et si elle exerce son art dans les cabarets, ce qui nuira sans doute à une certaine forme de reconnaissance, elle amène beaucoup à la danse et plus globalement à la performance scénique. Elle bouleverse l'usage de la lumière, la perception de mouvement...

Ses réalisations sont totalement novatrices et suscitent une véritable fascination.

C'est sans doute ce qui explique que de nombreux artistes ont essayé de traduire un peu de cette "magie".

Les affichistes sont les premiers, qu'il s'agisse de Dal ou Chéret, notamment, qui modifie la façon de présenter l'artiste, font également exploser les couleurs, soulignent la forme gracieuse de la femme qui joue avec ses voiles.

Loïe Fuller : artiste et égérie
Loïe Fuller : artiste et égérie
Loïe Fuller : artiste et égérie
Loïe Fuller : artiste et égérie
Loïe Fuller : artiste et égérie

Les dessinateurs et les peintres s'essayent à l'exercice, non sans humour parfois, à l'exemple de Will Bradley, alors que Toulouse-Lautrec ne sait plus quelles couleurs adopter et décline de multiples tonalités la merveilleuse danseuse.

Loïe Fuller : artiste et égérie
Loïe Fuller : artiste et égérieLoïe Fuller : artiste et égérieLoïe Fuller : artiste et égérie

Pour Bernard Eilers, elle est une lumière vive au milieu de la pénombre de la salle de spectacle alors que Koloman Mosser retient le mouvement du voile, qui semble métamorphoser l'artiste en un animal volant. Et pour Pierre Roche, Loïe devient incandescente.

Loïe Fuller : artiste et égérieLoïe Fuller : artiste et égérieLoïe Fuller : artiste et égérie

Ce dernier artiste est également sculpteur, une catégorie d'artistes plus sensibles à la façon de rendre le mouvement.

Pierre Roche s'y essaie bien sûr, mais également Louis Chalon, Micael Levy, Reisner Stellmacher, tout comme FR Larche ou François Ruppert Carabin.

Loïe Fuller : artiste et égérie
Loïe Fuller : artiste et égérie
Loïe Fuller : artiste et égérie
Loïe Fuller : artiste et égérie
Loïe Fuller : artiste et égérie
Loïe Fuller : artiste et égérie
Loïe Fuller : artiste et égérie
Partager cet article
Repost0
26 février 2020 3 26 /02 /février /2020 17:24
Sculpture périssable

Cette surprenante oeuvre de Théo Mercier est, en effet, constituée à partir de spaghetti!

Nommée le solitaire, elle mesure près de 2,30 m de haut, du moins était-ce sa taille à l'origine (en 2010), car j'ignore ce qu'elle est devenue.

Ce géant semble mal à l'aise sur une chaise trop petite pour lui, exposé malgré lui à tous les regards, peut-être malheureux de ne pas être constitué d'un matériau noble tel que le bronze ou le marbre.

Nouvelle version du Golem qui semble toujours aussi inadaptée à l'étroitesse des humains, condamné à n'être perçu que comme un monstre et à disparaître.

C'est un tristesse infinie qui se dégage de ce personnage, quelle que soit l'interprétation qu'on lui donne, qui se lit dans son attitude comme dans son regard.

Sculpture périssable
Partager cet article
Repost0
13 février 2020 4 13 /02 /février /2020 20:50
Un peu de mystère pour la Saint Valentin...

... avec ce tableau de René Magritte intitulé les Amants.

C'est le premier d'une série de quatre tableaux, tous réalisés en 1928. Sur les deux premiers, les personnages ont la tête dissimulée, avec des positions et surtout un fond de toile très différents. Sur les deux derniers tableaux, le voile disparaît, mais la tête de l'homme apparaît sans buste, comme flottant dans l'espace.

Il est difficile de chercher une logique unissant ces différents tableaux. Mais je souhaiterais concentrer toute l'attention sur le premier, le plus surprenant.

Qui aurait en effet l'idée de s'embrasser en s'isolant de l'autre par un voile?

Magritte déclarait que ses toiles n'étaient pas la réalité, mais une représentation d'une réalité. Le surréalisme n'est-il pas la recherche d'une union entre la réalité et l'imaginaire?

Le voile qui recouvre chacun de ces amants peut signifier la pudeur des premiers instants ou le mystère d'une rencontre peut-être interdite. Le tableau est peint en 1928, à une époque où on n'affichait ni amour ni désir en public.

L'interdit ou le danger que représente cette liaison pourrait se lire également dans le fond très sombre du tableau, en opposition avec le rouge/orange du mur et de la robe de l'amante, dans le contraste des couleurs (rouge/orange, blanc, noir), dans la lumière de la toile.

Ce ne sont toutefois que des supputations, une interprétation parmi d'autres d'une oeuvre mystérieuse, et qui s'apprécie d'ailleurs en partie en raison de ce mystère. A vous de voir si vous souhaitez lever le voile...

 

Partager cet article
Repost0