Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 juin 2013 6 15 /06 /juin /2013 20:39

Doutreleau-ski.png 

Ce skieur semble glisser à toute vitesse vers une destination inconnue, un podium peut-être...

 

Le flou rend l'impression de vitesse, ou du moins ce que perçoit notre regard, plus exactement celui de Pierre Doutreleau.

 

Ce peintre a croqué avec autant de bonheur le mouvement des voitures lancées à toute allure, la course d'un enfant...

 

Je vous invite à découvrir ses toiles sur son site : www.doutreleau.com

Les toiles sérénité valent également le coup d'oeil et sans doute plus, avec une maîtrise extraordinaire de la lumière, jouant entre l'énergie débordante et le calme absolu...

 

Partager cet article
Repost0
6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 18:54
 
L'explosion serait à l'origine du monde (Big bang).
     
 
Cette concentration d'énergie et de création a inspiré bien des artistes, dont Alexandre Farto, plus connu sous le nom de Vihls.
     
 
Cette personne, connue dans le monde du street art, est installée à Londres mais opère dans de nombreuses autres villes.
Il a travaillé sur différents supports, mais seuls seront évoqués ici ses murs.Alexandre-Farto3.png    
Les murs représentent des visages ou ne comportent que quelques mots.
     
Alexandre-Farto2.png 
Le plus remarquable est la façon dont ces oeuvres sont conçues et réalisées.
     
Vihls cherche les lieux qui lui conviennent puis y installe un grand panneau blanc. Le dessin apparaitra avec l'explosion de ce qu'il aura préalablement installé dans le mur, des explosifs savmment contrôlés. 
     
Un art explosif, à découvrir en images.
     

 

 

Partager cet article
Repost0
28 avril 2013 7 28 /04 /avril /2013 16:36
Nouvelle sortie de l'hexagone pour partir à Anvers.
Ici, les petits bâteaux sont prêts à se jeter à l'eau, dans un superbe plongeon, surtout lorsqu'ils sont conçus par Erwin Würm.
Erwin-Wurm---Misconceivable0001.jpg Le nom de cette oeuvre : Misconceivable...
Partager cet article
Repost0
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 12:44

Dali---marche-aux-esclaves.jpg

 

 

 

La peinture de Dali est un jeu permanent avec son public.

 

Jeu d'illusions d'abord car les images se limitent rarement à ce que le regard voit dans un premier coup d'oeil.

 

Le marché aux esclaves constitue un exemple de cette image cachée, avec l'apparition du buste de Voltaire (vers le centre), ce qui modifie aussi totalement le sens de l'oeuvre. Ce clin d'oeil à un philosophe des Lumières n'est-il pas déjà une condamnation de l'esclavagisme et donc une remise en cause du sujet du tableau? 

 

 

 

  Ces personnages qui se devinent dans d'autres ou dans un décor sont nombreux dans l'oeuvre de Dali.

 

 

  A l'image de ce vieux couple de musiciens Dali -vieux couple de musiciens

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 L'apparition peut aussi avoir un sens prémonitoire, à l'exemple de ce soldat perdu dans le spectacle de deux filles qui lui annonce peut-être une joie éphémère mais surtout un destin funeste...

  

Dali - l'avertissement au soldat

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

       

Ce jeu d'illusions interpelle la psychanalyse , ne serait-ce que dans les titres choisis , à l'exemple du grand paranoïaque (avec le visage de Lacan) ou tout simplement du visage paranoïaque qui se dessine derrière des personnages assis et une hutte.

 

Dali - le grand paranoïaque

 

Dali - visage paranoïaque

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Ce jeu d'illusions se prête aussi au monde animal, notamment lorsque les cygnes se reflètent dans l'eau sous la forme d'éléphants, passant d'une image gracieuse à une vison ... plus lourde...  

 

 

Dali - cygnes reflétant des éléphants

 

 

Dali brouille les pistes, se joue de nos repères, parfois seulement avec un détail qui remet en cause tout ce que nous avions cru comprendre du tableau. Il se joue des mythes de l'humanité, à l'exemple de Narcisse et de ses métamorphoses.

 

Il Dali - métamorphoses de narcissenous entraîne à la poursuite de chefs d'oeuvres de la peinture, réinterprétant les Ménimes de Velasquez ou l'Angélus de Millet, où les paysans se recueilleraient devant la dépouille de leur enfant mort.

 

 

 

  

 

 

 

 A l'image d'un de ses tableaux, Dali est une énigme sans fin, à savourer d'urgence avant la fin de la très belle exposition qui lui est consacré au musée Pompidou.

 

 Un grand illusionniste!

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 19:03

Lorsqu'on donne à une ville des contours internes, lorsque l'on décrit la lune en quartier, que l'on découpe un fruit pour mieux le savourer, l'espace ou l'objet est fragmenté.

La multitude des fragments du réel peut donner lieu à une représentation, entre la réalité et l'abstrait.

C'est d'ailleurs cette idée qui est à l'origine du cubisme.

Braque - port en Normandie La perspective disparaît, les formes s'épurent. Les phares, les voiles et les mâts constituent toutefois autant de repères pour comprendre qu'il s'agit de la représentation d'un port.

 

Dans cet autre tableau, Georges Braque offre une nouvelle vision de l'usine Tinto à l'Estaque. Elle semble désincarnée, mais en même temps, les bâtiments perdent leur caractère fermé. Les formes communique, l'espace se distand, la composition transforme ce lieu de production.

Braque - les usines de Rio Tinto à l'Estaque Les couleurs sombres rapprochent les bâtiments, les endroits où les hommes se rassemblent.

Braque ira bien au-delà dans sa fragmentation du monde, parallèlement avec son ami Picasso, avant de dépasser le cubisme. Car chaque tableau est une expérience, "une révélation" selon les propos du peintre.

Partager cet article
Repost0
1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 08:00

Doutreleau---Lumiere0002.jpg C'est avec les couleurs somptueuses des tableaux de Pierre Doutreleau (que les images ne rendent malheureusement pas), que je vous retrouve en ce début d'année.

 

Plaisir de quelques toiles au nom évocateur :

EnergieDoutreleau---Energie0001.jpg

 

SérénitéDoutreleau---Serenite0001.jpg

 

HarmonieDoutreleau---Harmonie0001.jpg

Volupté

Doutreleau---Volupte0001.jpg

 

Une très bonne année 2013 à toutes et tous!

 

 

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2012 7 02 /12 /décembre /2012 17:45

...Je vous laisse découvrir cette oeuvre étrange de Mâkhi Xenakis (mais toute l'oeuvre de cette architecte, peintre et sculpteur est à mon sens étrange et très personnelle)

makhi-xenakis.pngVisage humain, animal, entre les deux? Les yeux, qui semblent se démultiplier, intriguent, fascinent, dérangent...

 

Fenêtre sur une oeuvre originale, qui ouvre la voie à l'imagination et à la réflexion...

Partager cet article
Repost0
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 17:47

... et le moutonnement de la surface de l'eau au passage de la brise" 

 

 

Vent - Zao Wou-ki - 1954 -762

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                           ou le vent selon Zao Wou-Ki

Partager cet article
Repost0
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 20:50

Kandinsky - Sur blanc II

    Des droites, des angles, des couleurs qui s'opposent, ce sont l'essentiel des moyens utilisés par Kandinsky pour exprimer la musique, le quotidien, des idées, en un mot la vie.

 

   Les toiles de ce peintre russe, père de l'art abstrait, peuvent sembler bien hermétiques. Il suffit toutefois de quelques clefs, et peut-être d'un éclairage sur l'évolution artistique de Vassili Kandinsky pour mieux les comprendre ou du moins mieux les apprécier.

 

  Ses premiers tableaux représentent souvent des paysages, dans un style néo-impressionniste. L'abstraction ne commence que dans les années 1910. Son oeuvre devient alors particulièrement intéressante.

Kandinsky - Improvisation 31 (bataille navale)617 Cette improvisation 31 est, comme de nombreuses toiles, une explosion de couleurs. On y retrouve les oppositions qui marquent toute l'oeuvre du peintre : les bleu face au jaune, le rouge face au vert, le blanc face au noir. Les couleurs s'affrontent et livrent cette bataille navale (autre titre de l'oeuvre) où les traits ne font que souligner l'existence d'une voile...

 

Kandinsky - Lyrique - 1911614 Les lignes donnent le mouvement, l'impulsion. Elles guident l'oeil tout en étant une force.  Et cette oeuvre s'intitulant Lyrique, ce n'est peut-être pas un cavalier qui passe au galop, mais une symphonie qui emporte son auditeur.

 

 

Les chevaux de cette nouvelle oeuvre ne sont plus que suggérés. Il reste des lignes, un mouvement, des couleurs.  Kandinsky - Improvisation 20 (2 chevaux)616

 

Une oeuvre se ressent. Et son caractère abstrait ne fait pas obstacle à ce qu'elle peut susciter.

 

 

Kandinsky a beaucoup écrit sur son art, sur la représentation, les images nées de l'inconscient, et la composition, ensemble plus complexe regroupant plusieurs impressions.

 

 

La création est une lutte contre la toile, dont les angles et les oppositions de couleurs traduisent l'intensité. C'est peut-être aussi une lutte contre soi, un effort pour parvenir à la pureté de l'expression. A chacun ensuite de l'interpréter et de la ressentir.

Kandinsky - Sur pointes 1928610

Partager cet article
Repost0
5 mai 2012 6 05 /05 /mai /2012 17:09

JC Spindler - eaux dormantes

 Coup de projecteur sur une activité artisanale souvent associée à l'ébénisterie, la décoration intérieure ou la restauration de meubles anciens.

La marqueterie consiste à décorer un panneau de bois (tableau, meuble, coffret à cigares ou tout autre objet) en insérant dans un espace prévu à cet effet de fines lamelles d'autres bois (dont la palette de coloris est importante) ou de matières nobles telles que nacre ou ivoire.

 

Cette activité a acquis ses lettres de noblesse au XVIIème siècle avec Jean Charles Boulle, ébéniste du roi. Les pièces réalisées sont exceptionnelles et certaines (le bureau notamment) peuvent être admirées au chateau de Versailles.Boulle 

 

Cet ébéniste a laissé son nom à une école qui forme encore de nombreux marqueteurs. Quelques artisans partagent également leur savoir-faire un peu partout en France avec des stages proposés à tous les passionnés du travail du bois.

 

La marqueterie exige une très grande rigueur et la maîtrise du dessin. C'est, en effet, de la qualité du dessin et de celle de la découpe que dépendra le résultat. Les bois sont choisis selon leur couleur et les lamelles minutieusement découpées et assemblées avant d'être collées. Après un passage sous presse, la réalisation est vernie et poncée.

 

La rigueur n'empêche pas l'humour, à l'exemple de cette chaise pensée de Charles Schindler.MAMCS spindler chaise pens%C3%A9e2

 

 

 

 

Pour le plaisir des yeux, une dernière réalisation, signée Emile Gallé, qui date du début du XXème siècle. Il s'agit d'une jardinière. Ou quand l'artisanat devient art...

Gallé - jardinière370

 

 

Partager cet article
Repost0