Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 avril 2019 5 05 /04 /avril /2019 14:42
photographie Marcello Bertinetti

photographie Marcello Bertinetti

La place Navone est un des lieux de rendez-vous incontournables et un des emblèmes baroques de Rome. Elle constitue aussi un bel exemple de persistance urbaine.

Elle entoure en effet un stade construit au Ier siècle de notre ère. Ce style de bâtiment, d'origine grecque, a peu prospéré chez les Romains qui lui préféraient le cirque (où avaient lieu les courses de chevaux) et l'amphithéâtre (où se déroulaient les combats de gladiateurs).  Le stade accueillait les courses à pied, les lancers de disque et de javelot, mais aussi certains combats : la lutte (à mains nues et respectant un certain nombre de règles), le pancrace (toujours à mains nues, tous les coups étant permis) et le pugilat, plus sanglant, où les combattants étaient équipés de gants composés de lanières de cuir incrustées de morceaux de métal.

Un urbanisme modelé par la présence d'un stade romain

Ce qui reste du stade de Domitien, qui pouvait accueillir jusqu'à 30 000 personnes, repose désormais quelques mètres sous l'actuelle place et les caves des maisons qui l'entourent recèlent encore bien des vestiges de cette lointaine époque.

Le lieu a été utilisé par des orateurs ou pour le marché, les habitations étant maintenues hors du périmètre par les gradins qui ont subsisté très longtemps.

La place est réaménagée au XVIIème siècle sur la décision du pape Innocent X. Le reste de gradins est démonté, l'église sainte Agnès construite, les maisons alignées, et des bassins sont créés pour aménager la place.

Un urbanisme modelé par la présence d'un stade romain
Un urbanisme modelé par la présence d'un stade romain

Les plus grands architectes de l'époque sont sollicités, dont le Bernin pour la fontaine centrale et Borromini pour l'église.

La discorde séparant les deux architectes a été, selon les Romains, traduite dans la gestuelle des statues, l'une tombant à la renverse devant la laideur de l'édifice, l'autre tournant ostensiblement la tête pour ne pas voir la fontaine...

Un urbanisme modelé par la présence d'un stade romain
Un urbanisme modelé par la présence d'un stade romain
Partager cet article
Repost0
22 mars 2019 5 22 /03 /mars /2019 09:22
Comment fragiliser un château fort?

Le site avait été soigneusement choisi par Richard Cœur de Lion pour que le château le surplombant soit imprenable. Le nom de la forteresse (Château-Gaillard) traduit cette ambition.

Sa construction s'inscrit dans le cadre des luttes qui opposent les Anglais (les souverains britanniques étant ducs de Normandie depuis Henri II Plantagenêt, le père de Richard) et la France (le roi Philippe Auguste).

La falaise sur laquelle s'élève le château est située dans l'actuel département de l'Eure, plus précisément dans la commune des Andelys, à une centaine de kilomètres de Paris.

Le château, terminé en 1198, se distingue par de nombreuses innovations défensives (muraille festonnée, système de mâchicoulis, courtines flanquées de tours circulaires). Richard Cœur de Lion meurt l'année suivante. Quatre ans plus tard, le roi de France assiège le château. La faim doit avoir raison des défenseurs et, de fait, c'est ainsi que mourront de nombreux villageois venus se réfugier dans l'enceinte du château.

Mais c'est une erreur de conception qui aura raison de la résistance de la place-forte. Jean Sans Terre y a en effet fait installer une chapelle, dont les fenêtres sont plus basses que l'ensemble de la construction et donc plus accessibles aux assaillants. Il n'est pas difficile d'imaginer la suite...

Les assaillants, pour éviter d'avouer leur sacrilège (entrer en armes dans une église) ou peut-être ridiculiser leurs ennemis, auraient annoncé être entrés par la montée des latrines. Le "mythe" demeure et la chute d'un site dit imprenable a finalement tenu à peu de choses...

 

Partager cet article
Repost0
21 décembre 2018 5 21 /12 /décembre /2018 12:56
Pyramide de Khéops - photo Getty, Eihab Tahir, Eye Em

Pyramide de Khéops - photo Getty, Eihab Tahir, Eye Em

Quand on pense aux pyramides, la première image qui vient est souvent celle des pyramides de Gizeh, dont celle de Khéops. Mais parvenir à cette forme sur des bâtiments monumentaux n'a pas été simple.

La première pyramide connue est celle de Djoser à Saqqarah, conçue par Imhotep.

A la recherche de la pyramide parfaite

Cette pyramide est à degré pour en garantir la stabilité. Mais les pharaons ont rapidement souhaité que la pyramide ait une silhouette plus lisse, pour ressembler à celles que nous connaissons actuellement.

Le premier exemple est la pyramide de Meïdoum. Initialement conçue comme une pyramide à degré, elle a été dotée d'un parement extérieur, posé directement sur le sable, ce qui a rendu son assise instable. Le parement s'est effondré, sans qu'il soit possible de déterminer à quel moment cela s'est produit.

A la recherche de la pyramide parfaite
A la recherche de la pyramide parfaite

D'autres tentatives eurent lieu avant que les architectes ne maîtrisent la technique. La pyramide rhomboïdale, au sud de Saqqarah, en constitue un exemple. Les égyptologues ont d'abord pensé que sa forme était due à une construction hâtive en raison de la mort prématurée du pharaon. Désormais, l'hypothèse la plus vraisemblable est que l'angle de la pyramide menaçant la stabilité de l'ensemble, les architectes aient choisi de le "rogner". Le résultat est une pyramide à la silhouette tronquée.

A la recherche de la pyramide parfaite

Cette histoire est extraite du recueil Les erreurs dans l'architecture d'Antoine Vigné aux éditions courtes et longues. Pour tous les amateurs.

A la recherche de la pyramide parfaite
Partager cet article
Repost0
7 décembre 2018 5 07 /12 /décembre /2018 21:17
Les sceaux cylindres de Mésopotamie

L'usage des sceaux cylindres a été très développé en Mésopotamie entre le 4ème et le 1er millénaire avant jésus-Christ, jusqu'à ce que l'écriture cursive ne conduise à l'abandon de l'argile au profit du papyrus, plus facile à transporter.

Ces sceaux servent à marquer l'identité d'une personne, voire son rang social. Ils permettent de graver des scènes de vie, avec le nom du propriétaire du sceau, son rang et le nom du dieu sous la protection duquel il se place. Ils permettent aussi d'attester, si le sceau est intact, de la préservation de l'objet qu'il ferme.

Ces objets sont aussi des amulettes, supposés attirer la chance sur celui qui les porte.

Le statut du propriétaire ainsi que l'âge du sceau cylindre s'apprécient par la qualité de la pierre employée pour le cylindre, parfois des pierres précieuses, le matériau qui l'enchâsse (de l'or pour les plus riches), et la qualité de la scène représentée (finesse de la sculpture, variété ou répétition des motifs).

De beaux objets, dont la taille dépasse rarement 1,5 cm.

Je vous laisse en apprécier la diversité à travers quelques exemples, le cylindre étant toujours présenté avec son sceau (son empreinte dans l'argile).

Les sceaux cylindres de Mésopotamie
Les sceaux cylindres de Mésopotamie
Les sceaux cylindres de Mésopotamie
Les sceaux cylindres de Mésopotamie
Les sceaux cylindres de Mésopotamie
Les sceaux cylindres de Mésopotamie
Partager cet article
Repost0
19 octobre 2018 5 19 /10 /octobre /2018 21:51
Baccarat et l'Art Nouveau

La célèbre cristallerie, bien que située au cœur de la Lorraine, semble avoir peu de liens avec l'Art Nouveau.

Elle voit le jour le 16 octobre 1764 quand Louis XV autorise l'évêque de Metz à créer une verrerie, spécialisée dans la gobeleterie. Il faut encore quelques années et les péripéties de l'Histoire que que la verrerie devienne cristallerie. Le premier four à cristal est allumé le 7 janvier 1816, suivi très rapidement de deux autres.

En 1817, la société fait ses premières livraisons aux duchesses d'Angoulême et du Berry. Cela lui ouvrira les portes des plus grandes Cours d'Europe. Baccarat est en 1818 nommée fournisseur du garde meuble de la Couronne de France. De la Russie des Tsars au Moyen Orient, en passant par l'Angleterre, c'est une tradition qui s'installe et perdure avec notamment de luxueux services de table ou des lustres remarquables.

Pour montrer la qualité de ses œuvres, Baccarat en présente régulièrement à l'Exposition universelle. Et ses maîtres artisans ne sont pas insensibles à l'air du temps. Ainsi, après le japonisme dans les années 1880-1890, quelques vases d'inspiration Art nouveau sont créés.

L'Art Nouveau n'aura jamais pour Baccarat l'importance qu'il a eu pour Daum par exemple, mais les réalisations produites méritent la découverte.

 

 

 

Baccarat et l'Art Nouveau
Baccarat et l'Art Nouveau
Partager cet article
Repost0
7 octobre 2018 7 07 /10 /octobre /2018 20:58
Une porte habillée de porcelaine à Pierre Buffière

Entre Paris et Toulouse, en haute Vienne se dresse un pittoresque village du nom de Pierre-Buffière (la pierre au vent).

L'église du village est modeste. Baptisée Sainte Croix, elle a été construite au XI ème siècle et était jadis rattachée à un monastère.

Une porte habillée de porcelaine à Pierre Buffière

Le monastère a disparu, l'église a été rattachée à la paroisse et dotée en 1838  d'une porte ornée de  plaques de porcelaine émaillée.

Ces 18 plaques ont pour fond un bleu profond dit bleu de four et représentent principalement les apôtres. En voici trois.

Je vous laisse découvrir les autres si vous passez dans la région...

Une porte habillée de porcelaine à Pierre Buffière
Une porte habillée de porcelaine à Pierre Buffière
Une porte habillée de porcelaine à Pierre Buffière
Partager cet article
Repost0
19 août 2018 7 19 /08 /août /2018 21:39
Bam, citadelle de sable

Fondée par les Parthes à l'époque d'Alexandre le grand, Bam s'élève dans le désert du Lut dans l'actuel Iran.

Selon la légende, la sœur du prince Haftvad aurait refusé de tuer un ver découvert dans une pomme. Ce ver aurait produit de la soie, apportant richesse et prospérité à la ville, autour de laquelle une citadelle a été édifiée.

Cette citadelle, qui était la plus grande construction en pisé du monde, a été détruite en 2003 par un tremblement de terre. Elle est en cours de reconstruction.

Bam, citadelle de sable

Plutôt que cette image de désolation, je vous propose quelques photographies et croquis, l'ensemble signé par Bruno Le Normand, pour découvrir ce qu'était cette architecture avant décembre 2003, et ce qu'elle redeviendra peut-être.

Bam, citadelle de sable

Un schéma partiel de la citadelle, avec une première enceinte. Deux cours sont visibles. la première (en bas à gauche) était celle des écuries, la seconde, un peu plus haut dans une deuxième enceinte, la place d'armes, à côté de laquelle était logé le commandant.

Une pente abrupte menait à une troisième enceinte, qui abritait le gouverneur et sa cour. On y trouvait également des puits et d'anciens bains.

Les photographies ont été prises au fur et à mesure de la découverte ascensionnelle de la citadelle, avec quelques vues d'ensemble pour finir avec la maison du gouverneur.

Bam, citadelle de sable
Bam, citadelle de sable
Bam, citadelle de sable
Bam, citadelle de sable
Bam, citadelle de sable
Bam, citadelle de sable
Bam, citadelle de sable
Bam, citadelle de sable
Bam, citadelle de sable
Bam, citadelle de sable
Bam, citadelle de sable
Partager cet article
Repost0
7 juin 2018 4 07 /06 /juin /2018 20:57
Une armée pour l'éternité

En 1974, alors qu'ils creusent un puit, des paysans  découvrent de nombreux fragments de statues de pierre.

La scène se situe au pied du Lishan, une montagne dans la circonscription de Xi'an, ce qui justifiera le nom de la stupéfiante découverte archéologique alors réalisée, appelée armée du Xi'an ou également armée en terre cuite des Qin.

Dans plusieurs fosses, non loin du tumulus du premier empereur chinois, Qin Shihuangdi, ont été retrouvées 8 000 statues de soldats ou de chevaux.

 

Une armée pour l'éternité

Qin Shihuangdi joue un rôle important dans l'histoire de la Chine, à laquelle il a d'ailleurs donné son nom (lui ou sa province d'origine).

Au IIIème siècle avant JC, la province de Qin, auparavant vassale de la dynastie Zhou, est devenue, comme ses voisines, une sorte d'Etat où les princes sont devenus rois, se sont affranchis de leur suzerain et se mènent des guerres sans fin. (Les termes utilisés de vassalité ou de suzerain ne sont sans doute pas les plus appropriés pour évoquer la Chine, mais permettent d'en tracer une image sans doute approximative au moment où Qin prend progressivement l'ascendant). Vers - 316, il envahit la province voisine du Sichuan, détruit la maison royale des Zhou en - 256 et, une fois la conquête achevée, se proclame Empereur (en -221).

Pendant les 12 ans qui suivent, il donne une unité à son vaste empire, harmonise par exemple les poids et mesures, ordonne la construction de la muraille de Chine, ...

Si son fils lui succède, il est très vite obligé de renoncer au pouvoir et c'est un des anciens généraux de l'empereur qui va continuer à oeuvrer pour unifier ce vaste territoire dont il prend la tête. La dynastie des Han, dont il est le fondateur, régnera jusqu'en 25 avant JC.

 

Une armée pour l'éternité

Les soldats de Xi'an accompagnent leur Empereur pour l'eternité. Les tenues et les coiffes distinguent les corps d'armée (cavaliers, fantassins, archers) et les grades, de l'officier supérieur au simple soldat. Des civils accompagnent la troupe, sans doute pour en organiser l'intendance.

Cette armée de terre cuite était sans doute bien réduite au regard de la taille réelle de l'armée impériale, mais elle témoigne d'une grande organisation qui en a sans doute fait la force, de la dextérité des artisans qui en sont à l'origine et offrent de nombreux indices, par les statues autant que par les objets retrouvés, sur la Chine de la fin du IIIème siècle avant JC.

 

Une armée pour l'éternité
Une armée pour l'éternité
Une armée pour l'éternité
Une armée pour l'éternité
Une armée pour l'éternité
Une armée pour l'éternité
Une armée pour l'éternité

De nombreuses hypothèses ont été formulées sur le sens de cette armée de pierre. Et comme il était d'usage, à une époque lointaine de l'histoire de la Chine, de sacrifier des humains pour accompagner le roi ou le prince dans l'au-delà, mais qu'il n'était pas possible de sacrifier toute une armée, il a été considéré que ces soldats de terre cuite figuraient l'armée de Qin, enterrée pour servir son Empereur.

Il semblerait toutefois que les pratiques funéraires aient déjà fortement évolué sous la dynastie des Zhou, y compris pendant la période dite des royaumes combattants. Les sacrifices humains ont laissé place à d'autres rituels. Les tombes ont également été meublées, décorées, ornées d'objets divers et de statues.

L'armée de Xi'an témoigne sans doute du rôle de l'armée et de la puissance militaire de l'Empire. Mais il est sans doute réducteur de le limiter à son esprit de conquête armée, et, compte tenu du peu de connaissances sur cette période, il reste hasardeux d'expliquer vraiment la raison d'être de ces 8 000 soldats de terre cuite.

Laissons donc à l'imagination le soin de combler les lacunes de l'histoire.

Une armée pour l'éternité
Partager cet article
Repost0
9 mai 2018 3 09 /05 /mai /2018 16:51

Il y a 68 ans, Robert Schuman, alors Ministre des affaires étrangères de la France, prononçait un discours qui préfigurait les discussions sur ce qui allait devenir la communauté européenne du charbon et de l'acier (CECA).

Bien des traités ont été signés depuis le traité de Paris établissant cette première autorité supranationale européenne.

Aujourd'hui, les 28 pays membres comptent environ 512 millions d'habitants. L'Union européenne représente 15% des exportations mondiales de biens, 25% des exportations de services. Elle a su développer un marché commun, une union économique et monétaire, un espace de paix également puisque telle était une de ses premières missions.

L'Union européenne semble actuellement piétiner, avec une gouvernance qui n'a pas été conçu pour 28 pays et peine à prendre des décisions, à approfondir ses interventions et ses projets, à avancer... Mais les doutes et les échecs, dont le Brexit n'est pas le moindre, n'effacent pas les réalisations.

9 mai 1950

"L'Europe se cherche. Elle sait qu'elle a entre ses mains son propre avenir. Jamais elle n'a été si près du but. Qu'elle ne laisse pas passer l'heure de son destin, l'unique chance de son salut". (R. Schuman)

 

Certains propos d'hier restent d'actualité. Et les enjeux sont immenses, ne serait-ce que pour nous affirmer dans l'ordre économique et politique mondial, réconcilier les citoyens avec l'Europe et répondre aux défis de demain, dont celui des afflux de populations qui croient peut-être plus que les Européens eux-mêmes en un Etat de droit et un possible Eldorado, du moins à une structure démocratique respectant chacun et capable de lui offrir un certain bien-être.

L'Europe de demain sera ce que nous en ferons. 

Une consultation est d'ailleurs en ligne sur l'avenir de l'Europe. C'est un bon début que d'y participer :

https://ec.europa.eu/commission/consultation-future-europe_fr

 

Je vous laisse également découvrir le début de ce texte, considéré comme à l'origine de l'Union européenne et je vous propose de revenir de temps en temps, au milieu de bien d'autres sujets, évoquer quelques réalisations ou enjeux communautaires.

 

Extraits de la déclaration de Robert Schuman

"La paix mondiale ne saurait être sauvegardée sans des efforts créateurs à la mesure des dangers qui la menacent.

La contribution qu'une Europe organisée et vivante peut apporter à la civilisation est indispensable au maintien des relations pacifiques. En se faisant depuis plus de vingt ans le champion d'une Europe unie, la France a toujours eu pour objet essentiel de servir la paix. L'Europe n'a pas été faite, nous avons eu la guerre.

L'Europe ne se fera pas d'un coup, ni dans une construction d'ensemble : elle se fera par des réalisations concrètes créant d'abord une solidarité de fait. Le rassemblement des nations européennes exige que l'opposition séculaire de la France et de l'Allemagne soit éliminée. L'action entreprise doit toucher au premier chef la France et l'Allemagne.

Dans ce but, le gouvernement français propose immédiatement l'action sur un point limité mais décisif.

Le gouvernement français propose de placer l'ensemble de la production franco-allemande de charbon et d'acier sous une Haute Autorité commune, dans une organisation ouverte à la participation des autres pays d'Europe.

La mise en commun des productions de charbon et d'acier assurera immédiatement l'établissement de bases communes de développement économique, première étape de la Fédération européenne, et changera le destin de ces régions longtemps vouées à la fabrication des armes de guerre dont elles ont été les plus constantes victimes.

La solidarité de production qui sera ainsi nouée manifestera que toute guerre entre la France et l'Allemagne devient non seulement impensable, mais matériellement impossible. L'établissement de cette unité puissante de production ouverte à tous les pays qui voudront y participer, aboutissant à fournir à tous les pays qu'elle rassemblera les éléments fondamentaux de la production industrielle aux mêmes conditions, jettera les fondements réels de leur unification économique.

Cette production sera offerte à l'ensemble du monde sans distinction ni exclusion, pour contribuer au relèvement du niveau de vie et au développement des oeuvres de paix. L'Europe pourra, avec des moyens accrus, poursuivre la réalisation de l'une de ses tâches essentielles: le développement du continent africain.

Ainsi sera réalisée simplement et rapidement la fusion d'intérêts indispensable à l'établissement d'une communauté économique qui introduit le ferment d'une communauté plus large et plus profonde entre des pays longtemps opposés par des divisions sanglantes.

Par la mise en commun de productions de base et l'institution d'une Haute Autorité nouvelle, dont les décisions lieront la France, l'Allemagne et les pays qui y adhéreront, cette proposition réalisera les premières assises concrètes d'une Fédération européenne indispensable à la préservation de la paix."

Partager cet article
Repost0
16 mars 2018 5 16 /03 /mars /2018 12:02
Généalogie d'un Immortel

Les Immortels sont les membres de l'Académie française, qui, par leur nomination dans cette illustre assemblée, ou pour les raisons de cette nomination qui traduit souvent la reconnaissance d'une oeuvre, peuvent espérer une certaine immortalité...

Amin Maalouf  fait partie depuis 2011 de ces Immortels, même si sa réception sous la coupole ne date que de 2014. Son histoire des croisades vues par les Arabes en 1983 a été une révélation, un regard très bien documenté, neuf et décalé sur notre perception de ces expéditions militaro-religieuses et leurs conséquences, bien au delà des XIème, XIIème et XIIIème siècles. De nombreux romans ou essais ont suivi à l'exemple de Samarcande, Léon l"Africainles jardins de lumièrele rocher de Tanios, les identités meurtrières, qui constituent autant de découvertes de la richesse et de la complexité de l'Orient, de ses relations avec l'Occident, et la traduction d'un bel humanisme, celui d"un homme que ses racines ont conduit à être lui-même un pont ou du moins un intermédiaire entre deux mondes.

Il est d'usage lors de la réception d'un nouveau membre à L'Académie française, que celui-ci face l'éloge de son prédécesseur, au cas présent, Claude Lévi Strauss, qui lui même décrivait une sorte de filiation ou de généalogie entre les occupants successifs de ce 29 ème fauteuil.

Amin Maalouf se plia à ce rituel, mais il avait noté dans les 18 académiciens lui ayant succédé, quelques noms, notamment celui de Jules Michaud, qui appelaient également bien des remarques et des éloges.

Cette idée est à l'origine d'un fauteuil sur la Seine- quatre siècle d'histoire de France, où il fait revivre chacun de ces personnages depuis la création de l'Académie en 1634, en les replaçant dans leur contexte historique.

Le sommaire fait penser à la Rose et le Réséda de Louis Aragon ("Celui qui croyait au Ciel, celui qui n'y croyait pas...") Mais si un des Immortels occupant le 29ème fauteuil a été condamné à mort deux fois, on retrouve ici "celui qui s'en noyé en voulant sauver son pupille", "celui qui murmurait à l'oreille du roi", "celui qui a voulu réinventer la médecine", tous ces hommes, puisqu'il n'y a ici aucune femme, caractérisés par des "qualités" avant d'être nommés. 

Il faut reconnaître que certains de ces Immortels ont sombré dans l'oubli. Amin Maalouf leur redonne vie pour quelques heures, avec beaucoup de bienveillance sans toutefois gommer tous les travers de certains de ces personnages. Au-delà des histoires de ces hommes, il retrace quatre siècles de l'Histoire de France, de Richelieu à nos jours. Le portrait est magistral sous la plume de ce conteur remarquable.

 

Partager cet article
Repost0