Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 mai 2021 5 21 /05 /mai /2021 07:53
Le Chat sur les Champs Elysées

Depuis le 26 mars, 20 sculptures de Philippe Geluck représentant bien sûr son célèbre Chat, sont installées sur les Champs Elysées.

Et elles ne passent pas inaperçues, tant par leur taille (plus de 2,5 mètres de hauteur chacune) que par l'humour si particulier qu'elles véhiculent. 

Pour apprécier, en voici une petite sélection.

Une haie impressionnante de chats

Une haie impressionnante de chats

Le jeu consiste aussi à deviner les noms des statues.

J'aime tout particulièrement le "Plein le dos" où le Chat se transforme en Atlas, condamné à transporter les déchets plastiques qu'il produit, et "le juste retour des choses", sous titré "pour une fois que c'est un chat qui écrase une voiture"...

Une exposition en plein air à découvrir jusqu'au 9 juin.

Le Chat sur les Champs Elysées
Le Chat sur les Champs Elysées
Le Chat sur les Champs Elysées
Le Chat sur les Champs Elysées
Le Chat sur les Champs Elysées
Le Chat sur les Champs Elysées
Partager cet article
Repost0
1 avril 2021 4 01 /04 /avril /2021 13:13

Erik Johansson manie l'humour avec un don bien particulier, qu'il s'agisse de moutons tondus qui se transforment en cumulus, des paysages refaits par l'intermédiaire de papier peint en cours de pause...

Bienvenue dans le surréalisme photographique du XIXème siècle, où les photographies se fusionnent pour des résultats souvent surprenants.

En témoigne cette réalisation appelée "Les bras cassent, pas les vases", où l'on peut imaginer un homme bousculer un vase par maladresse puis essayer de récupérer cet objet réputé fragile avant qu'il n'explose en mille morceaux. L'objet est épargné, pas les bras de l'homme.

A chacun d'interpréter cette fragilité inattendue. Ou de ne garder que cet instant d'humour, un rien dérangeant. sans doute..

 

Effets peu ordinaires d'une maladresse
Partager cet article
Repost0
27 août 2020 4 27 /08 /août /2020 12:09
La richesse lexicale des maisonnettes

Pour le retour à la maison, alors que la rentrée se profile à l'horizon, petit exercice de style ou plus précisément de vocabulaire.

En effet, si vous cherchez des synonymes de la maison, en vous contentant des demeures modestes, il est surprenant de constater le nombre important des mots qui vous viennent à l'esprit.

Il y a, bien sûr, la cabane et la bicoque, qui désignait par extension une petite ville ou une place mal fortifiée, ce qui, à une certaine époque, devait être à peu près la même chose.

Chaumière et chaumine sont aussi masure, cireau, buron en Auvergne ou casin (à ne pas confondre avec la cassine qui est une maison de plaisir...)

Un buron

Un buron

Cette modeste demeure peut être chartreuse si elle est isolée à la campagne, sans nécessairement aller jusqu'au couvent...

Et les noms de lieux-dits ou villages nous offrent quelques nouveaux synonymes : closerie, maisnil, muette (plutôt un relais de chasse), plessis...

N'hésitez pas à compléter...

Partager cet article
Repost0
4 juin 2020 4 04 /06 /juin /2020 07:44
Un chat dans la gorge

Une drôle d'expression pour traduire une gêne dans la gorge, une voix qui peine à s'affirmer pleinement dès les premiers mots.

Dans la plupart des pays européens, pour traduire cette gêne à parler, les gens ont "une grenouille dans la gorge". C'est moins joli, mais cela a l'avantage de traduire plus directement l'aspect gluant de ce qui obstrue les voies digestives ou respiratoires.

Autre pays, autres mœurs? 

Il semblerait plutôt que l'expression française soit issue d'un glissement linguistique, une erreur ou un trait d'humour.

En effet, l'expression d'origine serait avoir "un maton dans la gorge", le maton se transformant en matou, et donc en chat.

Mais qu'est-ce que ce maton? Le mot est resté dans la langue française, avec un registre toutefois limité à la production de papier (amas de fibre pouvant provoquer une rupture) ou le travail de la corde ou de la laine (cardage), toujours dans son sens d'amas ou de condensé de matière dont on se serait bien passé. C'est aussi un gardien de prison, sans que je ne puisse expliquer le lien entre les deux sens du terme, ce dernier terme étant sans doute plus proche du verbe mater (celui qui surveille et qui punit le récalcitrant).

Ici, c'est le premier sens qui nous intéresse et cet amas aurait été à l'origine celui du lait, notamment du lait caillé, qui empêche d'ingérer normalement la nourriture.

D'ici à la touffe de poils, il n'y a qu'un pas et le maton est devenu le chat qu'on connaît aujourd'hui, tout de même bien plus mignon que la grenouille...

 

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2018 1 05 /11 /novembre /2018 20:30
Une surprenante cuite italienne...

D'un côté à l'autre de la frontière, certaines expressions peuvent avoir un sens bien différent...

Prendre une cuite en France est souvent le résultat d'une soirée bien arrosée, nez et joues s'enflammant sous l'effet de l'alcool. Je vous fait grâce des effets secondaires...

En Italie, il y a bien aussi cette idée de réchauffement. Mais il est différent, à l'exemple des petits plats qui mijotent et des aliments qui deviennent tendres...Nous voici dans un état d'attendrissement général, avec peut-être aussi des idées plus tout à fait claires, mais pour d'autres raisons. Car ici, prendre une cuite signifie être amoureux.

Une surprenante cuite italienne...
Partager cet article
Repost0
31 août 2018 5 31 /08 /août /2018 12:34
Reporter aux calendes grecques

Une jolie façon de reporter indéfiniment une échéance.

Les calendes font références au calendrier de la Rome antique où chaque mois était divisé en trois parties : les calendes en début de mois, puis les ides et enfin les nones. Il était alors d'usage de payer ses créances lors des calendes.

La référence à d'autres calendriers, en l'occurrence ceux de la Grèce antique, change la donne. En effet, si plusieurs calendriers existaient dans les différentes cités, aucun ne mentionne de calende. L'échéance devient donc bien incertaine...

La semaine des quatre jeudi des Québécois ou celle de neuf semaines des Portugais sont sans doute des déclinaisons de cette expression.

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2018 7 15 /07 /juillet /2018 20:38
Etre un blaireau effronté

Voici un idiome original qui vient de l'allemand : "ein Frechdachs sein", où être un blaireau ne signifie pas être idiot mais avoir un culot certain.

Il semblerait que cet animal ait tendance à s'approprier le terrier d'autres espèces (le renard par exemple) et qu'il fois installé, il soit impossible à déloger. Mais quel culot!

Partager cet article
Repost0
9 février 2018 5 09 /02 /février /2018 23:10

Ils sont un lieu de passage essentiel dans la maison, d'où la tentation de leur redonner un petit coup de jeune ou de les transformer en création originale.

En voici trois exemples, dont le premier est réservé aux indécis ;-)

 

Des escaliers pour en voir de toutes les couleurs...

Les deux suivants sont dédiés, non sans humour,  aux passionnés des arts, ici la littérature et la musique...

Des escaliers pour en voir de toutes les couleurs...
Des escaliers pour en voir de toutes les couleurs...
Partager cet article
Repost0
8 septembre 2017 5 08 /09 /septembre /2017 11:35
Composition de Denis Olivier

Composition de Denis Olivier

Les nuages : pour certains ils évoquent cirrus, nimbus, cumulus... et toute une dynamique de masses atmosphériques. Pour d'autres, et ce n'est pas totalement antagoniste, ils sont un ailleurs, horizon nimbé ou inquiétant, une touche de mystère et d'inconnu, le lieu parfait pour laisser libre cours à son imagination.

Ils se transforment en univers onirique pour Denis Olivier, où girafe ou fleur ont souvent la tête dans les nuages (pourquoi ne rêveraient-ils pas eux aussi?), ou deviennent aires de jeux, un tapis soyeux où les enfants découvrent le monde.

 

La tête dans les nuages
La tête dans les nuages

D'autres leur inventent des formes. Nous l'avons tous fait, mais peut être moins bien que Vic Muniz.

La tête dans les nuages
La tête dans les nuages
La tête dans les nuages

D'autres encore se refusent à voir le rêve s'envoler, à l'exemple de Chema Madoz.

La tête dans les nuages

Et comme l'humour peut aller de pair avec la poèsie, peut-être pourrons-nous terminer par un petit nuage de votre boisson préférée, comme nous y invite Magritte?

La tête dans les nuages
Partager cet article
Repost0
11 décembre 2016 7 11 /12 /décembre /2016 11:59
Se jeter à l'eau... ou l'audace selon Willy Ronis

Il fallait le regard d'un photographe pour saisir cet instant, l'audace d'un jeune garçon sans doute préoccupé à rattrapper un bateau qui s'éloigne sur le bassin d'un jardin public.

Une superbe illustration de l'expression se jeter à l'eau, quasiment au sens littéral... Avec des précautions toutes relatives. Espérons que cette audace a été récompensée...

Le naturel des enfants a beaucoup inspiré ce grand photographe qu'était Willy Donis, un des premiers Français à travailler pour des magazines tels que Life. 

Mais restons aujourd'hui sur ce cliché qui ne manque ni d'humour ni d'audace.

 

Partager cet article
Repost0