Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 août 2021 1 16 /08 /août /2021 21:15

Pablo Reinoso est un artiste plasticien, qui travaille depuis des années sur la relation entre l'objet et sa fonctionnalité.

C'est donc tout naturellement qu'il s'est intéressé à un objet essentiel de l'espace public : le banc.

Le résultat est surprenant.

Les bancs délirants de Pablo Reinoso
Les bancs délirants de Pablo Reinoso
Les bancs délirants de Pablo Reinoso

Des réalisations qui donnent l'impression qu'elles vont bouger, notamment le banc araignée qui figure au centre, dont les pattes semblent prêtes à prendre une direction que le visiteur qui se sera installé sur l'assise du banc n'est pas tout à fait sûr de maîtriser...

Le travail de Pablo Reinoso est une réflexion sur les matériaux qu'il utilise, dont l'acier, parfois sous sa forme la plus brute (poutrelle), et le bois.

Les formes étranges qu'il leur donne sont inspirées de la nature, ses bancs développant parfois de bien curieux rhizomes.

Les bancs délirants de Pablo Reinoso
Les bancs délirants de Pablo Reinoso
Partager cet article
Repost0
19 juillet 2021 1 19 /07 /juillet /2021 22:20
Christian Crépeaux : somptueux écrins pour parfums délicats

Le flacon de parfum est un objet délicat, un premier contact avec une fragrance luxueuse, qu'il doit sublimer. Il doit attirer, créer la surprise, mais préparer aussi à celle que recèle son contenant.

Ce flacon Liberty, signé Christian Crépeaux, possède cette délicatesse. Ce bel objet associe les couleurs, cristal et pâte de verre, le tout reposant sur un socle de bois.

Une belle création qui a figuré dans l'exposition "le flacon en majesté" présentée à Baccarat en 2020, préfiguration du musée en cours de réalisation et qui devrait abriter la collection de George Stam.

Partager cet article
Repost0
10 juin 2021 4 10 /06 /juin /2021 18:05
Couleur Saphir par Verdura

Cette somptueuse parure, créée dans les années 1950, par Fulco de Verdura, fondateur de la célèbre maison de joaillerie, est conçue avec des gemmes de différentes nuances, du bleu clair au violet, l'ensemble étant ponctué de quelques croisillons en saphir bleu foncé.

Cette jolie gamme de bleus est réhaussée de diamants, savamment éparpillés entre les saphirs.

Partager cet article
Repost0
10 mai 2021 1 10 /05 /mai /2021 14:28
Galaxie

Galaxie

Une forme qui rappelle celle du tableau végétal de Marinette Cueco, présenté il y a peu (http://writings2.over-blog.com/ 2021/03/les-entrelacs-vegetaux-de-marinette-cueco.html.), comme si ce motif rassemblait des artistes aux parcours très différents.

Car il s'agit bien de deux univers, qui ont peu en commun.

Avec Xavier Le Normand, place au verre. Cet artiste s'est formé en orfèvrerie avant de découvrir l'art du verre, appris à Vannes-le Chatel et perfectionné au Canada et au Japon. 

Galaxie est un exemple de ses réalisations, un verre soufflé puis taillé à froid, avec application d'argent sur le motif taillé. Le résultat est surprenant, très beau également.

Cet artiste a reçu en 2009 le prix Liliane Bettencourt pour l'intelligence de la main.

Pour le plaisir des yeux, quelques œuvres :

 

L'art du verre selon Xavier Le Normand
L'art du verre selon Xavier Le Normand
L'art du verre selon Xavier Le Normand
L'art du verre selon Xavier Le Normand
L'art du verre selon Xavier Le Normand
L'art du verre selon Xavier Le Normand
Partager cet article
Repost0
16 avril 2021 5 16 /04 /avril /2021 10:18
Lalique entre opales et améthystes

René-Jules Lalique est un des Maîtres joailliers parmi les plus emblématiques de l'Art nouveau.

Ce collier somptueux est un bel exemple de ses réalisations. Il associe l'émail à des pierres semi-précieuses : des opales laiteuses aux reflets bleutés et des améthystes, d'un violet sombre, qui séparent les cygnes noirs, références au symbolisme. De longues femmes à la chevelure ondoyante ponctuent la composition de ce bijou, cygnes et améthystes semblant s'inscrire dans ces chevelures.

Il a été créé vers 1897. 

Un bijou d'une grande finesse dont je vous laisse admirer quelques détails.

Lalique entre opales et améthystes
Lalique entre opales et améthystes
Lalique entre opales et améthystes
Partager cet article
Repost0
5 avril 2021 1 05 /04 /avril /2021 16:38
Un peu de créativité pour faire fuir les oiseaux...

... que sait mettre en valeur Sergio Cozzi, auteur de l'ensemble des photographies qui suivent, voyageur infatigable, qui sait aussi regarder ce qui se passe dans nos jardins et les créatures parfois bien étranges qui y vivent : les épouvantails.

Ces derniers peuvent, en effet, être constitués de matériaux très divers : arrosoir, seau, feux de voitures... ou l'art de la récup.

Un peu de créativité pour faire fuir les oiseaux...
Un peu de créativité pour faire fuir les oiseaux...Un peu de créativité pour faire fuir les oiseaux...Un peu de créativité pour faire fuir les oiseaux...

Ce ne sont pas les plus beaux, mais il faut leur reconnaître une certaine originalité.

Un peu de paille, un sac de jute, ou quelques pots de fleurs créent aussi des personnages, peut-être un rien plus engageants.

Un peu de créativité pour faire fuir les oiseaux...Un peu de créativité pour faire fuir les oiseaux...
Un peu de créativité pour faire fuir les oiseaux...

La tenue est essentielle. Elle résume parfois à sa plus simple expression l'existence de l'épouvantail, mais avec quelle élégance. Ou quels regrets...

Un peu de créativité pour faire fuir les oiseaux...Un peu de créativité pour faire fuir les oiseaux...
Un peu de créativité pour faire fuir les oiseaux...

La mise en scène joue un rôle tout aussi important, comme en témoignent ces sorcières.

Un peu de créativité pour faire fuir les oiseaux...

Vous ne regarderez sans doute plus les jardins et leurs occupants tout à fait de la même façon...

Et je termine avec quelques autres exemples de ces gardiens de l'éternité comme les appelle si joliment Sergio Cozzi.

Un peu de créativité pour faire fuir les oiseaux...Un peu de créativité pour faire fuir les oiseaux...
Un peu de créativité pour faire fuir les oiseaux...Un peu de créativité pour faire fuir les oiseaux...
Partager cet article
Repost0
22 mars 2021 1 22 /03 /mars /2021 15:17
Une coiffe impériale pour célébrer le printemps,

même si les fleurs qui la composent ne sont pas vraiment printanières.

C'est un bijou rare, délicat, finement ciselé et rehaussé de pierres qui sont comme autant de boutons de fleurs.

Il date de la dynastie Ming (XVIème-XVIIème siècles) et on imagine sans peine une des épouses ou concubines de l'Empereur de Chine, parée de cette coiffe somptueuse.

Une coiffe impériale pour célébrer le printemps,
Une coiffe impériale pour célébrer le printemps,
Une coiffe impériale pour célébrer le printemps,
Partager cet article
Repost0
10 décembre 2020 4 10 /12 /décembre /2020 13:59

La Convention de Washington interdit depuis 1973 le commerce de l'ivoire. C'est une victoire majeure pour la cause animale, même si elle reste régulièrement à conforter.

Mais pendant de nombreux siècles, la préservation des espèces n'est pas apparue comme un enjeu, alors que de nombreux animaux, dont les éléphants, n'ont été perçus que pour leur valeur d'usage, et leurs défenses comme une marchandise,  déversée en grande quantité dans les principaux ports d'Europe.

Certaines villes, dont Dieppe, se sont alors spécialisées dans le travail de ce matériau, et quelques artisans ont produit de véritables chefs-d'œuvre.

En voici un exemple, qui ne saurait plaider pour les opposants à l'accord de Washington, mais dont on ne peut nier la beauté.

D'ivoires et de voiles

Ce vaisseau de 80 canons, dénommé Ville de Dieppe, mesure 35 cm de haut sur 32 de large.

Offert à Napoléon et Marie-Louise en 1810, il est attribué à Louis-Charles-Vincent Belleteste, héritier d'une famille d'artisans de l'ivoire.

C'est un objet remarquable de finesse et de précision, entièrement réalisé en ivoire, y compris voiles et haubans, à l'exception de quelques éléments de placage de la coque, qui met en relief tant la qualité du matériau que la dextérité de son auteur.

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2020 5 27 /11 /novembre /2020 10:56

Les instruments de musique à cordes des 16ème et 17ème siècles (guitares, clavecins, cistres, luths), sont souvent décorées de rosaces en parchemin.

Le parchemin n'est pas ici du papier,mais plutôt une sorte de cuir très fin.

Grand amateur de musique baroque, Matéo Crémades a souhaité un jour créer sa propre guitare baroque. C'est de là qu'est né sa passion, un travail minutieux où le dessin, une rosace, prend forme par découpe dans une matière dont les couches sont juxtaposées.

Le résultat est surprenant, jouant parfois sur des effets de couleurs, comme les vitraux qui adoptent également cette forme.

 

Matéo Crémades : sculpteur de rosaces sur parchemin
Matéo Crémades : sculpteur de rosaces sur parchemin

Matéo Crémades est lauréat du concours Ateliers d'Art de France, catégorie Patrimoine.

Il décline également ses réalisations sous forme de cadres. Et pour en savoir plus : http://www.ateliermateocremades.com/

Partager cet article
Repost0
7 septembre 2020 1 07 /09 /septembre /2020 16:50
Délicats épis d'orge

... de nacre finement sculptés et ciselés, puis incrustés  sur ce superbe éventail de corne signé Georges Bastard.

Ce chef d'oeuvre, réalisé en 1911, est actuellement conservé au musée d'Orsay.

Délicats épis d'orge
Partager cet article
Repost0