Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

6 février 2016 6 06 /02 /février /2016 18:55
Une place, lieu de rassemblement (République)
Une place, lieu de rassemblement (République)

Elle ne fut sans doute jamais autant peuplée qu'en ce dimanche de janvier 2015, mais elle est depuis bien longtemps un lieu de rassemblement, à l'exemple de la place de la Bastille ou de celle de la Nation.

Il s'agit bien sûr de la place de la République à Paris.

Les symbôles ne se décrètent pas, mais certains élements concourrent à l'usage des lieux publics, à commencer par leur place dans la ville.

Ici, trois arrondissements se côtoient, 7 grandes rues se rencontrent, 5 lignes de métro se croisent. Un noeud de communication qui explique sans doute le rôle de ce lieu dans les grandes mobilisations. Ici, les manifestations se font ou se défont.

Ironie de l'histoire, la place a été agrandie et une caserne érigée en son angle au XIXème siècle pour contrôler d'éventuelles émeutes et entourer au besoin le faubourg Saint Antoine, quartier ouvrier et revendicatif.

En son centre, une statue de la République et une allégorie de chacune des valeurs qui fondent la République et figurent dans la devise nationale. Un lion rugissant aussi, peut-être pour la protéger ou symbôliser un peuple prompt à se soulever.

Repost 0
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 20:31

Un espace en cercle, que coupe une ligne aménagée en son centre avec un banc et flanqué à une de ses extremités d'un bâtiment, également rond. C'est ainsi que se dessine le square des frères Charon, qui symbolise la prairie d'origine et un moulin qui a longtemps occupé les lieux avant de disparaître vers 1841.

Cet aménagement est une façon de repenser la ville, un trait d'union entre différents quartiers.

La place porte le nom du fondateur de l'hôpital à Montréal, et de la communauté qui y a oeuvré. Paradoxalement, elle célèbre simultanément la nature originelle et les débuts d'une urbanisation, même si la densité de cette dernière n'était pas vraiment comparable à l'époque à ce qu'elle est aujourd'hui.

Elle a connu bien des constructions et des reconstructions entre le XVIIème et le XXIème siècle. Son dernier aménagement, achevé en 2007, est l'oeuvre d'architectes (De Riva et Affleck), d'une artiste (Raphaëlle de Groot) et d'un paysagiste (Robert des jardins).

Prairie originelle à Montréal
Prairie originelle à Montréal
Prairie originelle à Montréal
Prairie originelle à Montréal
Repost 0
7 juin 2014 6 07 /06 /juin /2014 21:06

La place de l'incarnation est située au coeur de la vieille ville de Séville. Elle a beaucoup changé au cours des siècles, s'est couverte d'habitations ou s'est étendue, avant de devenir un vaste parking dans les années 1970.

La ville s'est réappropriée cet espace de près de 11 000 m2 et les véhicules ont cédé la place aux piétons.

Cette place est désormais coiffé de 2500 m3 de bois, sur 28 mètres de haut, soit plus de 3400 pièces qui dessinnent d'immenses parasols abritant de nombreux espaces sur plusieurs niveaux. Un musée archéologique est logé au sous-sol. Puis, au rez-de-chaussée sont installés un marché et des restaurants. Le premier étage accueille une place publique et le dernier ouvre sur une vue panoramique de Séville.

La place de l'incarnation revit, fière de son nom et de ce lien qu'elle constitue entre la ville ancienne et les quartiers plus modernes. La structure de bois en alvéole l'ouvre sur son environnemnt en lui donnant un certain cachet et un peu de fraîcheur.

Son aménagement a été réalisé par J. Mayer H.

Le parasol de Séville
Le parasol de Séville
Le parasol de Séville
Le parasol de Séville
Repost 0
24 janvier 2014 5 24 /01 /janvier /2014 22:09

Petit voyage dans le temps et dans l'espace. Je vous invite place du Peyrou à Montpellier.

Imaginez la France à la fin du XVIIème siècle. Le roi est alors Louis XIV et dans de nombreuses villes des places royales sont créées pour accueillir la statue de ce monarque absolu. Elles s'imposent généralement dans les centres, au prix de la destruction de divers bâtiments, parfois d'ilôts complets d'habitations, d'autant que de telles places requièrent des dimensions royales.

Louis XIV choisit Montpellier parmi les cités du Languedoc. Mais ce qui est autant un acte politique qu'un honneur suscite bien des polémiques. car où construire cette fameuse place?

L"intendant Basseville propose une idée qui semble saugrenue mais qui finit par être adoptée (Louis XIV est mort entre temps) : la place sera située à l'entrée de la ville, sur une promenade Belvédère.

La place du Peyrou est née.P1010327.JPG

La statue est installée et un arc de triomphe est bâti pour faire le lien entre la place royale et la ville. Elle est seule sur un lieu de taille importante, jusqu'à ce que la place soit réaménagée dans les années 1770 à partir de trois niveau : une promenade, bordée d'arbres, qui entoure la place à proprement parler et, légèrement en surplomb, une petite esplanade que surmonte un chateau d'eau.

P1010324

 Cette place est agréable sous le soleil de Montpellier et c'est un lieu de promenade apprécié des habitants de la ville.

 

Repost 0
5 janvier 2014 7 05 /01 /janvier /2014 12:56

    Sienne - photo Bruno Cusa733 

Au coeur de Sienne, non loin de la cathédrale se dessine une grande place surmontée d'une tour. Cette place est la piazza del campo et la tour, qui s'élève à 102 mètre et fait partie du palazzo publicco, la torre del Manglia. 

 

La place est un espace important dans une ville, qui peut symboliser l'opulance et la puissance. Dans la puissance cité de Sienne, la piazza del campo voit le jour dans la première moitié du XIIIème siècle.

 

P1000899

 

Le palazzo publico devant lequel elle s'ouvre est le siège du pouvoir politique de la ville. Et la vie sur la place (commerces, manifestations...) est très strictement réglementée.

 

P1000902.JPG P1000901

 

Cette place immense, pour laquelle plusieurs anciennes places ont été regroupées et des habitations détruites, reste un lieu très animé.

 

Les cafés y sont nombreux et sa superbe fontaine est également un lieu de rendez-vous .

 P1000905.JPG

 

PICT0198.JPG

 

C'est sur cette place qu'est organisée début juillet et mi-août la fameuse course de chevaux qui oppose les différents quartiers de la ville : le pallio.

Repost 0
9 novembre 2013 6 09 /11 /novembre /2013 18:53

Malte, qui abrite encore le siège des chevaliers de l'ordre, est un pays très catholique. Cela s'exprime dans des églises somptueuses mais également au coin des rues. Chaque angle semble, en effet, accueillir un saint pour protéger les habitants.

P1000302 

Ces statues sont polychromes ou tout de blanc vêtues.P1000328.JPG

 

 

 

 

 

Elles sont de plein pied ou simplement centrées sur un visage ou un élément symbolique, touchantes de simplicité.

P1000332.JPG

Le plus difficile est de se limiter à quelques exemples...

P1000343.JPG   

P1000345

Repost 0
10 novembre 2011 4 10 /11 /novembre /2011 00:00

Inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO, la place Stanislas à Nancy est sans doute une des places les plus belles du monde. Pour vous inciter à la visite, on va voir la présentation des lieux (localisation et description), avant d'évoquer brièvement son histoire et ce qu'elle représente encore aujourd'hui.

Localisation et description

Il est impossible de visiter Nancy, en Meurthe et Moselle, sans s'arrêter sur la place Stanislas pour sa réputation, mais aussi plus simplement parce qu'elle constitue, aujourd'hui encore le coeur de cette ville.

Elle a été conçue pour relier la vieille ville médiévale (avec la porte de la Craffe notamment) à la ville neuve (celle des XVI et XVIIème siècles) et elle est toujours la place de l'Hôtel de Ville.

La place Stanislas se distingue non par sa taille (106 m x 124), mais par l'ensemble architectural qu'elle constitue.

Cette place, au milieu de laquelle trône une statue, est bordée de bâtiments de style néo-classique : la mairie de Nancy au sud, quatre grands pavillons (l'Hôtel de la Reine, le pavillon Jacquet, l'Opéra théâtre et le Musée des Beaux Arts) et enfin deux petits pavillons qui ouvrent la perspective via l'Arc de triomphe sur la place de la Carrière (où se trouve l'ancien palais du gouvernement).

Tous ces bâtiments, construits par Emmanuel Héré, sont classés aux Monuments historiques, dont l'Hôtel de ville de 98 mètres de long, remarquables pour sa façade (avec le logo de la ville et celui de Stanislas), son escalier à deux courbures et son salon carré.

Des portiques en ferronnerie complètent la perspective, ouvrant notamment sur le parc de la Pépinière.

Un peu d'histoire

La place Stanislas a été construite entre 1751 et 1755. Stanislas Leszczynski, ancien roi de Pologne et duc de Lorraine ont commandé en l'honneur de son gendre, le roi Louis XV, cette place royale.

Cette dernière a connu ses heures d'histoire (avec notamment le bivouac des cosaques en 1813) et s'est transformée au fil de l'urbanisation (réverbères, stationnement...).

En 2005, pour son 250ème anniversaire, et après des travaux de 2 ans et de 8 millions d'€, elle retrouve sa splendeur d'origine : la circulation y est interdite, la place totalement pavetée, l'éclairage repensé et les façades restaurées.

La place Stanislas aujourd'hui

La place Stanislas est LE lieu de rendez-vous de tous les Nancéens et visiteurs, notamment pour la Saint Nicolas (début décembre) et les jardins éphémères en octobre. Le parc de la Pépinière, attenant, est aussi la promenade de toutes les familles.

De nombreux forfaits sont proposés par l'office de l'année, toute l'année, avec aussi la possibilité de découvrir la facette Art Nouveau de la ville (Ecole de Nancy).

Pour plus d'information, Ot-nancy.fr (office de tourisme) ou Nancy.fr (le site de la ville).

Nancy, La place Stanislasnancyplace stanislas, nancyNancy - Place Stanislas - 16-05-2006 - 11h11

Repost 0