Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

29 janvier 2014 3 29 /01 /janvier /2014 21:26

Naturaliser l'architecture.

P1020612.JPG 

 

Tel est le thème de la 9ème édition du laboratoire international d'architecture (Archilab) présentée au FRAC d'Orléans.

 

A partir des outils de simulation numérique, des découvertes en ingénierie ou en biologie, les architectes d'aujourd'hui et de demain repensent la matière, la façon de construire et sans doute de vivre des hommes.  

Cette première photographie (SPAN), qui ouvre l'exposition, en constitue un exemple. Elle représente la croissance de Barcelone en s'inspirant de la façon dont certaines plantes se développent.

 

Les formes organiques inspirent également stylistes et designers, à partir du fonctionnement des organismes vivants, de leurs réactions aux variations de l'environnement ou simplement de la façon dont ils se structurent, s'agglomèrent, évoluent.

P1020610.JPG 

Cette chrysalide  de Menges en constitue une illustration, qui fait glisser le visiteur de la partie organique de la présentation aux concepts géométriques.

Après la volonté de recréer artificiellement la nature se pose la question de l'interaction de divers éléments et de la capacité de l'architecture à se reconstruire ou se réparer, comme le ferait, jusqu'à une certaine mesure, un organisme vivant.

P1020623.JPG 

 

Les projets présentés interpellent sur le recyclage de nos déchets (Ecologic Studio) avec cette structure constituée par des matériaux de récupération et capable de régar au passage du visiteur (de façon sonore).

 

Ailleurs, ce sont les ondes magnétiques qui font l'objet de recherche, Biothing développant les phénomènes d'attraction et de répulsion pour les faire s'adapter à un site, à une source de lumière... Une expérience fascinante où la matière reprend la forme de ces ondes magnétiques.P1020625.JPG

 

La matière se travaille à toutes les échelles, du micro au macro, de l'objet à la construction. Des motifs similaires s'ordonnent et se reproduisent à différents niveaux, ou se déforment en créant de nouvelles formes.

P1020634.JPG 

 

L'approche écologique des constructions est également renouvelée. Les bâtiments réagissent à leur environnement pour assurer leur énergie ou mieux maîtriser les aléas climatiques.

P1020660.JPG 

 

Il est illusoire de peser présenter la richesse de ces recherches en un seul article. Certains projets feront donc l'objet de développements spécifiques.

 

N'hésitez pas à visiter ce lieu si particulier! L'exposition est prolongée jusqu'à mi-mars.

Repost 0
Published by writings2 - dans Archi
commenter cet article
9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 11:42

Quand Frank Gehry travaille à New York, c'est une envolée vers le ciel. Son architecture, à l'exemple de celle réalisée pour le musée de Guggenheim, est un mouvement perpétuel, comme en témoigne aussi  La maison dansante  de Prague. Elle est faite de courbes, elle est une explosion de vie.

 

A New York, les courbes s'allongent. Elles s'étirent pour former une nouvelle tour.

8-Spuce-Street-NY---Tour-Beekman---Gehry0001.jpg

Inaugurée en 2011, cette tour s'élève à 267 m de hauteur et compte 76 étages. Elle comprend 903 suites immobilières, chaque  appartement étant unique. Elle accueille aussi une école élémentaire, un centre d'intervention ambulatoire (le New York downton hospital), une zone commerciale de 120 m2, une piscine et une salle de sport réservées aux résidents, ainsi que deux2 places publiques sur 1400 m2, dessinées par Field Opération et Piet Oudolf. 

 

Son soubassement est en maçonnerie de couleur terre cuite, pour intégrer le bâtiment dans son environnement, ou du moins s'y efforcer.

 

Le style de l'architecte se retrouve surtout dans les panneaux d'acier inoxydable satiné, qui créent une impression d'ondes et jeux de lumière selon les heures. Le mouvement est au rendez-vous qui créé une impression étrange mais sans atténuer vraiment le contraste entre cet immeuble de grande taille et les autres alentours, de dimensions plus modestes.

8-Spuce-Street-NY---Tour-Beekman---Gehry0002.jpg Un défi relevé, mais moins enthousiasmant que d'autres réalisations de cet artiste des formes et des volumes. 

 

 

Repost 0
Published by writings2 - dans Archi
commenter cet article
8 septembre 2013 7 08 /09 /septembre /2013 13:30

Norman Foster  a marqué l'urbanisme de Londres avec notamment le City Hall et la Tour Swiss Ré que les Anglais ont rapidement baptisé "gherkin" (cornichon) en raison de sa forme, aujourd'hui un repère incontournable du paysage.

Les talents de Foster se sont exprimés aussi hors du territoire britannique, par exemple avec le viaduc de Millau en France ou la rénovation de la coupole du Parlement allemand.

Reichstag.png

Le Reichstag est, depuis sa création, un symbôle.

Sa construction est tolérée par l'Empereur, qui refuse toutefois la construction de la coupole, élevant le bâtiment au-dessus de la hauteur du palais impérial. Elle sera toutefois intégrée au bâtiment inauguré en 1884.

En 1933, l'incendie qui ravage l'édifice est attribué par les nazis aux opposants et sert de prétexte à une vague d'épuration. Puis vient la guerre et la partition  de l'Allemagne et de Berlin.

Ces tristes heures sont reléguées dans l'histoire avec la réunification du pays. Le mur de Berlin est détruit et le Reichstag reprend tant sa fonction politique que symbôlique, justifiant ainsi le réaménagement de la coupole pour moderniser l'hémicycle et plus largement tout le bâtiment.

 coupole-du-Reichstag---Foster0008.jpg

coupole-du-Reichstag---Foster0010.jpg

Le projet de Norman Foster, retenu en 1993, respecte les quatre contraintes imposées :

- valoriser l'importance du Reichstag en tant que tribune politique

- favoriser l'accès du public aux travaux du Parlement

- respecter le bâtiment pour sa valeur historique

- intégrer des normes environnementales (éclairage, chauffage, aération...)

 

Le bâtiment ancien est donc conservé, mais un réaménagement des espaces est organisé, notamment en utilisant des surfaces vitrées dans un souci de transparence, d'ouverture et de luminosité. La coupole, d'un diamètre de 40 mètres, joue un rôle essentiel dans ce dispositif (panneaux photovoltaïques, éclairage...)coupole-du-Reichstag---Foster0009.jpg

La salle du Parlement est situé au premier étage, avec ses 750 sièges.

Le second étage accueille les locaux du Président et du Conseil des Ministres. Le troisième niveau comprend les salles de réunion des partis politiques.

coupole-du-Reichstag---Foster0004.jpgAu dessus s'étend une terrasse, accessible au public (il convient de réserver deux jours à l'avance).

coupole-du-Reichstag---Foster0006.jpg

Elle offre, grâce à la coupole, une vision à 360 degrés sur la ville.

 

coupole-du-Reichstag---Foster0005.jpg

 

 

Repost 0
Published by writings2 - dans Archi
commenter cet article
19 août 2013 1 19 /08 /août /2013 21:10

Tour-KPN-Telekom---Rotterdam---Renzo-Piano0001.jpg  Au centre de Rotterdam aux Pays Bas, dans un quartier en réhabilitation, Renzo Piano, connu entre autres pour le centre Pompidou à Paris, a conçu cette étrange tour.

Constituée autour d'un noyau en béton armé, est compte deux parties sur pilotis, dont l'une s'incline et semble vouloir chuter, ce que prévient la présence d'une béquille, qui assure effectivement la stabilité latérale et la résistance au vent.

Mais une autre particularité de ce bâtiment, occupée par la société néérlanaise de télécommunication, est que la façade est constituée d'un énorme écran numérique sur 3600m2.

Il sert à la ville pour faire passer ses informations, mais aussi aux arises qui participent chaque année au festival numérique.

Repost 0
Published by writings2 - dans Archi
commenter cet article
7 août 2013 3 07 /08 /août /2013 20:40

Lorsque la ville d'Amsterdam a voulu créer une nouvelle résidence pour personnes âgées, elle s'est heurtée à des contraintes d'urbanisme (distance entre les fenêtres, espaces verts à créer...) qui limitaent considérablement la taille de son projet. Ainsi, au lieu de 100 appartements, il n'était possible d'en construire que 87.

 

Afin de trouver une solution pour les treize habitations manquantes, la ville a lancé un concours d'architectes. C'est la proposition du cabinet MVRDV (Maas, Van Rijs et De Vries) qui a été retenue.

residence-WoZoCo---Amsterdam---MVRDV0001.jpg 

Elle consiste à ajouter des blocs à divers endroits du bâtiment principal.

 

 

Cette solution permet aux résidents de bénéficier de petits balcons supplémentaires. La juxtaposition des formes et l'usage de bois cassent la monotonie du bâtiment central, avec une petite touche de transgression.

  résidence WoZoCo - Amsterdam - MVRDV0002  résidence WoZoCo - Amsterdam - MVRDV0004

Repost 0
Published by writings2 - dans Archi
commenter cet article
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 15:20

... Ou plus exactement une traduction britannique, déclinée aux Pays Bas.

Elle est née de la rencontre de ces deux pays, tournés vers la mer. C'est d'ailleurs cet horizon maritime qu'elle met à l'honneur.

L'Armada est, à l'origine, une flotte armée par le roi d'Espagne Philippe II pour conquérir l'Angleterre. Aujourd'hui, ce nom a été repris dans bien des domaines, mais il continue à s'employer pour désigner des rassemblements de bateaux, notamment quand il s'agit de grands voiliers.

Peu rancuniers ou oublieux de l'histoire, un cabinet d'architectes anglais (Building Design Partnership) l'a choisi pour baptiser un complexe résidentiel original installé dans une ancienne cité fortifiée des Pays Bas : Bois le Duc.

Ensemble-residentiel-Armada---BDP---Bois-le-Duc-PB0001.jpg 

Ce sont dix silhouettes aux voiles gonflées, qu'on dirait prêtes à prendre le large.

Mais ces résidences (qui comptent 250 appartement au total) sont bien ancrées à terre et leur esthétique originale n'est pas exempte d'un certain aspect pragmatique et fonctionnel. La forme incurvée de la façade inox répond au climat venteux, tout en exploitant le rayonnement solaire. Des panneaux solaires sont intégrés dans les toitures. La structure vitrée protège également du vent et permet de disposer de jardins collectifs.

Brique, inox, verre, cèdre, les matériaux créent des contrastes plutôt agréables. 

 

Une invitation au rêve et au voyage, en profitant d'un bon niveau de confort.

 

 

Repost 0
Published by writings2 - dans Archi
commenter cet article
19 juillet 2013 5 19 /07 /juillet /2013 10:38

A Malmö en Suède, le musée d'art moderne est installé dans un ancien bâtiment industriel.

Lors de son extension, un choix audacieux a été proposé puis réalisé par Tham & Videgärd Arkitekter.

moderna-museet---Malmo---Tham---Videgard-Arkitekter0001.jpg

 Les architectes ont osé le contraste, mais bien sûr avec quelques éléments de rappel aussi.

 

Tel est le cas de la couleur, dont l'orange est un clin d'oeil aux tons des briques de l'ancienne ancienne.

 

La surprise est toutefois au rendez-vous avec ce bâtiment additionnel résolument contemporain.

moderna-museet---Malmo---Tham---Videgard-Arkitekter0003.jpg

Il est réalisé en tôles perforées, du moins au niveau de la façade.

 

Il offre au musée d'art moderne de Malmö une surface supplémentaire d'une centaine de m2, comprenant notamment une nouvelle galerie à l'étage et une caféteria au rez de chaussée, avec à l'intérieur des couleurs conformes à celles de la façade.

moderna-museet---Malmo---Tham---Videgard-Arkitekter0002.jpg

 A vous d'imaginer maintenant ce qui se cache derrière cette façade peu ordinaire...

Repost 0
Published by writings2 - dans Archi
commenter cet article
12 juillet 2013 5 12 /07 /juillet /2013 20:16

  Almere, ville des Pays Bas de 200 000 habitants environ, a été édifiée sur un ancien polder à partir de la fin des années 1970.

 

Si les bâtiments traditionnels n'y attirent pas le regard (et pour cause puisqu'ils n'existent pas), il n'en est pas de même de certaines constructions contemporaines, y compris lorqu'il s'agit de parkings.

Kaboutergarage---Mei-archi-en-stedenbouwers-PB0001.jpg 

Ainsi, rue de Floride se dresse le Kaboutergarage (garage de gnomes ou des lutins), un parking de 400 places qui se caractérise d'abord par sa façade en acier étiré.

 

 

Cette façade est perforée, ce qui permet une ventilation naturelle.

 

 

 Dans cette façade, des conteneurs ont intégrés. Ils contiennent des plantes, spécialement choisies selon l'orientation.

Kaboutergarage---Mei-archi-en-stedenbouwers-PB0002.jpg

 

L'effet à l'intérieur est surprenant.

 

Il est sans doute renforcé par les motifs de la façade, qui justifient le nom du lieu : des lutins ou nains, des moulins, des oiseaux...Kaboutergarage---Mei-archi-en-stedenbouwers-PB0003.jpg

 

 

 

Ce parking a été conçu par le cabinet Mei architecten en stedenbouwers.

 

Repost 0
Published by writings2 - dans Archi
commenter cet article
2 juillet 2013 2 02 /07 /juillet /2013 20:54

En 2004, artistes et architectes se sont donnés rendez-vous en Laponie pour confronter leur talent aux conditions extrêmes. Ce défi a été relevé par plusieurs équipes, comportant chacune un architecte et un artiste, pour mieux confronter les regards et les expériences.

La glace a été coulée, découpée, la neige compactée, pour des réalisations oniriques.

Je vous en propose quelques réalisations.

Eva-Rotschild---Anamorphosis0002.jpg 

Osmo-Rauhala---Asymptote0003.jpg

Tatsuo-Miyajima---Tadao-Ando0002.jpg

Tatsuo-Miyajima---Tadao-Ando0003.jpg 

R-Barry---Hollmen-Reuter-Sandman0001.jpg

Tatsuo-Miyajima---Tadao-Ando0004.jpg

 

Repost 0
Published by writings2 - dans Archi
commenter cet article
29 juin 2013 6 29 /06 /juin /2013 13:39

Les azulejos ont trouvé au fil des époques des interprètes de génie. Tel est le cas d'Antonio Gaudi à la fin du XIXème siècle.

Casa-Vicens2.png En 1883, il commence la construction d'une maison destinée à un riche courtier de Barcelone : Manuel Vicens i Montaner.

Cette maison est très colorée et ornée d'une profusion d'azulejos.

Casa Vicens 

Selon la petite histoire, c'est le commanditaire qui aurait fourni les matériaux.

 

Dans cette belle maison d'angle, l'influence mauresque (mudejar) est au rendez-vous, notamment dans le dessin général du bâtiment, ses ouvertures et bien sûr la présence de la céramique qui rythme les façades.

 

Gaudi - casa Vicens0005 

 

Les balcons sont plutôt d'inspiration art nouveau et déjà quelques courbes et la mise en relief des éléments d'architecture portent une empreinte unique, qui marquera bientôt toute l'histoire de la ville.

 

Le travail de la grille, en fer forgé, constitue un des nombreux exemples de l'imaginaire de Gaudi. Et ce n'est que le début...

Gaudi - casa Vicens0004

Repost 0
Published by writings2 - dans Archi
commenter cet article