Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

27 novembre 2013 3 27 /11 /novembre /2013 18:41

    Bomarzo---photo-Mark-E-Smith0001.jpg     Voici une folie ou un jardin hors norme.

 

Situé en Italie dans la province du Latium, aux environs de Viterbe, il est l'oeuvre de Pier Francesco Vicino Orsini. 

 

Conçu au XVIème siècle ce jardin est construit sur trois niveaux. Il pourrait mettre en scène le voyage de l'homme à travers les embûches les folies et les passions de la vie.

 

Mais il n'est pas toujours simple de décrypter les messages et les références auxquelles renvoient les statues parfois grimaçantes et effrayantes, parfois simplement surprenantes.

 

A vous de vous faire une idée...bois-sacre-de-Bomarzo---villa-Orsini---Italie0002.jpg

 

Les photographies sont signées de Mark E. Smith.

 

bois-sacre-de-Bomarzo---villa-Orsini---Italie0001.jpg

Bomarzo---photo-Mark-E-Smith0005.jpg   Bomarzo---photo-Mark-E-Smith0008.jpg

Bomarzo---photo-Mark-E-Smith0017.jpg

Repost 0
Published by writings2 - dans Eaux et jardins
commenter cet article
23 novembre 2013 6 23 /11 /novembre /2013 11:57

enseignes-de-pierre---Wasselonne0002.jpg Aux contreforts du massif des Vosges, Wasselonne est une commune du Bas Rhin qui compte environ 5000 habitants. Place forte au Moyen Age, elle a su trouver un essor économique grâce à la qualité de son artisanat et, plus tard, avec des activités telles que la tannerie, la filature, la brasserie...

Elle garde de ce passé nombre de témoignages, à l'image de son chateau, de ses tours et des portes de ses haitations. Car au fronton de ces dernières apparaît souvent un gravure représentant la profession de l'occupant initial des lieux.

Parmi les métiers représentés, les tanneurs bien sûr, sous plusieurs figures.

enseignes de pierre - Wasselonne0001   enseignes-de-pierre---Wasselonne0007.jpg

 

Puis viennent les boulangers, reconnaissables aux pains et au bretzel .

enseignes-de-pierre---Wasselonne0004.jpg

 

Je vous propose trois autres enseignes de pierre. A vous de deviner la profession représentée...

enseignes-de-pierre---Wasselonne0006.jpg enseignes-de-pierre---Wasselonne0005.jpg

La dernière est facile...

enseignes-de-pierre---Wasselonne0008.jpg

Repost 0
21 novembre 2013 4 21 /11 /novembre /2013 11:58

Majorelle - bureau Orchidées396 Un bureau ombelle stylé, caractéristique de l'oeuvre de Louis Majorelle.

Ce nom évoque incontestablement la Lorraine des années 1880 à la première guerre mondiale, ces années de création sous le signe de l'Ecole de Nancy et un peu au-delà.

Car comme pour Emile Gallé,  tout commence à la génération d'avant. Auguste Majorelle crée à Toul une entreprise de mobilier, bientôt réputée pour sa qualité et notamment ses meubles vernis.

A sa mort, Louis abandonne ses études pour reprendre l'affaire familiale. Et peu à peu, les meubles plutôt traditionnels des débuts évoluent vers des lignes plus fluides, végétales...

Majorelle - ligne de mobilier399  La maison Majorelle (Louis travaille avec ses frères, notamment Jules, chargé de la commercialisation) a le mérite de développer des lignes de mobilier. Ce qui est nouveau à cette époque consiste à acheter un ensemble de meubles, parfaitement accordés, pour une même pièce : salon, chambre à coucher...

Comme une partie de la production est réalisée en série, le catalogue s'étoffe rapidement et les meubles Majorelle sont aussi vendus dans des catégories de population qui n'y auraient pas eu accès.

Majorelle - chambre

Cela ne limite en rien la créativité de cet ébéniste, peut-être stimulé aussi par les créations de Gallé, et dont la principale vitrine reste les expositions universelles.

Majorelle- meuble à musique Louis Majorelle y expose ses plus beaux meubles, y teste sans doute aussi la façon dont son travail est perçu, quand il adopte la marqueterie ou développe de nouvelles lignes.

Pour compléter ses créations, il ouvre un atelier de ferronnerie, qu'il exploite en collaborant avec d'autres sociétés nancéennes, à l'exemple de Daum. Quelques lampes somptueuses résultent de ce travail en commun, sublimant le verre et le fer.

Majorelle et Daum - lampe Pissenlit373 Ce travail de sublimation comprend aussi la réalisation de la coupole des galeries Lafayette (avec Jacques Grüber).

Et n'oublions pas les rampes d'escalier, ici pour la maison Bergeret. Majorelle - Rampe d'escalier pour la maison Bergeret406

Les ateliers souffrent pendant la guerre. Beaucoup d'ouvriers qualifiés sont sur le front et un incendie ravage un atelier avant qu'une bombe détruise le magasin principal en 1917.

Louis Majorelle meurt en 1926. Ses biens sont alors vendus et l'entreprise ferme en 1931. 

Repost 0
Published by writings2 - dans Art nouveau
commenter cet article
19 novembre 2013 2 19 /11 /novembre /2013 12:17

Je vous invite aujourd'hui au Maroc pour y découvrir un ensemble de portes sublimes.Fes---porte-de-Dar-Al-Makhzen0001.jpg

Elles sont au nombre de sept, accolées les unes aux autres, et s'ouvrent sur le palais royal de Fès (Dâr Al Makhzen).

Fès est la plus ancienne des villes impériales du Maroc, créée au VIIIème siècle par la dynastie des Mérinides. A côté de la ville ancienne se dresse la nouvelle, édifiée à partir du XIIIème. Le palais, qui occupe 80 ha, en constitue un élément important.

Cette cité impériale ne se visite pas. Nous resterons donc devant les portes, qui méritent qu'on s'y attarde.

Fés - porte de Dar Al Makhzen0002 Les portes (les huis) sont en bronze finement ciselé. la poignée reprend le symbôle de la royauté.

L'encdrement des portes est rehaussé par plusieurs jeux de zelliges, ces carreaux de mosaïque qui constituent une des spécialités de l'artisanat marocain.

Fés - porte de Dar Al Makhzen0003          Fés - porte de Dar Al Makhzen0004

Repost 0
17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 16:36

tapisserie apocalype - Angers

 Cette tapisserie du XIVème siècle est la plus longue au monde (140 mètres), malgré ses mutilations au fil des siècles, notamment au XVII ème siècle où elle fut coupée pour des besoins de présentation.

 Après la révolution, cet objet, sans doute devenu encombrant, est retrouvé dans une abbaye où il servait à envelopper les orangers pour les protéger du froid.

 

Je vois propose de découvrir cette tenture de laine, réhaussée de quelques fils d'argent, qui fit sensation lors du mariage de Louis II d'Anjou avec Yolande d'Aragon en 1400. C'est un objet,  exposé dans le chateau d'Angers, qui demeure dans un état de conservation exceptionnel.

 

Cette tapisserie a été commandée vers 1380 par Louis d'Anjou vers 1380 à Nicolas Bataille. Sa réalisation, effectuée selon les maquettes du peintre Jean de Bruges, a duré plus de sept ans.

tenture-de-l-Apocalypse0001.jpg

Pourquoi avoir choisi d'y représenter l'Apocalypse?

 

Ce texte, écrit par l'apôtre Jean, donne lieu à de multiples interprétations, auxquelles je n'ai pas les moyens d'apporter ma contribution. Il convient simplement de souligner que son illustration est très prisée par les rois chrétiens depuis le Vème siècle et que la signification du mot Apocalypse signifie Révélation.

 

 

Très brièvement, sur un trône céleste figurent sept sceaux. A chaque fois que l'un d'eux est brisé, des évenements se produisent. Les cavaliers surgissent, des bêtes monstrueuses apparaissent...

tenture-de-l-Apocalypse0013.jpg

 tenture-de-l-Apocalypse0015.jpg

 

Des sages continuent toutefois de respecter les commandements de Dieu.

Ils seront sauvés alors que les forces du Bien et du Mal se livrent combat.

 

 

Une femme (Marie ou l'Eglise?) est sauvée, ainsi que son enfant.tenture-de-l-Apocalypse0007.jpg

 

 

 

 

 

 

Ailleurs, la violence se poursuit, les sauterelles envahissent la terre, suivies par une série de catastrophe...

tenture-de-l-Apocalypse0009.jpg

tenture-de-l-Apocalypse0014.jpg  tenture-de-l-Apocalypse0010.jpg

 

 

 

 

Après de rudes combat, le Bien triomphe et la Jérusalem céleste apparaît aux justes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La tapisserie vous attend à Angers, pour y admirer la qualité du tissage, les couleurs, les subtilités et peut-être réinterpréter ses illustrations...

 

 

 

 

Repost 0
17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 10:19

Il est rare de découvrir, accrochée dans la nef d'une église, une épée ancienne.epee-Jean-sans-peur---Montereau-Fault-Yonne0001.jpg

Pourtant, c'est bien un tel objet que l'on trouve sur le 5ème pilier de la nef de l'église Saint Loup à Montereau Fault Yonne en Seine et Marne.

Cette épée aurait appartenue au duc de Bourgogne Jean sans peur.

La France est alors plongée dans la guerre de cent ans et déchirée entre les Bourguignons, alliés aux Anglais, et les Armagnacs. En 1419, à la demande du dauphin (le futur Charles VII, qui ne sera couronné, grâce à Jeanne d'Arc que dix ans plus tard), une entrevue est organisée entre les différents clans à Montereau Fault Yonne, un territoire à la jonction des différentes zones d'influence.

Jean sans peur est le chef du clan bourguignon. C'est donc lui qui doit rencontrer le dauphin. Mais certains Armagnacs sont peu favorables à un rapprochement et le duc est tué sur le pont de la ville.

epee-Jean-sans-peur---Montereau-Fault-Yonne0002.jpg Son corps reposera dans l'enceinte de l'église de la ville, qui est également celle de la collégiale Notre Dame, accolée. Il sera ensuite transféré à Dijon.

L'épée commémore l'entrevue du 10 septembre 1419..

 

 

Repost 0
13 novembre 2013 3 13 /11 /novembre /2013 12:18

Hector Guimard est un des acteurs de l'art nouveau en France. Architecte, il réalise un certain nombre de propriétés, souvent appelées Castel.

Le XVIème arrondissement de Paris abrite quelques unes de ses réalisations, dont le castel Béranger, situé 14 rue de la Fontaine.

Cet immeuble d'habitation a été construit entre 1895 et 1898. Son premier élément, la porte d'entrée, ou plus exactement sa grille, est caractéristique de son style.

Guimard---grille-Castel-Beranger.png

Malgrè son élégance et son originalité, elle ne saurait résumer à elle seule cet immeuble, dont je vous offre un rapide aperçu, limité à la façade...

Guimard---Castel-Beranger---facade0001.jpg  Guimard---balcon-Castel-Beranger.png

Ce bâtiment a été récompensé pour l'originalité de cette façade à la fin du XIXème siècle, sans faire toutefois l'unanimité. Il est classé aux monuments historiques seulement depuis 1992.

 

Repost 0
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 08:22

sous-bois0001.jpgChacun de nous connaît dans son entourage, collègues, amis, parents ou enfants, une personne qui soudain a reçu le ciel sur la tête en apprennant qu'elle souffrait d'une maladie grave (cancer ou autre) à l'issue bien incertaine.

Début d'une longue descente aux enfers où se mêlent révolte, incompréhension, angoisse, peur panique aussi, et toujours la douleur. Début d'une longue série de nuits sans sommeil.

Pour certaines de ces personnes, la découverte est brève et la faucheuse rapide. Pour d'autres, un long combat commence, contre la maladie, contre soi-même aussi.

L'hôpital devient un repère central, un lieu d'espoir, d'échanges parfois, mais aussi de souffrance. Il y a les opérations, les traitements lourds et toutes leurs conséquences : chute de cheveux, nausée, fatigue sans nom...

Il y a aussi le regard des autres, cette insupportable compassion comme le soutien sincère face aux difficultés quotidiennes.

Il y a les êtres aimés, tous les projets inachevés... Et un combat quotidien, dur, cruel... Mais chaque minute, chaque jour, chaque mois, chaque année gagnés sont autant de victoires. 

 

Rien ne sera plus jamais pareil... Et chaque jour, le combat se poursuit, avec un courage hors norme.

 

 

(Cet article est illustré par la photographie d'un sous bois vosgien, signée Philippe Moës)

Repost 0
Published by writings2 - dans Destins
commenter cet article
9 novembre 2013 6 09 /11 /novembre /2013 18:53

Malte, qui abrite encore le siège des chevaliers de l'ordre, est un pays très catholique. Cela s'exprime dans des églises somptueuses mais également au coin des rues. Chaque angle semble, en effet, accueillir un saint pour protéger les habitants.

P1000302 

Ces statues sont polychromes ou tout de blanc vêtues.P1000328.JPG

 

 

 

 

 

Elles sont de plein pied ou simplement centrées sur un visage ou un élément symbolique, touchantes de simplicité.

P1000332.JPG

Le plus difficile est de se limiter à quelques exemples...

P1000343.JPG   

P1000345

Repost 0
9 novembre 2013 6 09 /11 /novembre /2013 12:44

L'abbaye de Fontevraud, en Anjou, est notamment célèbre pour ses hôtes royaux. Quatre représentants de la famille des Plantagenêts y reposent, sans doute parmi les plus célèbres : Henri II d'Angleterre, Aliénor d'Aquitaine, Richard Coeur de Lion (leur fils) et Isabelle d'Angoulême, épouse de Jean sans terre.

Quatre dépouilles royales et surtout quatre gisants qui les symbolisent et sont exposés à la vue des visiteurs.

P1020260.JPG 

Ces statues sont polychromes, typiques de l'art roman et révelatrices d'une coutume qui consistait pour les rois à se choisir une église comme nécropole.

 

L'origine des Plantagenêts explique leur présence en ce lieu. Car ces rois d'Angleterre étaient à l'origine des nobles des régions d'Anjou et du Maine.

 

Aliénor d'Aquitaine est l'héritière du duché d'Aquitaine, une province associée au royaume de France à la suite de son mariage avec Louis XVII, mais qui ne lui a pas été fusionnée (le contrat de mariage prévoyait une fusion à la seconde génération). Mariée très jeune au roi de France, elle l'accompagne dans sa croisade, et serait à l'initiative de l'annulation de son mariage pour consanguinité.

 

Elle épouse en 1152 Henri de Plantagenêt, comte d'Anjou,  qui obtient le trône d'Angleterre deux ans plus tard.

P1020261

 

Richard Coeur de Lion est le fils le plus connu du couple royal. Le dernier,

Jean sans terre, sera celui qui verra son héritage recentré sur l'Angleterre avec la perte de territoires anciens tels que l'Anjou et le Maine.

 

 

Les gisants reposent au milieu de l'église, dont la présentation mérite bien un autre article.

 

Pour la petite histoire, ils ont été plusieurs fois déplacées lorsque l'abbaye est devenue prison et Napoléon III les auraient offerts à la reine Victoria, avant de devoir se rétracter face aux protestations de personnalités françaises.

De belles statues qui ont une valeur tant symbolique qu'historique.

 

Repost 0
Published by writings2 - dans Eglises romanes
commenter cet article