Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

8 mars 2015 7 08 /03 /mars /2015 00:40

    B-Morisot---Sur-la-pelouse---18740001.jpg

Un instant de complicité entre une femme et ses enfants. Le talent de Berthe Morisot a excellé à reproduire ces scènes intimistes, un sujet de prédilection de l'artiste, à défaut peut-être d'accèder à d'autres univers, alors réservés aux hommes.

Berthe Morisot est une femme du XIXème siècle (née en 1841 et morte en 1895). Les jeunes fllles de l'époque pouvaient être initiées à la peinture, comme ce fut le cas de Berthe et de sa soeur Edma, avec des professeurs tels que Corot. Elles n'avaient toutefois aucune possibilité d'être reconnues pour leur talent et de vivre de leur art, la femme n'état alors reconnue que dans son foyer.

Pourtant, elle a su s'imposer dans un milieu d'hommes et compte parmi les fondateurs de l'impressionnisme, participant à chaque exposition du groupe, avec une touche qui lui est propre , contribuant  à la volonté de ces artistes de s'affranchir des carcans de l'art académique.

Berthe s'est mariée tardivement à Eugène Manet (le frère du peintre Edouard Manet), dont elle a eu une fille, Julie, et a continué à peindre et à exposer ses toiles, un condensé de vie, mélange de grâce et d'audace.

Berthe Morisot : une impressionniste
Berthe Morisot : une impressionniste
Berthe Morisot : une impressionniste
Berthe Morisot : une impressionniste
Berthe Morisot : une impressionniste
Berthe Morisot : une impressionniste
Berthe Morisot : une impressionniste
Repost 0
Published by writings2 - dans Art et lumière
commenter cet article
3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 20:31
Dasvidania Boris !

La Russie a enterré aujourd'hui un de ses enfants, un homme de convictions, assassiné sur la place rouge.

Le lieu est hautement symbolique car il incarne le pouvoir et une longue histoire. Il accueille aussi défilés et manifestations, dont celle qui a eu lieu dimanche en hommage à Boris Nemtsov, et à laquelle il aurait dû participer, car elle était prévue à l'origine pour demander la paix en Ukraine et le respect des accords signés.

Cet homme de 55 ans, père de 4 enfants, ancien dauphin de Boris Eltsine, est entré dans l'opposition quand Vladimir Poutine est devenu président. Vice-Président de Boris Eltsine, il a fait payer ses impôts à Gazprom, qui cherchait à s'en exonérer, pour financer des écoles et payer les salaires des médecins et des enseignants.

Depuis, il était devenu une des voix de la raison, face aux excès du pouvoir, économiques et écologiques (Sotchi), géopolitiques aussi. Il défendait la liberté d'expression, payant bien cher ses convictions, auxquelles il est toutefois resté fidèle, dans un Etat où il est difficile d'être démocrate.

Au revoir Boris et merci pour les combats que tu as su mener inlassablement.

Repost 0
Published by writings2 - dans Destins
commenter cet article
1 mars 2015 7 01 /03 /mars /2015 12:06
Structurer le chaos (quelques oeuvres de Platon H)

Structurer le chaos.

Ce titre prend un sens particulier lorsque le monde semble, plus que jamais, sombrer dans la folie et la violence. Mon propos se limitera toutefois aujourd'hui à la présentation de quelques oeuvres d'un artiste, Platon H.

Son nom complet est Platon Alexis Hadjimichalis. Il possède une double ascendence grecque et française qui a sans doute contribué à modeler sa pensée et orienter sa sensibilité, peut-être aussi à prendre un peu de hauteur et à développer une certaine forme d'humour.

Pour exemple, certains titres d'oeuvre : "coiffure de l'Inca au temple du soleil" ou "coussin orthopédique pour fakir mexicain", que vous reconnaitrez facilement dans les photographies présentées.

La particularité de Platon H, c'est de rassembler des éléments organiques, animaux ou végétaux, à l'exemple de cheveux, d'écailles, de plumes, et de les assembler dans des tableaux pour le moins originaux...

Structurer le chaos (quelques oeuvres de Platon H)
Structurer le chaos (quelques oeuvres de Platon H)
Structurer le chaos (quelques oeuvres de Platon H)
Structurer le chaos (quelques oeuvres de Platon H)
Repost 0
Published by writings2 - dans Art et lumière
commenter cet article
21 février 2015 6 21 /02 /février /2015 22:14
Les géants de Rapa Nui

Une île battue par le vent dans le Pacifique Sud, à des milliers de kilomètres de tout continent (les côtes chiliennes sont à environ 3 700 km), et des centaines de statues de pierre, parfois de 10 mètres de haut.

Tel est la première vision de Rapa Nui ou l'île de Pâques pour reprendre le nom que le navigateur qui la découvrit, en ce jour de célébration chrétienne, lui donna.

Sur cette petite île, jadis une forêt, aujourd'hui disparue, occupait une partie de l'espace. Il est possible que près de 15 000 personnes y vécurent, à l'heure de l'apogée. Mais ce temps était déjà révolu lorsque les Européens arrivèrent. Les maladies et le commerce d'esclaves eurent raison des derniers témoins d'une civilisation, sans doute grandiose si on la mesure à la taille de ses Moaïs (statues de pierre).

Et quand il n'existe pas d'explication, ou tant de zones de mystères, l'imagination prend le relai. Les sculptures pourraient être inspirées de la culture inca, des guerres ont sans doute eu lieu, les ressources initiales épuisées par des conflits ou une sur-exploitation. Quant au sens des statues, tout est possible, du culte des ancêtres à celui, désespéré de dieux quand l'île voyait ses ressources s'amenuiser, ou des objets de compétition entre tribus rivales.

On imagine ce morceau de terre déchiré, meurtri, victime de la folie de ses occupants, à l'image peut-être de ce qu'est la terre à l'échelle de l'univers.

A chacun ses projections sur ce lieu unique au milieu de nulle part.

Les géants de Rapa Nui
Les géants de Rapa Nui
Repost 0
Published by writings2 - dans Légendes
commenter cet article
15 février 2015 7 15 /02 /février /2015 15:32

Depuis 1913 elle se dresse à quelques dizaines de mètres de la terre, de Copenhague plus précisément. Elle est gracieuse, frêle puisqu'elle a la taille d'un enfant. Elle s'attache à nous rappeler notre enfance, lorsque nous lisions les contes d'Andersen et appartient à ce socle culturel que nous partageons avec beaucoup de personnes, en Europe ou au delà.

Elle est aussi un symbole d'indépendance, celui d'une femme qui choisit son destin, prête à se transformer par amour.

Il s'agit bien sûr de la petite sirène de Copenhague.

La petite sirène ou le choix d'aimer

Elle rassemble les amoureux, les manifestants et tous les passants qui viennent assister à une fête en son honneur ou simplement à une discussion politique.

Elle a été bafouée, vandalisée, décapitée deux fois également. Mais elle est toujours là. Comme le sera Copenhague et la liberté malgré tous les terroristes et opposants à la démocratie!

Repost 0
Published by writings2 - dans Légendes Société
commenter cet article
7 février 2015 6 07 /02 /février /2015 22:04
Tableau de pêche?

Ce pourrait être un idéogramme ou la première esquisse d'un motif dessiné sur un morceau de cuir ou un support pavé de petites pierres...

Ce fond est en réalité l'eau d'une lagune que les pales d'un hélicoptère animent, le mouvement ayant aussi un effet sur les reflets de lumière et donc sur la couleur de cette eau.

Le relief est celui de barrages flottants utilisés pour pêcher.

Cet étrange tableau de pêche est une photographie aérienne signée Alex Mac Lean.

Repost 0
1 février 2015 7 01 /02 /février /2015 16:26

Dans une des rues principales de Sopot, station balnéaire polonaise sur les bords de la Baltique, se dresse une étrange maison.

Elle est inspirée des dessins de Jan Marcin Szancer, illustrateur de contes pour enfants notamment, des formes colorées, sans aucun respect pour la géométrie...

Et pourtant... Ces dessins ont donné des idées à l'architecte Szcezepan Szotynski. Souvenirs d'enfance ou lectures faites à ses enfants? Qu'importe l'origine... Il avait pour commande un bâtiment susceptible d'interpeller le passant, de donner vie à cette rue et d'abriter un complexe regroupant restaurants, commerces et centre d'affaires, le tout sur 4000 m2.

Voilà le résultat, très spectaculaire à l'extérieur, l'intérieur étant plus "attendu" :

Une "maison tordue" sur la Baltique
Une "maison tordue" sur la Baltique
Une "maison tordue" sur la Baltique
Une "maison tordue" sur la Baltique
Repost 0
Published by writings2 - dans Archi
commenter cet article
24 janvier 2015 6 24 /01 /janvier /2015 13:00
Les jolies frimousses de Sabine Weiss

Je vous offre aujourd'hui un cocktail de spontanéité, d'espiéglerie, de secrets, de sourires... Tout cela grâce à quelques photographies de Sabine Weiss.

Elle a traité de très nombreux sujets entre mode et photo-reportage, immortalisé les gens célèbres comme les plus humbles, traqué dans son objectif des lieux ou des scènes de vie.

Son art est sobre, essentiel, un arrêt sur un moment presque magique, une attitude, un regard. Et notre attention est immédiatement captée par l'energie, la joie de vivre, de jouer, la fragilité et tous les autres sentiments ou les sensations que ces photographies nous renvoient.

J'aime tout particulièrement ces portraits d'enfants. Le noir et le blanc leur donne une force plus grande encore et bien que les époques semblent parfois lointaines (quelques décennies), il reste toujours ces rires qui retentissent à nos oreilles, ces regards amusés et on a l'impression que ces enfants vont surgir ...

Mais je vous laisse apprécier ce talent, qui a impressionné d'autres grands photographes, à l'exemple de Robert Doisneau, et qui donne régulièrement lieu à des expositions.

Les jolies frimousses de Sabine Weiss
Les jolies frimousses de Sabine Weiss
Les jolies frimousses de Sabine Weiss
Les jolies frimousses de Sabine Weiss
Les jolies frimousses de Sabine Weiss
Les jolies frimousses de Sabine Weiss
Les jolies frimousses de Sabine Weiss
Les jolies frimousses de Sabine Weiss
Les jolies frimousses de Sabine Weiss

Ces clichés font partie d'une centaine de photographies offertes par Sabine Weiss à Reporters sans frontière, pour la liberté de la presse.

Repost 0
18 janvier 2015 7 18 /01 /janvier /2015 22:29
Liberté de la presse : un droit chèrement acquis

Comme pour beaucoup d'entre vous, cette journée du 7 janvier 2015 a été un choc. J'ai découvert avec stupeur qu'il était possible en France, en ce début du XXIème siècle, d'être assassiné(s) pour avoir réalisé et publié des caricatures.

Jusqu'alors, la liberté d'expression, et celle de la presse qui en est le prolongement, me semblaient une évidence, tout en sachant qu'il s'agissait aussi d'un privilège dans le monde. L'évidence a été pulvérisée et la fragilité de ces droits mise en évidence.

Les obtenir a demandé des siècles. Mais le combat n'est pas terminé...

J'aimerais revenir un instant sur l'histoire de la presse, sur celle de la caricature également, pour mesurer le chemin parcouru et celui qui reste à faire, ici ou ailleurs...

Une petite histoire de la presse et de la liberté d'expression

L'histoire de la presse est à l'origine celle de la presse écrite, avant que les technologies modifient les modes d'expression et élargisse la notion de presse aux médias. Elle se lit par référence à l'évolution des sociétés, qui l'inspire, la justifie, la transforme, et sur laquelle elle influe également.

Sa naissance est liée à celle de l'imprimerie, qui lui offre une capacité de diffusion sans commune mesure avec les productions manuscrites. A côté des occasionnels, des libelles et autres feuilles imprimées apparaissent peu à peu des publications périodiques. Le premier journal français est la gazette de Théophraste Renaudot, qui voit le jour en 1631. Pendant la première moitié du XVIIème siècle les journaux sont créés un peu partout en Europe.

La presse est alors contrôlée par le pouvoir royal. Magré la censure, les publications se multiplient peu à peu, s'étendent à tous les champs de la vie sociale et culturelle et défendent leur liberté. Les philosphes des Lumières, dont Voltaire, affirment l'universalité de la liberté d'expression.

La liberté de la presse est inscrite dans la loi dès 1766 en Suède, 1776 dans l'Etat de Virginie. En France, la Révolution est une étape décisive, que la Terreur remet très vite en question. Nombreux sont les journalistes guillotinés, comme Hébert ou Desmoulins

Car la presse, qui a permis de diffuser les idées des Lumières, est aussi un formidable outil de contestation. C'est ce qui effraie encore les tyrans ou les extrémites de tous bords.

Souvent considérée comme une menace pour le pouvoir en place, la liberté de la presse sera, au gré des soubresauts politiques de la France, sera plus ou moins restreinte. La IIIème République lui offre enfin une stabilité avec la loi du 29 juillet 1881, le sujet le plus discuté étant la définiion des délits de presse.

Le début du XXème siècle, en particulier pendant les deux guerres mondiales, met une partie de la presse au service de la propagande, le reste étant contrôlé ou interdit. La renaisance a lieu à partie de 1945, avec de profonds transformations liées à la technologie (radio puis télévision).

Après-guerre, les journaux se sont multipliés. La concurrence d'autres médias a fait évolué le journalisme. Depuis quelques années la diffuson plus large de l'information qu'offre internet etla concentration des groupes de médias, ont aussi considérablement changé la donne et constituent des défis importants.

Les médias et la presse restent reglementés, la restriction de leur liberté étant limitée à quelques délits clairement définis tels que l'injure, la diffamation, les troubles de l'ordre public (incitation à la haine, au racisme...)

La liberté de la presse demeure toutefois un droit fondamental, privilège que partagent les citoyens et les journalistes d'Europe, d'Amérique du Nord, d'Australie essentiellement. Ailleurs,il est plus dangereux de s'exprimer sans risquer sa vie...

Caricature et presse

Les caricaturistes connaissent une situation équivalente à celle de leurs collègues journalistes.

La caricature est un mode d'expression, une interprétation de la réalité, la déformation de traits pour en souligner une caractéristique marquante, souvent un travers. Elle doit susciter le rire ou du moins faire réagir. Elle est donc par définition excessive, ceci d'autant plus qu'elle reflète la pensée de son créateur mais aussi qu'elle est comprise à travers les filtres sociaux ou culturels de ceux qui la reçoivent.

C'est une des raisons de l'accueil hostile des caricatures de Mahomet, la représentation du divin étant interdite par l'Islam, ce qui résulte peut-être davantage de la difficulté à donner une image de cette notion de divin que cela ne relève du blasphème à proprement parler. Mais les interprétations peuvent être très restrictives... Pour ma part, je n'ai vu dans la première page de Charlie Hebdo du 14 janvier, qui suscite des émeutes dans certains pays, qu'un clin d'œil amical à la communauté musulmane qui a soutenu la marche en mémoire des personnes assassinées, et un pied de nez aux terroristes, le "tout est pardonné" répondant à leur message de haine.

Liberté de la presse : un droit chèrement acquis

Pour revenir à l'histoire de la caricature, il faut remonter remonter aussi au développement de l'imprimerie, et plus précisément de la lithographie, à la toute fin du XVIIIème siècle, pour qu'elle prenne son essor.

Au XIXème siècle, de nombreux caricaturistes se distinguent à l'exemple de Daumier, Grandville, Doré. Des journaux satiriques utilisent ce mode d'expression, comme la Caricature ou le Chaviravi. Leur publication connaît les mêmes aléas que celle des autres journaux au grè de la censure et nombre de caricaturistes, dont Daumier, connaissent la prison.

 

 

Liberté de la presse : un droit chèrement acquisLiberté de la presse : un droit chèrement acquis

Leur situation s'améliore au fur et à mesure que la liberté de la presse s'affirme, mais il est toujours utile de se souvenir que l'ancêtre de Charlie Hebdo, Hara kIri hebdo a été interdit en 1970! Il est toujours difficile de jouer les trublions...

Ailleurs, les caricaturistes restent des fantassins de la liberté, pour reprendre le nom de ce documentaire diffusé pour rendre hommage aux journalistes et artistes de Charlie Hebdo.

 

La liberté de la presse n'est jamais acquise... C'est ce que nous rappellent régulièrement Reporters sans frontière, et de façon peut être plus directe les évenements du 7 janvier.

Liberté de la presse : un droit chèrement acquis
Repost 0
Published by writings2 - dans Société
commenter cet article
8 janvier 2015 4 08 /01 /janvier /2015 09:08
Blog en berne
Repost 0
Published by writings2
commenter cet article