Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

17 décembre 2016 6 17 /12 /décembre /2016 08:27
Andy Goldworthy

Andy Goldworthy

Andy Goldworthy, comme d'autres artistes du land Art, a ce don de transformer les éléments naturels en superbes tableaux. Tel est le cas avec cette oeuvre qui associe le pourpre des feuilles d'automne, la blancheur minérale des pierres et la transparence de l'eau. Un instant poétique mais peut-être aussi un passage vers une autre dimension...

 

Les feuilles ont inspiré de nombreux artistes. Il y a déjà quelques années, je vous présentais quelques sculptures d'une finesse inouie (http://writings2.over-blog.com/article-feuille-109644427.html).

D'autres préfèrent peindre ce matériau d'un genre particulier.

L'art de la feuille (land & leaf art)
L'art de la feuille (land & leaf art)

En recherchant ces artistes, j'ai égalemet découvert les réalisations d'une femme qui coud des morceaux de feuilles pour les transformer en petits objets. Elle s'appelle Susan Bauer et je vous laisse apprécier quelques unes de ses réalisations.

 

 

 

L'art de la feuille (land & leaf art)
L'art de la feuille (land & leaf art)
Repost 0
11 décembre 2016 7 11 /12 /décembre /2016 11:59
Se jeter à l'eau... ou l'audace selon Willy Ronis

Il fallait le regard d'un photographe pour saisir cet instant, l'audace d'un jeune garçon sans doute préoccupé à rattrapper un bateau qui s'éloigne sur le bassin d'un jardin public.

Une superbe illustration de l'expression se jeter à l'eau, quasiment au sens littéral... Avec des précautions toutes relatives. Espérons que cette audace a été récompensée...

Le naturel des enfants a beaucoup inspiré ce grand photographe qu'était Willy Donis, un des premiers Français à travailler pour des magazines tels que Life. 

Mais restons aujourd'hui sur ce cliché qui ne manque ni d'humour ni d'audace.

 

Repost 0
3 décembre 2016 6 03 /12 /décembre /2016 18:34
Un quatuor insolite

Voici un quatuor improbable, qui regroupe quatre chaussures conçues en un seul ensemble et cousues sur une semelle unique.

Ce pourrait être une oeuvre d'art baptisée l'indécision.

Son nom est en réalité Quatuor. Le moment de surprise  passé, un examen plus attentif de cet objet singulier met en exergue qu'aucun des modèles de chaussures n'est identique, au niveau des coutures, de la forme (bouts rond, asymétrique, carré avec angle et carré atténué), des  laçages également...

Un quatuor insolite

Car ce quatuor est un chef d'oeuvre de réception, autrement dit l'oeuvre que doit produire un compagnon du devoir, ici un coordonnier-bottier, à la fin de sa formation pour témognage de sa maîtrise des subtilités techniques de son art.

Un défi réalisé en 2002 et signé Patrice Coué.

Repost 0
30 novembre 2016 3 30 /11 /novembre /2016 15:24
La spirale de Chris Drury

Dans les jardins de Chaumont sur Loire, de nombreux artistes du Land Art ont créé une oeuvre, installation pérenne qui évolue parfois au grè des saisons.

Le carbon pool est une de ces oeuvres, un amas de bois disposé en spirale qui semble aspirer le temps et l'environnement.

Ce concept de spirale, organique ou minérale, a été développé à plusieurs reprises par Chris Drury, avec du charbon dans l'acier bassin sidérurgique de la Moselle, avec un mélange de bois et de charbon dans le Wyoming.

 

Rhine Mosel slate whirpool

Rhine Mosel slate whirpool

La spirale semble représenter la naissance de l'energie (selon le titre d'une autre oeuvre de l'artiste).

Libre à chacun de l'interpréter.

Repost 0
24 novembre 2016 4 24 /11 /novembre /2016 21:08
Un photographe ou un magicien des couleurs?

Thierry Vezon est un photographe amoureux du sud de la France où il vit, mais aussi du grand Nord.

Partout où il promène son objectif, il sait saisir les couleurs et leur alchimie. En voici quelques exemples en Camargue, des tableaux somptueux issus de l'association entre ciel, eau et sel. Une pure merveille que je vous invite à poursuivre sur son site :  http://www.thierryvezon.com/fr/galerie-photo-image-nature

Vous pourrez y découvrir ces photographies, issues de l'album Alchimie, mais aussi de nombreux autres lieux, et la grâce de leurs habitants;

Un photographe ou un magicien des couleurs?Un photographe ou un magicien des couleurs?
Un photographe ou un magicien des couleurs?
Un photographe ou un magicien des couleurs?Un photographe ou un magicien des couleurs?
Repost 0
Published by writings2 - dans Photographes
commenter cet article
18 novembre 2016 5 18 /11 /novembre /2016 16:34
Les mystères de Gavrinis

Des pierres gravées, vieilles de quelques 6 000 ans, qui existaient donc bien avant l'arrivée des Celtes et des Gaulois sur les côtes bretonnes. Cela suffit à créer le mystère et faire naître les légendes...

Les siècles enrichissent ces dernières, la cité disparue d'Ys, peut-être sous les eaux du golfe du Morbihan, côtoyant les civilisations des mégalithes et les chevaliers rouges (héritiers des Hospitaliers), sans oublier kerrigans, sorcières et autres personnages fantastiques.

 

Les mystères de Gavrinis

Le cairn où se trouvent ces pierres est un monument de taille imposante. Cette construction de pierre et de sable mesure plus de 6 mètres de haut et 50 de diamètre. Elle abrite un dolmen formant une galerie de 14 mètres de long qui aboutit sur une chambre funéraire.

23 des 29 dalles ou piliers sont ornées de motifs mystérieux, comprennant des haches, des arcs et des spirales, dont le sens nous échappe encore aujourd'hui.

Une étude acoustique a été menée dans ce lieu peu ordinaire, faisant apparaître que les voix de femmes portaient tout particulièreent, avec de fortes variations selon l'endroit où le visiteur se situe, ce qui devait aussi avoir une signification  et semble témoigner de rituels où les femmes (des prêtresses?) jouaient un rôle particulier.

Les mystères de GavrinisLes mystères de Gavrinis

Gavrinis est une île et abrite un vestige d'une civilisation mal connue. L'imagination peut s'y déployer librement...

Repost 0
Published by writings2 - dans Légendes
commenter cet article
10 novembre 2016 4 10 /11 /novembre /2016 11:50

La petite fille sur la photographie s'appelait Aline. Arrêtée avec sa mère en 1942, elle en a été séparée et est restée seule, ou plutôt avec des milliers d'autres enfants, plusieurs semaines avant d'être déportée à son tour. Elle avait tout juste trois ans quand elle a été gazée à Auschwitz.

Une triste histoire, malheureusement semblable à tant d'autres...

Cette petite fille est devenue  le symbôle de tous les enfants internés temporairement à Pithiviers, Beaune-la Rolande, Drancy... des camps gérés par les autorités françaises, avant de disparaître, broyés dans un système dédié à leur extermination.

Sa photographie est devant un fragment de baraquement, à l'image de celui où elle a vécu quelques semaines. 

L'ensemble se trouve au Mémorial des enfants du Vel d'Hiv à Orléans, à l'initiative du CERCIL (centre d'études et de recherches sur les camps d'internement du Loiret). Un lieu qui retrace l'histoire de trois camps : Jargeau, Beaune-la-Rolande et Pithiviers, depuis l'enfermement des hommes juifs étrangers en 1941 pendant un peu plus d'un an, avant les rafles et l'usage de ces lieux comme centres de rassemblement pour les trains de la mort.

La mémoire des enfants du Vel d'Hiv

Ce lieu présente l'histoire de familles, souvent totalement anéanties, ou dont un membre a miraculeusement survécu, perpétuant longtemps le souvenir ou contribuant à l'enrichir par des mots, des photographies ou des objets parfois.

La visite s'achève dans une pièce où sont affichés tous les noms des enfants passés dans ces camps, avec parfois des photos, parfois simplement un nom et un prénom, et au centre un écran où défilent de trop courtes biographies.

La mémoire des enfants du Vel d'Hiv
La mémoire des enfants du Vel d'Hiv

Le silence s'installe et le visiteur sort songeur, pensant à tant de vies gâchées, mais aussi aux responsabilités de chacun, des autorités comme des particuliers, hier comme aujourd'hui alors que des massacres se poursuivent, à l'exemple de celui des Yézidis.

Repost 0
4 novembre 2016 5 04 /11 /novembre /2016 12:06
"Landing" par André Gilden

"Landing" par André Gilden

 

Une petite touche d'humour pour ce mois de novembre.

Ce superbe cliché est l'oeuvre d'André Gilden, un photographe animalier originaire des Pays Bas et qui sillonne le monde pour réaliser sa passion.

Un prix a été décerné en 2012 à cet atterissage qui a dû demander une patience inouie et le réflexe au bon moment. 

Pour en savoir plus sur le photographe : http://www.andregilden.nl/

Repost 0
29 octobre 2016 6 29 /10 /octobre /2016 17:52
Ecouter nos défaites pour mieux accepter notre humanité

Les voix se mêlent, celles de vivants : Mariam, archéologue, Assem et Sullivan, anciens commandos, et celles des morts : le général Grant, Haïlé Sélassié, Hannibal.

Deux chefs de guerre audacieux mais assez peu soucieux des pertes à subir pour gagner les combats, un Empereur obligé de quitter son pays, des soldats las des missions qui leur ont été confiées, une femme enfin qui étudie le temps et s'interroge sur le sens de l'histoire...

Et pour toile de fond: Rome, Carthage, l'Europe, l'Ethiopie, les Etats-Unis, la Mésopotamie, la Méditerranée...

Un amalgame que le talent de Laurent Gaudé articule pour créer une continuité dans l'histoire des hommes, souligner que la victoire peut avoir un goût de défaite quand il y a eu trop de vies perdues pour elle, qu'il a fallu aller trop loin dans l'horreur et la destruction. Mais la défaite n'est pas l'échec, elle est seulement le moment où l'homme se plie à son destin, renonce à certaines convictions, sent parfois le souffle de l'histoire et sa propre finitude.

Ecoutez nos défaites n'est pas un roman, mais plutôt une interrogation, une recherche de sens dans un monde qui semble reculer devant la barbarie, devant tous les massacres qui ont marqué l'histoire et que l'on fait passer pour des victoires...

La défaite est notre finitude et personne n'y échappe. "Ecoutez nos défaites, nous n'étions que des hommes". Mais chacun choisit son chemin avant que le temps ne le plie, goûte l'amour, la douceur du vent chaud sur notre peau, en un mot vit.

Et contrairement à ce que laisse entendre le titre de ce livre, son contenu est une ode à la vie, quelques soient les chemins et les douleurs qui peuvent les traverser.

Repost 0
25 octobre 2016 2 25 /10 /octobre /2016 20:15
Les jardins d'automne de Jo Whitworth
Les jardins d'automne de Jo Whitworth

Jo Whitworth est photographe. Et les plantes doivent adorer qu'elle s'intéresse à elles....

Elle sait exprimer leur grâce, leur fragilité et leur caractère éphémère tout en soulignant la beauté des formes et des couleurs.

En voici quelques exemples, avec des clichés sublimes et délicats de jardins d'automne.

Les jardins d'automne de Jo Whitworth
Les jardins d'automne de Jo Whitworth
Les jardins d'automne de Jo Whitworth
Les jardins d'automne de Jo Whitworth
Les jardins d'automne de Jo Whitworth
Repost 0