Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

26 août 2016 5 26 /08 /août /2016 16:54
Brassaï et la célébration de la vie

Avec "un costume pour deux", Brassaï nous offre une photographie superbe, mais également troublante.

Prise à la fin des années 1920, elle met en lumière la liberté d'aimer, de choisir son partenaire... A l'époque, cela n'allait pas de soi, à supposer que ce soit le cas aujourd'hui...

Ces amoureux sont beaux, image d'un bonheur et d'une certaine insouciance, de la fragilité d'un instant de grâce.

Je vous laisse apprécier ce cliché en noir et blanc, et tous les dégadés et nuances que ces couleurs extrêmes peuvent offrir.

Repost 0
Published by writings2 - dans Photographes
commenter cet article
19 août 2016 5 19 /08 /août /2016 18:02

Dans les jardins du XXIème siècle, thème de cette 25ème édition du festival des jardins de Chaumont sur Loire, l'équilibre entre l'homme et la nature change.

Parfois, la nature devient lieu de vie et la maison s'y intégre. Deux projets du festival offrent une variation sur ce thème. Dans le premier, la maison vivante, le jardin envahit la maison, mais il reste une structure en bois qui organise tout l'espace. Dans le second, vivre au jardin, le mobilier s'efface et devient transparent.

Vivre au milieu de la nature (Chaumont sur Loire)

La maison vivante a été conçue par deux paysagistes DPLG, Emilie Granier et Barthélémy Affres. Elle intègre dès le vestiplant les éléments du jardin. L'humour est au rendez-vous dans les noms des pièces, et on se surprend à imaginer des rêves bucoliques en découvrant le lit, perdu au milieu d'une abondante végétation. La salle des arrosirs fait office de douche, à condition de partager la place avec les plantes... Et je vous laisse découvrir la suite.

Vivre au milieu de la nature (Chaumont sur Loire)
Vivre au milieu de la nature (Chaumont sur Loire)
Vivre au milieu de la nature (Chaumont sur Loire)
Vivre au milieu de la nature (Chaumont sur Loire)
Vivre au milieu de la nature (Chaumont sur Loire)
Vivre au milieu de la nature (Chaumont sur Loire)
Vivre au milieu de la nature (Chaumont sur Loire)

Le ton est totalement différent dans Vivre au jardin. Adieu la récup'. Place à l'épure. L'homme semble moins cohabiter avec la nature que s'y fondre et sous l'amas de végétation, il faut distinguer les meubles transparents qui indiquent l'usage de l'espace. Le projet est signé Elorie Dauguet, scénographe, et Camille Baudelaire, designer. Un espace associant le minéral et le végétal. Il est plus visuel peut être et plus froid, interrogeant la place de l'homme, sa disparition aussi?

Vivre au milieu de la nature (Chaumont sur Loire)
Vivre au milieu de la nature (Chaumont sur Loire)
Repost 0
Published by writings2 - dans Eaux et jardins
commenter cet article
14 août 2016 7 14 /08 /août /2016 10:51
Enseignes alsaciennes

Dans le centre touristique de Riquewihr en Alsace, les maisons colorées se succèdent, de même que les enseignes qui attirent le chaland vers les nombreuses boutiques.

La spécialité de ces dernières est souvent annoncée, alors que le dessin de l'enseigne est suffisamment explicite pour que la mention écrite apparaisse superflue.

En voici quelques exemples.

Enseignes alsaciennes
Enseignes alsaciennes
Enseignes alsaciennes
Repost 0
21 juillet 2016 4 21 /07 /juillet /2016 20:20
Les sculptures de bois flotté de James Doran Webb

Le bois flotté, comme son nom l'indique, est un bois qui est resté de longues semaines (ou plus) dans de la mer, grumes échappés de cargo, arbres ou parties d'habitations emportées par les tempêtes... Il a été creusé, attaqué par le sel et par l'eau, avant d'être rejeté sur les rivages.

Ce bois qui a déjà tant vécu connait grâce à James Doran Webb une nouvelle vie.

Séché, nettoyé, l'essence du bois se révèle, retrouve ses odeurs et ses qualités d'antan. Et sous la main de l'artiste, il est modelé, façonné et adopte la silhouette d'autres créatures, dragons, chevaux, rapaces, éléphants...

Une vie sauvage reprend ses droits.

Les sculptures de bois flotté de James Doran Webb
Les sculptures de bois flotté de James Doran Webb
Les sculptures de bois flotté de James Doran Webb
Repost 0
Published by writings2 - dans Sculptures et statues
commenter cet article
14 juillet 2016 4 14 /07 /juillet /2016 07:59

Tony Cragg est sans doute un des sculpteurs actuels les plus connus. Il a développé de multiples approches de la sculpture, travaillant avec des matériaux variés et sur certains thèmes très personnels. Par exemple, dans les années 1970, il récupérait les objet de la vie courante, souvent du plastique, pour les transformer en compositions souvent surprenantes.

Son oeuvre mériterait bien plus qu'un simple article. Il y a déjà quelques mois, je vous ai présenté des travaux qu'il a mené à partir des années 2000, en jouant sur la signification de visages, étirés jusqu'à l'abstraction, sans perdre toutefois une symbilique très forte.

http://writings2.over-blog.com/article-le-monde-etrange-de-tony-cragg-122033198.html

L'oeuvre présentée lors de la FIAC 2015 (foire internationale d'art contemporain), achetée par un collectionneur privé, relève de ce travail, avec toutefois une plus grande simplicité. Un visage esquissé, orienté au centre de la statue vers la droite, semble l'axe retenu par l'artiste. Un regard, une orientation, un point de vue pour reprendre le nom de la statue, qui est toutefois au pluriel. Car Tony Cragg exprime, par d'autre visages, beaucoup plus abstraits et caricaturaux, d'autres visions, d'autres orientations, à diverses hauteurs.

Une ode à la relativité ou à tolérance? C'est ainsi que j'aime voir cet étrange assemblage, mais à chacun sa lecture...

Une histoire de points de vue (Tony Cragg)
Repost 0
Published by writings2 - dans Sculptures et statues
commenter cet article
7 juillet 2016 4 07 /07 /juillet /2016 07:51
Après la montée des eaux (Chaumont sur Loire)

Pour l'édition 2016 du festival des jardins dont le thème était les jardins du siècle à venir, de nombreux concepteurs ont été inspirés par la montée des eaux.

Des variations différentes au grè de trois jardins : Néo Noé, que tombe la pluie et je reste.

J'aimerais vous présenter plus particulièrement ce dernier.

L'idée est simple. Après une tempête, un homme s'est réfugié dans son grenier. Le retour du calme n'a toutefois pas été accompagné de la baisse des eaux. Et dans ce nouveau monde en partie immergé, il doit réapprendre à vivre, développer de nouvelles cultures aussi pour survivre.

Une idée mise en scène par quatre jeunes femmes : deux scénographes (Lélia DEMOISY et Julie MAHIEU) et deux paysagistes DPLG (Adèle HOPQUIN et Maud NEGRON).

Tout commence dans le grenier où sont réunis tous les objets du quotidien sauvés des eaux...

Après la montée des eaux (Chaumont sur Loire)
Après la montée des eaux (Chaumont sur Loire)

Puis on accède à ce qui était le jardin, désormais immergé et devenu flottant. Les plantes ont été installées dans des barques, où a également embarqué le nain...

Dans ce monde hostile, naît un tableau poétique, une ode à la créativité humaine, quand l'inventivité et la capacité d'adaptation sont devenues indispensables à la survie.

Un très bel univers, où le dramatique côtoie l'espoir et où l'humour n'est pas tout à fait absent.

Une invitation aussi à découvrir les autres réalisations de ses conceptrices, les deux premières ayant réalisé conjointement plusieurs installations..

Après la montée des eaux (Chaumont sur Loire)
Après la montée des eaux (Chaumont sur Loire)
Repost 0
Published by writings2 - dans Eaux et jardins
commenter cet article
30 juin 2016 4 30 /06 /juin /2016 21:06
Rédemptions?

La peine de mort n'est pas abolie en Corée du Sud. Elle n'a toutefois pas été mise en oeuvre depuis 1998, le Président alors élu ayant été lui-même dans le couloir de la mort à une époque où cette peine concernait les délits politiques.

L'action du roman de Gong Ji-young intervient à la fin des années 1990 et l'élection du Président jadis condamné à la peine de mort y est mentionnée dans un futur proche ou un présent immédiat. C'est une lueur d'espoir qui ne trouvera pas de concrétisation.

Le coeur de l'histoire est en effet la peine de mort, ou plus exactement elle constitue la toile de fond d'une rencontre bien improbable, dans les murs de la prison, entre une jeune femme de bonne famille et un condamné.

La première se détruit peu à peu en raison d'un viol subi 15 ans plus tôt, dissimulé par sa propre mère pour éviter le scandale, à moins que cette dernière n'aie jamais pu en accepter la réalité.

Le second est accusé d'un triple meurtre.

Le lien initial entre ces deux personnes est une religieuse, également la tante de la jeune femme (Yujeong), qui accompagne les détenus et demande à sa nièce de l'accompagner pendant un mois au lieu de suivre un psychiatre après une enième tentative de suicide.

Les premières rencontres sont difficiles, mais peu à peu la parole s'installe et avec elle tous les possibles de l'évolution intérieure d'un individu, avec des moments d'une rare intensité. Chacun apprend un peu l'humanité dans ce qu'elle a de meilleur, avance avec l'autre sur son propre chemin de rédemption.

Le roman est construit entre le présent, raconté par la jeune femme, et les souvenirs du condamné consignés dans un cahier bleu qui ne sera remis à Yujeong qu'après son exécutionn. Cela lui donne à l'histoire une dimension supplémentaire, une vie sordide pouvant peut-être justifier les meurtres, à condition que le condamné soit effectivement coupable, ce que seule la fin du roman met en doute, l'essentiel étant la transformation des deux personnages principaux, la mort de l'un n'étant peut-être pas nécessaire pour sauver l'autre...

C'est une très belle histoire, en même temps qu'un vibrant hommage à la vie, et un plaidoyer en faveur de l'abolition de la peine de mort.

Repost 0
24 juin 2016 5 24 /06 /juin /2016 09:07
Encriers et écritoires Art nouveau
Encriers et écritoires Art nouveauEncriers et écritoires Art nouveau

Depuis l'invention de l'encre, les hommes n'ont eu de cesse d'améliorer la conservation de ce précieux liquide, de faciliter son transport également, ce jusqu'à l'invention de la cartouche ou du stylo bille qui commencent à s'imposer à partir des années 1965.

A la Renaissance, encriers et écritoires deviennent des objets d'apparat.

Quelques siècles plus tard, alors que l'écriture s'est démocratisée, l'Art nouveau, qui investit le mobilier et la décoration, ne pouvait pas ignorer ces objets de la vie quotidienne.

Encriers et écritoires Art nouveauEncriers et écritoires Art nouveau
Encriers et écritoires Art nouveauEncriers et écritoires Art nouveau

Les motifs floraux et lignes gracieuses de l'Art nouveau investissent les matériaux les plus divers, du bronze au grès flammé, en passant par l'argent ou l'étain.

Encriers et écritoires Art nouveau
Encriers et écritoires Art nouveau
Encriers et écritoires Art nouveau
Encriers et écritoires Art nouveau

De très beaux objets, qui donneraient envie de prendre la plume...

Repost 0
17 juin 2016 5 17 /06 /juin /2016 15:05
The speaker - Cristobal Serrano

The speaker - Cristobal Serrano

Une petite touche d'humour et de poèsie après la pluie et les inondations.

Une photographie incroyable, un instant de grâce offert par la nature, sublimé par Cristobal Serrano.

Elle a été récompensée par un prix international. Il n'est pas difficile de comprendre pourquoi tant elle dégage de force et de naturel, avec une très belle composition.

Du grand art dont est coutumier ce photographe espagnol. Pour poursuivre la découverte, voire le rêve, quelques réalisations sont proposées sur son site, aux couleurs remarquables :

http:///www.cristobalserrano.com/en/artshots/untamed-views/

Repost 0
11 juin 2016 6 11 /06 /juin /2016 21:51
La magie de Chambord

François 1er souhaitait un bel et somptueux édifice, inspiré des travaux de Léonard de Vinci (décédé avant la pose de la première pierre). Avant Versailles, ce chateau a été le plus grand palais royal en France et il reste encore aujourd'hui le plus grand chateau Renaissance d'Europe, avec une architecture singulière.

Le plan centré en croix grecque, le système standardisé des logis et les voûtes à caissons sculptés du 2ème étage, le donjon carré central flanqué de tours circulaires à chaque points cardinaux, le jeu du soleil qui rend ce bâtiment si différent selon les heures du jour et les saisons... sont autant d'éléments caractéristiques auxquels s'ajoute le fameux escalier à double révolution.

La magie de Chambord

Un édifice somptueux en effet, que les occupants successifs ont modifié, notamment pour des chambres moins hautes de plafond et mieux chauffées. Ils n'ont toutefois jamais ajouté d'aile ou modifié cette enveloppe de pierre, dont la puissance architecturale s'impose d'elle-même.

La magie de ChambordLa magie de Chambord
La magie de ChambordLa magie de ChambordLa magie de Chambord

Le chateau offre de multiples lectures, d'autant que certaines pièces sont peu à peu remeublées, que les animations s'y développent en utilisant les apports de la technologie, avec par exemple la possibilité de visualiser certaines chambres et leurs transformations selon les époques.

L'édifice s'inscrit dans un vaste écrin de verdure, lieu de promenade ou réserve forestière, dont une partie est ouverte au public. Le domaine comprend des maisons, une église, un lac... Et répond à la rénovation du village et de ses alentours. Il y a beaucoup à découvrir à Chambord dans le chateau et hors de ses enceintes.

La magie de Chambord

Le domaine a toutefois été envahi par les eaux et les dégâts se chiffrent à plusieurs centaines de milliers d'euros. Les assurances et subventions en couvriront une partie. Mais pour couvrir le solde, une souscription a été lancée avec la fondation du patrimoine.

Pour ceux qui aiment Chambord et souhaitent agir :

https://www.fondation-patrimoine.org/fr/centre-7/tous-les-projets-378/detail-sauvegarde-du-domaine-de-chambord-apres-inondations-43693

Dans tous les cas, si vous passez dans le Centre-Val de Loire, c'est une visite à ne pas manquer.

La magie de Chambord
Repost 0